Relations avec le Kazakhstan

  • Mis à jour le: 02 May. 2019 15:08

L’OTAN et le Kazakhstan coopèrent activement pour la mise en œuvre de réformes démocratiques, institutionnelles et de défense, et ils ont mis en place une coopération pratique dans de nombreux autres domaines.

Views of the Palace of Independence, Astana, Kazakhstan

 

  • Les relations avec le Kazakhstan ont débuté en 1992, lorsque le pays a adhéré au Conseil de coopération nord-atlantique. À ce forum de dialogue a succédé en 1997 le Conseil de partenariat euro-atlantique, qui réunit tous les Alliés et les pays partenaires de la zone euro-atlantique.
  • La coopération pratique a démarré en 1995, avec l’adhésion du Kazakhstan au Partenariat pour la paix (PPP).
  • Le Kazakhstan expose ses plans de réforme, assortis d’échéances, dans son plan d’action individuel pour le partenariat (IPAP), qui est agréé pour une période de deux ans. L’OTAN aide le Kazakhstan à mener à bien ces réformes en lui fournissant des conseils et un soutien ciblés, adaptés à ses besoins spécifiques.
  • Le représentant spécial du secrétaire général de l'OTAN pour le Caucase et l'Asie centrale maintient un dialogue politique de haut niveau avec les autorités kazakhes par des visites régulières dans le pays.

Principaux domaines de coopération

La coopération entre le Kazakhstan et l’OTAN s’exerce au bénéfice des deux parties dans les domaines énumérés ci-après.

Renforcement des capacités et de l’interopérabilité

  • La participation du Kazakhstan au processus de planification et d'examen (PARP) du PPP depuis 2002 aide à améliorer l'interopérabilité de certains éléments de ses forces armées avec les forces des pays de l'OTAN. Des travaux conjoints se poursuivent pour développer le régiment de maintien de la paix amené à opérer aux côtés des Alliés.
  • Le Kazakhstan joue un rôle actif en accueillant des activités d’entraînement et des exercices du PPP et en y participant. Depuis 2006, il accueille, en coopération avec des pays de l’OTAN et des partenaires régionaux, des exercices militaires annuels appelés « Steppe Eagle ».
  • Le Centre de formation et d'entraînement PPP du Kazakhstan (KAZCENT) a été reconnu par l'OTAN comme centre de formation et d'entraînement des partenariats en décembre 2010. Le KAZCENT propose des stages annuels – ouverts aux Alliés et aux partenaires – sur l'anglais militaire et les procédures d’état-major OTAN, ainsi qu'un stage de familiarisation à l'histoire, à l'économie et à la culture de l'Asie centrale et de l'Afghanistan.  En outre, deux stages de l’ONU ont été certifiés en 2018.
  • Pour le Kazakhstan, le programme de renforcement de la formation « défense » (DEEP) de l’OTAN a commencé en 2007, avec l’Université nationale de défense du Kazakhstan ; il vise à faire en sorte que les programmes et les méthodes soient conformes aux normes internationales. La coopération a été ensuite étendue au KAZCENT, au Centre de formation des sous-officiers et à l'institut de défense de l'armée de terre. Les programmes DEEP à l’appui du KAZCENT, du Centre de formation des sous-officiers et de l'institut de défense de l'armée de terre ont tous été menés à bien, tandis que le soutien à l’Université nationale de défense se poursuit.
  • Depuis 2014, dans le cadre de l’initiative pour l’interopérabilité avec les partenaires, le Kazakhstan participe à la plateforme d'interopérabilité, laquelle rassemble les Alliés et 24 pays partenaires qui contribuent activement aux opérations de l’OTAN.

Autres domaines de coopération

  • Le Kazakhstan améliore l’état de préparation de son secteur civil et ses capacités nationales de gestion des catastrophes en coopérant avec l’OTAN et en participant aux activités organisées par le Centre euro-atlantique de coordination des réactions en cas de catastrophe (EADRCC). Il a participé à cinq exercices sur le terrain de gestion des conséquences (de 2003 à 2012) et il a accueilli l’exercice “ZHETSYU” de l’EADRCC, qui s’est déroulé près d’Almaty en 2009. Le Kazakhstan a également offert son aide aux Alliés et aux pays partenaires frappés par des catastrophes d'origine naturelle ou humaine en réponse à huit demandes urgentes d’assistance internationale de l’EADRCC.
  • Depuis 1993, le Kazakhstan participe activement au programme pour la science au service de la paix et de la sécurité (SPS) de l’OTAN. Les principaux domaines de coopération sont entre autres la sécurité environnementale et la défense contre les agents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.
  • L'OTAN et le Kazakhstan travaillent aussi largement à mieux faire connaître l’Alliance et les avantages de leur coopération.