Inteqal : transfert des responsabilités aux Afghans

  • Mis à jour le: 20 Oct. 2014 11:00

L'« Inteqal » – qui signifie « transition » en dari et en pachtou – est le processus de transfert progressif, de la Force internationale d'assistance à la sécurité (FIAS) dirigée par l'OTAN aux forces de sécurité nationales afghanes (ANSF), de la responsabilité principale de la sécurité de l'Afghanistan. Le but est que les forces afghanes assument la pleine responsabilité de la sécurité dans tout le pays d'ici à la fin de 2014. Cet objectif a été fixé au sommet de l'OTAN à Lisbonne en 2010, et confirmé par les dirigeants des pays alliés au sommet de Chicago en mai 2012. La FIAS achèvera sa mission pour la fin 2014, mais le soutien au développement ultérieur des ANSF se poursuivra dans le cadre d’une nouvelle mission dirigée par l’OTAN, non combattante et plus réduite (« Resolute Support »).

    • Tranches du processus de transition

      Première tranche du processus de transition

      Le 22 mars 2011, le président Karzaï annonce le lancement du processus de transition dans un premier groupe de provinces et de districts afghans. Cette décision se fonde sur des considérations opérationnelles, politiques et économiques ressortant de l'évaluation et des recommandations faites par le gouvernement afghan et l'OTAN/la FIAS par l'intermédiaire de la Commission conjointe Afghanistan-OTAN pour l'Inteqal (JANIB).

      Deuxième tranche du processus de transition

      Le 27 novembre 2011, au terme du processus décisionnel évoqué ci-dessus, le président Karzaï annonce le deuxième groupe de provinces, districts et villes concernés par la mise en œuvre de la transition.

      Troisième tranche du processus de transition

      Le 13 mai 2012, le président Karzaï annonce le troisième groupe de zones appelées à entamer le processus de transition, portant le pourcentage de la population afghane concernée à plus de 75 pour cent. La transition a ainsi débuté dans chacune des 34 provinces de l'Afghanistan, et notamment dans toutes les capitales provinciales, et elle concerne près des deux tiers des districts du pays.

      Quatrième tranche du processus de transition

      Le 31 décembre 2012, le président Karzaï annonce le quatrième groupe de provinces, villes et districts afghans appelés à entamer le processus de transition. Vingt-trois provinces sur 34 sont désormais totalement entrées dans le processus de transition, et 87 pour cent de la population vit à présent dans des zones où les ANSF assument la responsabilité principale de la sécurité.

      Cinquième tranche du processus de transition

      Le 18 juin 2013, le président Karzaï annonce le lancement de la cinquième et dernière tranche du processus de transition. Une fois cette décision pleinement mise en œuvre, les 11 provinces restantes seront totalement entrées dans le processus de transition et les forces afghanes assumeront la responsabilité principale de la sécurité dans l'ensemble du pays.

    • Explication du processus de transition

      La mise en œuvre de la transition s'appuie sur les recommandations de la JANIB, qui sont fondées sur une évaluation approfondie de la situation sur le terrain en termes de sécurité, de gouvernance et de développement.

      Les éléments ci-après sont pris en compte dans le cadre du processus décisionnel :

      • la capacité des ANSF d'assumer des tâches de sécurité supplémentaires avec une assistance moindre de la FIAS ;
      • le niveau de sécurité permettant à la population de vaquer à ses occupations quotidiennes ;
      • le degré de développement de la gouvernance locale, le but étant que la sécurité ne soit pas compromise par la réduction progressive de l'assistance de la FIAS ;
      • la question de savoir si le niveau et la posture des forces de la FIAS sont réajustés au fur et à mesure de la montée en puissance des ANSF et de la diminution des niveaux de la menace.

      Pour que la transition réussisse, il faut que les ANSF, placées sous un contrôle civil afghan efficace, assument leur responsabilité en matière de sécurité de manière durable et irréversible, en continuant toutefois de bénéficier d'un certain niveau de soutien de la part de la FIAS.

      Le processus de mise en œuvre de la transition peut durer jusqu'à 18 mois pour chaque zone, selon les conditions sur le terrain.

      Principes guidant la transition

      Au sommet de l'OTAN tenu à Lisbonne en novembre 2010, les chefs d'État et de gouvernement des pays contribuant à la FIAS ont approuvé une liste des principes qui guident l'évolution progressive de la FIAS d'un rôle de combat vers un rôle de plus en plus axé sur le soutien.

      Ces principes, qui ont depuis lors été intégralement incorporés au processus de mise en œuvre de la transition, sont les suivants :

      • veiller à une meilleure adéquation de l'assistance fournie par l'OTAN/la FIAS avec les programmes nationaux afghans prioritaires ;
      • faire en sorte de renforcer progressivement les capacités des institutions afghanes ;
      • ajuster le profil et la configuration des troupes de la FIAS dans le but de répondre aux besoins critiques en matière de sécurité, de formation et de mentorat ;
      • renforcer encore les compétences des ANSF ;
      • contribuer à l'évolution de l'action civile internationale, y compris celle des équipes de reconstruction provinciales (PRT) de la FIAS, pour permettre d'accroître les compétences et le leadership des Afghans.

      Évolution des équipes de reconstruction provinciales (PRT)

      En juin 2011, les pays chefs de file des PRT se sont entendus sur un ensemble de principes régissant l'évolution et la dissolution à terme de leur PRT. Les PRT ont évolué et axent leurs efforts vers d'autres domaines, passant de la prestation directe de services à la fourniture d'une assistance technique et au renforcement de la capacité des autorités au niveau des provinces et des districts de fournir des services essentiels à la population afghane. D'ici à la fin de la transition, toutes les PRT auront transféré leurs fonctions au gouvernement afghan, aux acteurs de développement traditionnels, aux organisations non gouvernementales ou au secteur privé, et elles auront progressivement disparu.

    • Dates clés

      28 août 2008

      La responsabilité principale de la sécurité de la ville de Kaboul est transférée aux forces afghanes.

      19 novembre 2009

      Le président Karzaï, qui a été élu pour un second mandat présidentiel, exprime l'ambition de voir les ANSF prendre en charge la responsabilité principale de la sécurité dans tout l’Afghanistan d’ici à la fin de 2014.

      20 juillet 2010

      Conférence de Kaboul : la Commission conjointe Afghanistan-OTAN pour l'Inteqal (JANIB) est créée pour servir de mécanisme d'évaluation des districts et des provinces dans le cadre de la transition.

      20 novembre 2010

      Sommet de l’OTAN à Lisbonne : le processus Inteqal fait l'objet d'un accord entre le gouvernement afghan et l'OTAN.

      22 mars 2011

      Nouvel an afghan : le président Karzaï annonce le lancement du processus de transition dans un premier groupe de provinces et de districts.

      17 juillet 2011

      La première cérémonie de passage de témoin dans le cadre de la transition a lieu dans la province de Bamian.

      27 novembre 2011

      Le président Karzaï annonce le lancement du processus de transition dans un deuxième groupe de provinces, de districts et de villes.

      13 mai 2012

      Le président Karzaï annonce la troisième tranche du processus de transition.

      31 décembre 2012

      Le président Karzaï annonce le lancement du processus de transition dans un quatrième groupe de provinces, de districts et de villes.

      18 juin 2013

      Au cours d'une cérémonie officielle, le président Karzaï annonce la cinquième et dernière tranche du processus de transition.

    Video