Le programme scientifique de l’OTAN recense de nouvelles techniques permettant de faire face aux effets du terrorisme

  • 15 Sep. 2010 - 16 Sep. 2010
  • |
  • Mis à jour le: 13 Sep. 2010 15:02

Les 15 et 16 août à Ankara, en Turquie, a eu lieu un atelier financé par l’OTAN portant sur la manière dont la musicothérapie peut être utilisée pour la réhabilitation des personnes touchées par des actes de terrorisme.

A dancer performs to the music of Mercan Dede at a concert titled "Secret Tribe" during the Jordan Festival at the Amman Citadel, an ancient Roman landmark, in Amman August 30, 2010. REUTERS/Muhammad Hamed (JORDAN - Tags: ENTERTAINMENT SOCIETY)

© Reuters

Cet atelier, dont on attendait une approche novatrice du traitement des victimes souffrant de stress post-traumatique, a rassemblé plus de 50 universitaires des pays de l’OTAN, des pays partenaires et des pays du Dialogue méditerranéen spécialisés dans les disciplines suivantes :

  • la musicologie
  • la musicothérapie
  • la psychiatrie
  • l’histoire

L'importance de la musique en tant qu’expression des émotions et des connaissances humaines est visible tout au long de l’histoire. Diverses communautés ont découvert que la musique, le rythme et la danse pouvaient apporter toute une série de bienfaits sur le plan social.

Cet atelier a permis d’analyser l’utilisation de la musicothérapie s’agissant d'atténuer les effets négatifs du terrorisme, de minimiser le niveau de stress et d'accroître l'estime de soi ainsi que la motivation des personnes touchées. Il portait sur les thèmes suivants :

  • la musicothérapie en psychiatrie/psychologie
  • l’histoire de la musicothérapie et du traumatisme de guerre
  • les perspectives théoriques
  • la musicothérapie et le terrorisme
  • la musicothérapie et la violence
  • les perspectives interculturelles

Cet atelier avait pour but de contribuer au traitement des troubles psychologiques qui apparaissent tant chez les habitants des régions exposées au terrorisme que chez le personnel engagé dans des opérations de l’OTAN.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site www.nato.int/science (voir l'onglet « Calendar » (Calendrier) pour obtenir les coordonnées des organisateurs).