Opération Sea Guardian

  • Mis à jour le: 09 Jul. 2018 11:36

La sûreté maritime est l'une des principales priorités de l'OTAN. En novembre 2016, l’OTAN a lancé une opération de sûreté maritime - baptisée « Sea Guardian » - qui peut remplir un large éventail de tâches. Actuellement, conformément aux décisions du Conseil de l’Atlantique Nord, cette opération est déployée en Méditerranée, où l’accent est mis sur trois des sept tâches liées aux opérations de sûreté maritime.

 

Points principaux

  • L'OTAN a lancé une opération maritime caractérisée par sa souplesse, baptisée Sea Guardian, qui peut exécuter la gamme complète des tâches de sûreté maritime, sur décision du Conseil de l'Atlantique Nord.
  • L'opération Sea Guardian peut exécuter chacune des sept tâches opérationnelles agréées de sûreté maritime : connaissance de la situation maritime, préservation de la liberté de navigation, interdiction maritime, lutte contre la prolifération des armes de destruction massive, protection des infrastructures critiques, contre-terrorisme maritime, constitution de capacités de sûreté maritime.
  • L'opération Sea Guardian remplit actuellement trois tâches en Méditerranée : elle contribue à la connaissance de la situation maritime et à la lutte contre le terrorisme, et elle participe à la constitution de capacités de sûreté maritime.
  • Au travers de l'opération Sea Guardian, l'OTAN contribue à maintenir environnement maritime sûr et sécurisé, tout en contribuant aux trois tâches fondamentales de l'Alliance que sont la défense collective, la gestion de crise et la sécurité coopérative.
  • L'opération Sea Guardian relève du Quartier général du Commandement maritime allié (QG du MARCOM), à Northwood (Royaume-Uni), et les forces sont générées à partir des moyens nationaux.

Pour en savoir plus