Un contrat de 1 milliard de dollars pour moderniser la flotte d'avions AWACS de l'OTAN

  • 27 Nov. 2019 -
  • |
  • Mis à jour le: 27 Nov. 2019 16:23

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, et le président de Boeing International, Michael Arthur, étaient à l'aéroport de Melsbroek, près de Bruxelles, ce mercredi (27 novembre 2019) pour célébrer un investissement majeur dans la flotte d'avions de surveillance AWACS de l'Alliance. Ce contrat d'un milliard de dollars signé entre l'OTAN et Boeing est destiné à moderniser la flotte d'avions AWACS afin qu'elle puisse continuer d'appuyer les missions de l'Alliance jusqu'en 2035.

NATO Secretary General Jens Stoltenberg and the President of Boeing International, Sir Michael Arthur

« Les AWCS sont nos yeux dans le ciel. Ils sont indispensables à nos opérations depuis des dizaines d'années : patrouilles dans l'espace américain après le 11-Septembre, opérations en Afghanistan, missions dans le cadre de la coalition internationale contre l'EIIL », a expliqué le secrétaire général. Il s'est félicité du contrat signé avec Boeing, qui permettra d'intégrer dans les 14 appareils AWACS de l'OTAN de toutes nouvelles capacités de communication et de mise en réseau. Seize pays membres de l'Alliance, de part et d'autre de l'Atlantique, financent cette modernisation, et des entreprises basées en Europe et aux États-Unis travaillent ensemble pour fournir ces capacités de pointe. « Les AWACS symbolisent l'excellence transatlantique, tant par leurs aspects technologiques que par ce partenariat entre Boeing, l'OTAN et l'Europe. Ce programme de modernisation va permettre à ces appareils de rester à la pointe du progrès », a déclaré Michael Arthur.

Le secrétaire général a souligné que l'OTAN continue de s'adapter et qu'elle travaille déjà sur le remplacement des AWACS en 2035. « L'OTAN travaillera en relation étroite avec l'industrie. Nous étudierons ce que les nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle, les systèmes autonomes et le big data, peuvent apporter à l'OTAN pour qu'elle conserve son avance », a-t-il déclaré. Le secrétaire général a ajouté que l'OTAN permet aux Alliés d'unir leurs forces et d'investir dans de nouvelles capacités pour une sécurité commune. « Nous modernisons et adaptons notre Alliance, et nous continuerons de le faire », a-t-il conclu.