Renforcer la présence de l'OTAN à l'est et au sud-est

  • Mis à jour le: 11 Feb. 2019 09:59

La présence militaire dans les parties est et sud-est du territoire de l'Alliance est une composante importante de la posture de dissuasion et de défense renforcée de l'OTAN. Elle correspond à la mise en œuvre par les Alliés des décisions qu’ils ont prises au sommet de Varsovie, en 2016, à savoir établir une présence avancée de l'OTAN en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne, et développer une présence avancée adaptée dans la région de la mer Noire.

Corporal Lalabalavu from the Royal Welsh Regiment stands in front of his squad after exiting from a Warrior armoured fighting vehicle during an exercise near Tapa in Estonia. These troops form part of NATO's Enhanced Forward Presence battlegroup.

Points principaux

  • L'OTAN a rehaussé sa présence avancée dans la partie orientale du territoire de l’Alliance avec le déploiement par rotation de quatre groupements tactiques multinationaux de niveau bataillon en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne.
  • Ces groupements tactiques, dirigés respectivement par le Royaume-Uni, le Canada, l'Allemagne et les États-Unis, sont constitués de forces multinationales robustes, prêtes au combat. Ils démontrent la force du lien transatlantique et envoient un message clair : toute attaque contre un Allié sera considérée comme une attaque contre l'ensemble de l'Alliance.
  • Il s'agit du plus grand renforcement de la défense collective de l'Alliance depuis une génération.
  • L'OTAN a par ailleurs établi une présence avancée adaptée dans le sud-est du territoire de l'Alliance et dans la région de la mer Noire. Les Alliés mettent des forces et des capacités à disposition à terre, en mer et dans les airs.
  • L'élément terrestre dans le sud-est du territoire de l'Alliance s'articule autour d'une brigade multinationale, qui relève de la Division multinationale Sud‑Est en Roumanie, et il coordonne l'entraînement multinational dans le cadre d'une initiative d'entraînement interarmées multinational renforcé. Dans les airs, plusieurs Alliés soutiennent l’action menée par la Roumanie et la Bulgarie pour protéger l’espace aérien OTAN. 

Pour en savoir plus

  • Présence avancée rehaussée

    Dans le cadre du renforcement de la posture de dissuasion et de défense de l'OTAN, les Alliés ont décidé au sommet de Varsovie, en 2016, de rehausser la présence militaire de l'OTAN dans la partie orientale du territoire de l’Alliance.

    La présence avancée rehaussée de l'OTAN est défensive, proportionnée et conforme aux engagements internationaux. Elle représente un engagement significatif de la part des Alliés et elle vient rappeler de manière tangible qu'une attaque contre un Allié est une attaque contre tous.

    Totalement déployée en juin 2017, la présence avancée rehaussée de l'OTAN comprend des forces multinationales mises à disposition par des pays-cadres et par d'autres Alliés contributeurs sur une base volontaire. Ces forces sont capables de subvenir à tous leurs besoins et se renouvellent par rotation.

    Ces forces sont organisées en quatre groupements tactiques de niveau bataillon déployés par rotation, qui opèrent conjointement avec des forces nationales de défense du territoire, et elles sont présentes en permanence dans les pays hôtes.

    Le Canada, l'Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis sont les pays-cadres des groupements multinationaux robustes déployés, respectivement, en Lettonie, en Lituanie, en Estonie et en Pologne.

    D'autres Alliés ont confirmé qu'ils apporteraient des contributions à ces forces : l'Albanie, la République tchèque, l'Italie, le Monténégro, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et l'Espagne apportent des contributions au groupement tactique dirigé par le Canada en Lettonie ; la Belgique, la République tchèque, l’Islande, les Pays-Bas et la Norvège ont rejoint le groupement tactique dirigé par l'Allemagne en Lituanie ; la Belgique, le Danemark et l’Islande contribuent au groupement tactique dirigé par le Royaume‑Uni en Estonie ; la Croatie, la Roumanie et le Royaume-Uni ont rejoint le groupement tactique dirigé par les États-Unis en Pologne.

    Les forces de la présence avancée rehaussée peuvent s’appuyer sur les moyens logistiques et les infrastructures nécessaires pour faciliter le prépositionnement et un renforcement rapide.

    Les quatre groupements tactiques sont placés sous commandement OTAN, au travers du QG du Corps multinational Nord-Est à Szczecin, en Pologne. Le QG de la Division multinationale Nord‑Est (MND NE) à Elblag, en Pologne, coordonne et supervise les activités de formation et de préparation de ces quatre groupements.

  • Présence avancée adaptée

    Au sommet de Varsovie, en 2016, les Alliés ont également décidé de développer une présence avancée adaptée dans la partie sud-est du territoire de l'Alliance. À terre, cette présence s’articule autour de la brigade multinationale établie à Craiova, qui est dirigée par la Roumanie. Dans les airs, plusieurs Alliés soutiennent l’action menée par la Roumanie et la Bulgarie pour protéger l’espace aérien OTAN.

    Cela signifie plus de forces OTAN et plus d'exercices et d'entraînements sous la responsabilité du QG de la Division multinationale Sud-Est (en Roumanie), qui est devenu totalement opérationnel en juin 2017. La présence avancée adaptée contribue à renforcer la posture de dissuasion et de défense de l'Alliance et à améliorer la connaissance de la situation, l'interopérabilité et la réactivité.

    L'OTAN met également au point un certain nombre d'autres mesures pour accroître sa présence dans la région de la mer Noire. Des mesures axées sur un renforcement de la présence maritime et aérienne de l'OTAN dans la région sont prises actuellement, avec le concours de plusieurs Alliés qui mettent des forces et des capacités à disposition.

    La stratégie de renforcement rapide de l'OTAN garantit aussi que les forces de la présence avancée bénéficieront, si nécessaire, du renfort de la force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation de l'OTAN, de la Force de réaction de l'OTAN dans son ensemble, d'autres forces alliées à haut niveau de préparation et des forces de deuxième échelon de l'OTAN, plus lourdes.

  • Évolution

    Au sommet du pays de Galles, en 2014, les Alliés ont décidé de mettre en œuvre le plan d’action « réactivité » (RAP) afin de répondre rapidement aux changements fondamentaux qui interviennent dans l'environnement de sécurité aux frontières de l’OTAN et au-delà. 

    Dans le prolongement du RAP, les Alliés ont pris de nouvelles décisions au sommet de Varsovie, en 2016, à savoir renforcer la posture de dissuasion et de défense de l'OTAN et contribuer à la projection de la stabilité et au renforcement de la sécurité hors du territoire de l'Alliance. 

    Prises ensemble, ces décisions constituent le plus grand renforcement de la défense collective de l'Alliance depuis une génération. Combinées à la possibilité de faire appel à des forces de deuxième échelon pour un renforcement rapide, ces mesures permettront d'accroître la sécurité de tous les Alliés et d'assurer la protection de leur territoire, de leurs populations, de leur espace aérien et de leurs lignes de communication maritimes, y compris transatlantiques, contre des menaces, d'où qu'elles viennent.

    À leur réunion du 26 octobre 2016, les ministres de la Défense des pays de l'Alliance ont confirmé qu'ils fourniraient des troupes aux quatre groupements tactiques de niveau bataillon : l'Albanie, l'Italie, la Pologne et la Slovénie apporteront des contributions au groupement tactique dirigé par le Canada en Lettonie ; la Belgique, la Croatie, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et la Norvège rejoindront le groupement tactique dirigé par l'Allemagne en Lituanie ; le Danemark et la France apporteront des contributions au groupement tactique dirigé par le Royaume-Uni en Estonie ; la Roumanie et le Royaume-Uni rejoindront le groupement tactique dirigé par les États-Unis en Pologne. Par la suite, l'Espagne a confirmé sa contribution au groupement tactique en Lettonie. Les forces seront mises à disposition sur une base volontaire, se renouvelleront par rotation et seront capables de subvenir à tous leurs besoins.

    Les ministres ont par ailleurs pris des décisions concernant un certain nombre de mesures adaptées, destinées à renforcer la présence de l'OTAN dans le sud-est du territoire de l'Alliance, à terre, en mer et dans les airs, comme l’intensification des entraînements terrestres multinationaux, le renforcement des entraînements interarmées multinationaux, l’augmentation du nombre d'activités maritimes, et une meilleure coordination.