Les relations avec la Bosnie-Herzégovine

  • Mis à jour le: 18 Oct. 2018 15:33

La Bosnie-Herzégovine aspire à devenir membre de l’OTAN. La coopération avec ce pays est surtout axée sur la transformation démocratique et institutionnelle ainsi que sur la réforme du secteur de la sécurité et de la défense. La Bosnie­Herzégovine contribue activement à la mission dirigée par l'OTAN en Afghanistan et elle coopère avec les Alliés et d'autres pays partenaires dans de nombreux autres domaines.

Bilateral meeting between NATO Secretary General Jens Stoltenberg and the Minister of Defence of Bosnia and Herzegovin, Marina Pendes

 

  • L'Alliance travaille à l’instauration d’une paix et d’une stabilité durables en Bosnie-­Herzégovine depuis le début des années 1990, époque à laquelle elle a commencé à soutenir les efforts de la communauté internationale visant à mettre fin au conflit dans ce pays. L'OTAN a joué un rôle prépondérant dans la mise en œuvre de l’Accord de paix de Dayton en participant pendant neuf ans, de décembre 1995 à décembre 2004, à des missions de maintien de la paix. En décembre 2004, la responsabilité principale des aspects militaires de cet accord a été transférée à l’Union européenne (UE).
  • La Bosnie-Herzégovine a adhéré au programme du Partenariat pour la paix (PPP) en 2006.
  • Les objectifs de coopération de la Bosnie-Herzégovine avec l'OTAN sont définis dans un plan d'action individuel pour le Partenariat (IPAP). Le premier IPAP a été conclu avec l'Alliance en septembre 2008. Cet outil a pour but de réunir l'ensemble des mécanismes de coopération par lesquels le pays interagit avec l'Alliance, en ciblant plus précisément les activités qui permettent de mieux soutenir les efforts internes de réforme.
  • Pour faciliter la coopération, la Bosnie-Herzégovine a mis en place une mission diplomatique au siège de l'OTAN ainsi qu'un bureau de liaison au Grand quartier général des puissances alliées en Europe (SHAPE).
  • L'OTAN maintient à Sarajevo un quartier général militaire, dont la mission première est d’aider les autorités bosniennes à mettre en œuvre les réformes et les engagements liés au PPP et à parvenir à une intégration plus