Siège de l'OTAN

  • Mis à jour le: 27 Jun. 2018 17:02

Le siège de l'OTAN est le centre politique et administratif de l'Alliance. Il est situé boulevard Léopold III à Bruxelles (Belgique). Des représentants et des experts de tous les pays membres s'y réunissent à tout moment pour des consultations, un volet essentiel du processus de prise de décision par consensus de l'Alliance, et pour des travaux avec les pays partenaires.

 

 

Points principaux

  • Le siège de l'OTAN est le centre politique et administratif de l'Alliance.
  • Il est le siège permanent du Conseil de l'Atlantique Nord, organe de décision politique suprême de l'Organisation.
  • Il abrite aussi les délégations des pays membres ainsi que les bureaux de liaison ou les missions diplomatiques des pays partenaires.
  • Le Secrétariat international et l’État-major militaire international, qui sont également installés au siège, apportent leur soutien aux travaux de ces délégations et missions.
  • Le siège accueille environ 6 000 réunions chaque année.
  • D'abord installé à Londres, le siège a été implanté à Paris en 1952, avant d'être transféré à Bruxelles en 1967.

 

  • Rôle, responsabilités et effectifs

    C’est au siège de l’OTAN que les représentants de tous les États membres se réunissent pour prendre des décisions par consensus. Le siège offre également un cadre pour le dialogue et la coopération entre les pays partenaires et les États membres de l’OTAN, ce qui leur permet d’œuvrer ensemble à l’instauration de la paix et de la stabilité.

    Environ 4 000 personnes travaillent à temps plein au siège de l’OTAN. Quelque 2 000 d’entre elles sont membres des délégations ou sont au service des représentations militaires des pays auprès de l’OTAN. Les missions des pays partenaires de l’OTAN occupent approximativement 300 personnes. Le Secrétariat international et les agences implantées au siège comptent environ 1 000 agents civils, et l’État-major militaire international comprend quelque 500 personnes, dont des civils.

  • Fonctionnement

    Leurs délégations ou missions étant installées à demeure au siège de l’Organisation, les pays membres et les pays partenaires de l’OTAN peuvent à tout moment mener des consultations formelles et informelles, un élément essentiel du processus de prise de décision à l’OTAN.

    Des réunions se tiennent toute l’année au siège de l’OTAN et créent un cadre propice au dialogue entre les États membres. Les organismes OTAN tiennent chaque année au Siège plus de 5 000 réunions, auxquelles participent des membres du personnel du siège et un grand nombre d’experts venant des pays.

  • Évolution

    En 1949, les Alliés ont établi le premier siège de l’OTAN au Royaume-Uni, au 13 Belgrave Square à Londres.

    La structure de l’OTAN se développant et nécessitant plus d’espace, le siège a été transféré en France, dans le centre de Paris, en avril 1952. Il a d’abord été hébergé temporairement au Palais de Chaillot, puis, en 1960, a été installé Porte Dauphine, dans un bâtiment construit spécialement pour le recevoir.

    Toutefois, en 1966, la France a décidé de se retirer de la structure de commandement militaire intégrée de l’OTAN, ce qui a entraîné un nouveau déménagement – cette fois à Bruxelles. Le nouveau site situé en Belgique a été construit en un temps record (six mois) et inauguré le 16 octobre 1967.

    En 1999, les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'OTAN ont pris conscience du fait que, compte tenu de l'élargissement et de la transformation de l'Organisation, le site ne répondait plus aux besoins de l'Alliance. Ils ont alors décidé qu'un nouveau siège serait construit en face du siège actuel, Boulevard Léopold III à Bruxelles. Les travaux se sont achevés en 2017, et les membres du personnel de l’OTAN se sont installés dans le nouveau bâtiment en 2018.

    L’architecture du nouveau siège reflète l'unité et l'adaptabilité de l'Alliance : la première est symbolisée par l’image de deux mains entrecroisées, la deuxième par des installations ultramodernes qui permettent au nouvel édifice de répondre à l’évolution des besoins de l’Organisation. Paré pour le XXIe siècle, le bâtiment est équipé des technologies d'information et de communication les plus récentes. Par ailleurs, ce nouveau siège contribue à réduire l'empreinte environnementale de l’OTAN : le recours à la géothermie pour le chauffage et le refroidissement du bâtiment permet une diminution de la consommation énergétique, la présence de grandes surfaces vitrées laisse entrer généreusement la lumière naturelle et le profil courbe des ailes du bâtiment favorise la récupération de l'eau de pluie, diminuant ainsi la consommation d’eau.