Secrétariat international

  • Mis à jour le: 12 Jan. 2018 11:51

Le Secrétariat international (SI) a pour rôle principal de fournir des avis, des orientations et un soutien administratif aux délégations des pays auprès de l'OTAN. Il contribue à la mise en œuvre des décisions prises au niveau des différents comités et soutient ainsi le processus de recherche du consensus et de prise de décision au sein de l'Alliance.


Highlights

  • Un millier d'agents civils - exclusivement des ressortissants des pays membres de l'OTAN - travaillent au sein du Secrétariat international.
  • Le SI fournit des avis, des orientations et un soutien administratif aux délégations des pays auprès de l'OTAN.
  • Il contribue à la mise en œuvre de toutes les décisions prises par les comités, à tous les niveaux.
  • Le SI est dirigé par le secrétaire général, qui, du point de vue administratif, en fait également partie.
  • Les vacances de poste au sein du SI sont publiées sur le site web de l'OTAN. Les postes sont ouverts aux ressortissants de tous les pays membres.
  • À l'échelle mondiale, l'OTAN emploie environ 6 000 civils dans ses agences et commandements stratégiques ou régionaux.

Pour en savoir plus

  • Rôle et responsabilités

    Organe consultatif et administratif, le SI apporte un soutien au Conseil de l'Atlantique Nord (le Conseil), la plus haute instance politique de l'OTAN. Il est chargé de la préparation et du suivi des mesures prises par le Conseil dans tous les domaines. Il établit par exemple toute une série de documents, tels que des textes de politique générale, des notes d'information, des rapports et des discours sur des sujets concernant l'agenda politique et militaire de l'OTAN. Il apporte aide et avis aux comités et assure la préparation et le suivi de leurs discussions et décisions, facilitant ainsi le processus de consultation politique. Il travaille en étroite liaison avec l'État‑major militaire international (EMI), qui se trouve dans le même bâtiment à Bruxelles. L'EMI est l'organe exécutif du Comité militaire, la plus haute instance militaire de l'OTAN.

    Les membres du SI doivent allégeance à l'Organisation pendant toute la durée de leur mandat. Ils sont soit recrutés directement par l'Organisation, soit détachés par leur gouvernement, et chaque nomination est approuvée par le secrétaire général.

    Les vacances de poste au sein du SI sont publiées sur le site web de l'OTAN. Les postes sont ouverts aux ressortissants des pays membres.

  • Structure du Secrétariat international

    Le Secrétariat international comprend le Cabinet du secrétaire général, huit divisions (chacune dirigée par un secrétaire général adjoint) et un certain nombre de bureaux indépendants dirigés par des directeurs.

    Cabinet du secrétaire général

    Le secrétaire général dirige le SI et dispose d'un Cabinet, qui comprend un directeur et son équipe, le secrétaire général délégué, une Unité Analyse de politique générale et le Secrétariat du Conseil.

    Divisions

    Le SI remplit un certain nombre de fonctions, qui sont exercées par différentes divisions :

    • Division Affaires politiques et politique de sécurité : cette division est chargée de donner des avis politiques et des orientations générales. Elle joue un rôle directeur pour les aspects politiques des tâches de sécurité essentielles de l'OTAN, notamment des affaires régionales, économiques et de sécurité, ainsi que des relations avec d'autres organisations internationales et avec les pays partenaires. Elle s'occupe également de questions liées à la maîtrise des armements, au désarmement et à la non‑prolifération des armes de destruction massive.
    • Division Politique et plans de défense : cette division élabore et met en œuvre le volet « politique et plans de défense » des tâches de sécurité fondamentales de l'OTAN. Elle s'occupe à ce titre des plans de défense, de la politique nucléaire de l'Alliance, de la défense contre les armes de destruction massive et de certains aspects de la planification opérationnelle.
    • Division Opérations : cette division fournit la capacité opérationnelle dont l'OTAN a besoin pour exécuter ses tâches de dissuasion, de défense et de gestion de crise. Ses responsabilités s'étendent aux activités OTAN de gestion de crise et de maintien de la paix, ainsi qu'aux exercices et aux plans civils d'urgence.
    • Division Investissement de défense : cette division est responsable du développement et de l'investissement dans les moyens et capacités qui permettent d'améliorer la capacité de défense de l'Alliance, notamment la planification des armements, la défense aérienne et l'investissement au service de la sécurité. Elle supervise en outre la construction du nouveau siège de l'OTAN et contribue à la préparation du déménagement d'un bâtiment à l'autre.
    • Division Défis de sécurité émergents : cette division traite un nombre croissant de risques et de défis non traditionnels. Elle s'occupe principalement du terrorisme, des questions nucléaires, de la cyberdéfense et de la sécurité énergétique, ainsi que du programme scientifique de l'OTAN.
    • Division civilo‑militaire Renseignement et sécurité : cette division tire parti de l'intensification du partage du renseignement entre les services de renseignement des pays membres et l'Alliance pour établir des rapports analytiques stratégiques sur le terrorisme et ses liens avec d'autres menaces transnationales. Elle est en outre chargée de coordonner, de superviser et de mettre en application la politique de sécurité de l'OTAN, de veiller à la sécurité générale au sein de l'OTAN et de gérer les services de sécurité du siège.
    • Division Diplomatie publique : la communication avec le grand public est l'une des priorités de l'OTAN. Cette division est chargée d'informer différents publics cibles des activités et politiques de l'OTAN par l'intermédiaire des médias, de communications numériques, de séminaires et de conférences.
    • Division Gestion exécutive : cette division assure la gestion du personnel et des questions financières. Elle doit veiller à ce que le Secrétariat international fonctionne efficacement et elle fournit un soutien à tous les éléments opérant au siège : services de soutien et des conférences, gestion de l'information et gestion des ressources humaines et financières de l'OTAN.

    Bureaux indépendants

    Le SI comprend également le Bureau des affaires juridiques, le Bureau du contrôle financier et le Bureau OTAN des ressources.

    Le Bureau OTAN des ressources a été créé en 2007. Sous l'autorité de son directeur, il regroupe tous les agents du SI qui travaillent sur les activités militaires de l'OTAN financées en commun, de manière à renforcer la gestion des ressources militaires financées en commun au siège de l'OTAN.

  • Évolution du Secrétariat international

    Créé en 1951 pour apporter un soutien au Conseil de l'Atlantique Nord, le Secrétariat international est chargé de la préparation et du suivi des mesures prises par le Conseil dans tous les domaines. Son statut est défini dans la Convention sur le statut de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, que les représentants des pays et le Secrétariat international ont négociée et signée en septembre 1951.

    Au fil des années, le SI a connu de nombreuses restructurations. Au sommet de Prague de novembre 2002, les dirigeants des pays de l'OTAN ont approuvé un ensemble de mesures destinées à aider l'Alliance à mieux faire face aux nouvelles menaces pour la sécurité, ce qui a entraîné une réorganisation du SI et la mise en œuvre de processus de gestion modernes. La restructuration visait à assurer une répartition plus équitable des responsabilités entre les divisions, à renforcer la gestion du personnel et à améliorer la coordination sur les questions et les programmes essentiels.

    Plus récemment, dans le concept stratégique entériné au sommet de Lisbonne en novembre 2010, l'OTAN s'est déclarée résolue à « engager un processus de réforme continue pour rationaliser les structures, améliorer les méthodes de travail et maximiser l'efficience ». Dans cette optique, une revue du SI a été lancée dans le cadre d'un vaste paquet de réformes, portant sur la structure de commandement militaire, les organisations et agences, et les comités de l'OTAN. Comme demandé dans le concept stratégique, il s'agit d'un processus continu.