Relations avec le Kazakhstan

  • Mis à jour le: 15 Jan. 2018 10:14

L’OTAN et le Kazakhstan, qui coopèrent activement pour mettre en œuvre des réformes ayant trait à la démocratie, aux institutions et à la défense, ont instauré une coopération pratique dans de nombreux autres domaines.

Views of the Palace of Independence, Astana, Kazakhstan

 

Highlights

  • Le dialogue avec le Kazakhstan a débuté en 1992, lorsque le pays a rejoint le Conseil de coopération nord-atlantique (rebaptisé par la suite Conseil de partenariat euro atlantique), et la coopération pratique a démarré lorsqu'il a adhéré au Partenariat pour la paix (PPP), en 1995.
  • Les objectifs de la coopération sont énoncés dans un plan d’action individuel pour le Partenariat (IPAP).
  • Principaux domaines de coopération

    Coopération dans le domaine de la sécurité

    Le Kazakhstan a désigné un bataillon d'infanterie (le KAZBAT) en vue d'un éventuel déploiement dans le cadre d’opérations de soutien de la paix dirigées par l’OTAN en vertu d’un mandat du Conseil de sécurité de l’ONU. Le KAZBAT est devenu opérationnel dans le délai imparti et des éléments de ce bataillon se sont joints aux pays alliés pour plusieurs exercices réels. Dans le cadre du processus de planification et d’examen (PARP), un grand projet consiste à développer cette unité pour en faire une brigade (KAZBRIG) afin de donner au Kazakhstan la capacité de fournir en permanence, par voie de rotation, une contribution de la taille d’un bataillon.

    En 2010, le Kazakhstan, tout comme la Fédération de Russie, l'Ukraine, l'Ouzbékistan et le Bélarus, a conclu avec l’OTAN un accord concernant le transport ferroviaire vers l’Afghanistan de fret non létal destiné à la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS). Depuis 2012, l'OTAN a également conclu avec le Kazakhstan (ainsi qu'avec plusieurs autres pays d'Asie centrale et avec la Russie) un accord concernant le rapatriement depuis l'Afghanistan de fret non létal.

    Le Kazakhstan joue un rôle actif en accueillant des activités d’entraînement et des exercices du PPP et en y participant. En consultation avec les Alliés, il a mis en place un centre d’entraînement régional PPP, et il poursuit sa collaboration avec les pays membres de l’OTAN et les partenaires régionaux dans le domaine des techniques de formation linguistique et militaire.

    Le Kazakhstan contribue à la lutte contre le terrorisme grâce à sa participation au plan d’action du partenariat contre le terrorisme. Il s’agit notamment de partager avec l’OTAN des informations et des analyses, de renforcer les capacités nationales de lutte contre le terrorisme et d’améliorer la sécurité aux frontières.

    Depuis 2006, le Kazakhstan, en coopération avec des pays de l’OTAN et des partenaires régionaux, accueille des exercices militaires annuels dénommés « Steppe Eagle ». Ces exercices contribuent à renforcer l’interopérabilité du KAZBAT avec les forces de l’Alliance.

    La réforme du secteur de la défense et de la sécurité

    L’OTAN soutient le processus de réforme démocratique et institutionnelle mis en œuvre au Kazakhstan, qui est présenté dans l’IPAP. Le Kazakhstan peut tirer parti des grandes compétences de l’OTAN et des divers pays alliés, en particulier dans le domaine de la réforme du secteur de la défense et de la sécurité.

    La participation du Kazakhstan au PARP depuis 2002 aide le pays à renforcer l’aptitude de ses forces à travailler avec l’OTAN. Le Kazakhstan cherche à parvenir à l’interopérabilité entre des éléments de ses forces armées et celles des pays alliés. Des travaux conjoints se poursuivent pour développer le bataillon de maintien de la paix amené à opérer aux côtés des Alliés.

    Le centre de formation et d'entraînement PPP du Kazakhstan (KAZCENT) a été reconnu par l'OTAN comme centre de formation et d'entraînement des partenariats en décembre 2010. Le KAZCENT propose des stages annuels – ouverts aux Alliés et aux pays partenaires – sur l'anglais militaire et les procédures d’état-major OTAN, ainsi qu'un stage de cinq jours de familiarisation à l'histoire, à l'économie et à la culture de l'Asie centrale et de l'Afghanistan.

    Le programme de renforcement de la formation « défense » (DEEP) mené avec le Kazakhstan a démarré en décembre 2007. La coopération a débuté avec l’Université nationale de défense du Kazakhstan afin de veiller à ce que les programmes et les méthodes soient conformes aux normes internationales. Elle s’est élargie au KAZCENT, au Centre de formation des sous-officiers et à l'Institut de défense de l'armée de terre.

    Les plans civils d’urgence

    Le Kazakhstan développe ses capacités en matière de plans civils d’urgence et de gestion des catastrophes en coopérant avec l’OTAN et en prenant part aux activités organisées par le Centre euro-atlantique de coordination des réactions en cas de catastrophe (EADRCC). Il a accueilli en 2009 l'exercice EADRCC Zhetysu, qui s’est déroulé sur un site proche d'Almaty.

    Coopération scientifique dans le domaine de la sécurité

    Depuis 1993, le Kazakhstan participe activement au  programme OTAN pour la science au service de la paix et de la sécurité (programme SPS) À l’heure actuelle, les principaux domaines de coopération sont la sécurité environnementale et la défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire.

    Information du public

    L'OTAN et le Kazakhstan ont pour autre domaine de coopération important de mieux faire connaître l’Alliance et les avantages de leur coopération. Le centre d’information et de documentation de l’OTAN, qui a ouvert ses portes en 2007 à l'université nationale kazakhe Al Farabi d’Almaty, accueille chaque année plusieurs activités sur des thèmes en rapport avec l’OTAN ainsi que des visites de représentants de l’Organisation. En outre, une bibliothèque dépositaire des publications de l'OTAN a été inaugurée à Astana en 2008.

  • Cadre de la coopération

    Le dialogue entre l’OTAN et le Kazakhstan s’inscrit dans le cadre du Conseil de partenariat euro‑atlantique (CPEA). Le représentant spécial du secrétaire général de l’OTAN pour le Caucase et l’Asie centrale maintient un dialogue politique de haut niveau avec les autorités kazakhes par des visites régulières dans le pays.

    L'OTAN et le Kazakhstan mettent en œuvre, à travers un IPAP, une coopération pratique dans plusieurs domaines. Dans ce document, qui est agréé pour une période de deux ans, le Kazakhstan expose ses plans de réforme et indique les échéances qu’il s’est fixées. L’OTAN accepte d’aider le Kazakhstan à mener à bien ces réformes en lui fournissant des conseils et un soutien ciblés, adaptés à ses besoins spécifiques.

    Le Kazakhstan coopère aussi avec l'OTAN et les pays partenaires dans un large éventail d’autres domaines, dans le cadre du PPP et du CPEA.

  • Chronologie

    1992: Le Kazakhstan adhère au Conseil de coopération nord atlantique, rebaptisé Conseil de partenariat euro atlantique (CPEA) en 1997.

    1995: Le Kazakhstan adhère officiellement au Partenariat pour la paix (PPP).

    1997: Le Kazakhstan tient son premier exercice annuel conjoint de maintien de la paix (exercice « Steppe Eagle ») avec des pays de l'Alliance afin d'améliorer l'état de préparation des unités kazakhes de maintien de la paix dans la perspective de leur participation à des opérations dirigées par l'OTAN.

    2002: Le Kazakhstan est relié à la « Route de la soie virtuelle ».

    Le Kazakhstan s'associe au processus de planification et l’examen (PARP).

    2004: Au sommet d'Istanbul, les dirigeants des pays de l'Alliance accordent une place privilégiée à l'Asie centrale – un représentant spécial de l'OTAN et un agent de liaison sont désignés pour cette région.

    2005: Le Kazakhstan remet à l’OTAN le document de présentation de son plan d'action individuel pour le partenariat (IPAP).

    2006: Le Kazakhstan et l'OTAN approuvent le premier IPAP du Kazakhstan.

    2007: Le président du Kazakhstan, M. Noursoultan Nazarbaïev, vient en visite au siège de l'OTAN.

    Le prix OTAN du partenariat scientifique 2007 est décerné à deux scientifiques du Kazakhstan et du Royaume-Uni pour leur excellente collaboration sur l'évaluation de la contamination radioactive du site d'essais nucléaires de Semipalatinsk (Kazakhstan), qui était exploité par l'Union soviétique.

    Le centre d'information de l'OTAN s'ouvre à l'université Al Farabi.

    2008: La bibliothèque dépositaire des publications de l'OTAN est inaugurée dans l'enceinte de la bibliothèque nationale.

    Le ministre de la Défense, M. Danial Akhmetov, vient en visite au siège de l'OTAN et présente au Conseil les résultats de l'IPAP 2006-2008.

    2009: Le secrétaire général de l’OTAN, M. Jaap de Hoop Scheffer, effectue une visite au Kazakhstan.

    Le Kazakhstan accueille à Astana le Forum du Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) sur la sécurité.

    L’exercice de réaction en cas de catastrophe Zhetysu 2009 se déroule au Kazakhstan. 

    2010: Le ministre des Affaires étrangères, M. Kanat Saudabaïev, vient en visite au siège de l’OTAN. 

    Des accords sont conclus entre l’OTAN et plusieurs pays, dont le Kazakhstan, concernant le transit ferroviaire de fret non létal de la FIAS à destination de l’Afghanistan.

    Le président, M. Noursoultan Nazarbaïev, vient en visite au siège de l’OTAN. 

    2011: M. James Appathurai, secrétaire général adjoint délégué (DASG) de l'OTAN pour les affaires politiques et la politique de sécurité, et représentant spécial pour l’Asie centrale, se rend au Kazakhstan.

    2013: Le ministre des Affaires étrangères, M. Erlan Idrissov, vient en visite au siège de l’OTAN.