Réunion des chefs d’état-major de la défense des pays de l’OTAN sur la stratégie militaire future

  • 29 Sep. 2018 -
  • |
  • Mis à jour le: 10 Apr. 2019 09:56

Le Comité militaire de l’OTAN s’est réuni du 28 au 30 septembre 2018 à Varsovie, en Pologne, en session des chefs d’état-major de la défense. Les discussions ont porté sur les opérations, missions et activités de l’Alliance, le développement de la stratégie militaire de l’OTAN, la réactivité, le renforcement, l’initiative pour la disponibilité opérationnelle de l’OTAN et la modernisation en cours de l’Alliance.

À l’ouverture de leur dernière réunion de 2018, les chefs d’état-major de la défense des pays alliés ont rendu hommage au personnel militaire d’active et se sont souvenus du sacrifice des hommes et des femmes tués ou blessés en service.

Plus de 20 000 militaires participent à des opérations, missions et activités de l’OTAN dans le monde et mènent des opérations terrestres, aériennes et navales complexes, dans des environnements souvent difficiles.

Des exposés détaillés sur le renseignement et les opérations ont également été présentés aux chefs d’état-major de la défense afin d’attirer leur attention sur l’évolution de l’environnement de sécurité et sur les défis actuels. Ils ont ensuite discuté de la nécessité de renforcer la coopération et la coordination, notamment dans les domaines qui concernent plusieurs institutions.

Lors du sommet de Bruxelles tenu en juillet 2018, les chefs d’État et de gouvernement ont approuvé l’initiative pour la disponibilité opérationnelle, dite des « quatre 30 », dans le cadre de laquelle les Alliés se sont engagés à mettre en place, d’ici à 2020, 30 bataillons mécanisés, 30 escadrons aériens et 30 navires de combat prêts à être employés dans un délai de 30 jours ou moins. Les chefs d’état-major de la défense ont formulé d’autres avis et recommandations sur cette initiative et ont été mis au fait de l’avancement de la coopération OTAN-Union européenne dans le domaine de la mobilité militaire.

Au fil de sa modernisation, l’OTAN continuera de suivre une approche à 360 degrés en matière de sécurité et de s’acquitter efficacement des trois tâches fondamentales énoncées dans le concept stratégique de 2010 : défense collective, gestion de crise et sécurité coopérative. Les chefs d’état-major de la défense ont fait le point sur l’avancement de l’adaptation de la structure de commandement et sur la revue, en cours, des fonctions, qui vise à améliorer la gouvernance du siège de l’OTAN.

« S’agissant de la stratégie militaire de l’OTAN, les chefs d’état-major de la défense ont convenu de la nécessité de se concentrer à la fois sur les moyens et capacités actuels, sur la base d’une dissuasion et d’une défense larges et renforcées, afin de contribuer à la projection de la stabilité et au renforcement de la sécurité à l’extérieur du territoire de l’Alliance, et donc à la sécurité globale de l’Alliance. »

Au cours de sa conférence de presse conjointe avec le chef de l’état-major général polonais, le général de corps d’armée Rajmund Andrzejczak, le président du Comité militaire de l’OTAN, le général d’armée aérienne Sir Stuart Peach a indiqué en conclusion :

« Depuis presque 70 ans, l’OTAN contribue à préserver la paix et la stabilité en Europe. Nous restons unis dans notre mission fondamentale de défense collective. C’est pourquoi l’OTAN est l’Alliance la plus efficace – et utile – de l’histoire. »