Relations avec le Bélarus

  • Mis à jour le: 18 Oct. 2018 16:24

L'OTAN et le Bélarus ont tissé des relations fondées sur la défense d'intérêts communs, veillant à garder ouvertes les voies du dialogue. La coopération est principalement axée sur la préparation du secteur civil et la défense. L'Organisation travaille, aux côtés du Bélarus, à la mise en œuvre de réformes dans ces domaines, tout en continuant d'encourager ce pays à accélérer le processus de démocratisation.

NATO Deputy Secretary General Alexander Vershbow and the Minister of Foreign Affairs of the Republic of Belarus, Vladimir Makei

  • Les relations entre l'OTAN et le Bélarus ont débuté en 1992, lorsque le pays a adhéré au Conseil de coopération nord-atlantique. À ce forum a succédé en 1997 le Conseil de partenariat euro-atlantique, qui réunit tous les Alliés et les pays partenaires de la zone euro-atlantique.
  • Le dialogue se trouve facilité par la présence, depuis avril 1998, d'une mission diplomatique du Bélarus auprès de l'OTAN.
  • L'adhésion du Bélarus au Partenariat pour la paix (PPP) en 1995 marque le début de la coopération bilatérale. Dans le cadre du PPP, l'OTAN et le Bélarus développent une coopération pratique dans un certain nombre de domaines au travers du programme individuel de partenariat et de coopération (IPCP) conclu entre les deux parties.
  • Sur la base de cet IPCP, du personnel bélarussien participe à des stages dans des pays de l'OTAN, et une coopération pratique s'exerce dans des domaines tels que la préparation du secteur civil, la gestion de crise, la maîtrise des armements, la défense aérienne et le contrôle de la circulation aérienne, les télécommunications et le traitement de l'information, ainsi que la formation linguistique et la formation militaire.
  • Les pays de l'OTAN ont exprimé leur préoccupation face à l'absence de progrès sur la voie de la démocratisation au Bélarus. Ils estiment toutefois que, dans l'intérêt de la sécurité régionale, il y a lieu de conserver ouverts les canaux de communication, et de maintenir la coopération pratique et le dialogue.

Principaux domaines de coopération

La coopération entre le Bélarus et l'OTAN s'exerce au bénéfice des deux parties dans les domaines énumérés ci-après.

Renforcement des capacités et de l'interopérabilité

  • Le Bélarus participe au processus de planification et d'examen (PARP) du PPP. L'objectif est d'encourager la transparence et d'aider le pays à renforcer capacités et interopérabilité dans la perspective d'une participation à des opérations internationales de soutien de la paix. L'OTAN aide le Bélarus à fixer des objectifs de planification qui permettront à ce pays de développer certaines de ses forces et capacités afin de participer éventuellement à des activités PPP, notamment des opérations PPP dirigées par l'OTAN, et de contribuer ainsi à la sécurité et à la stabilité.

Autres domaines de coopération

  • Le Bélarus a participé à un projet de l'OTAN financé sur un fonds d'affectation spéciale du PPP qui visait à aider le pays à satisfaire à ses obligations au titre de la Convention sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction, signée à Ottawa. Clôturé en janvier 2007, ce projet conjoint, dirigé par le Canada et cofinancé par le Bélarus et la Lituanie, a permis de détruire quelque 700 000 mines antipersonnel au Bélarus.
  • Depuis 2001, le Bélarus a reçu des subventions pour une quarantaine d'activités en coopération au titre du programme OTAN pour la science au service de la paix et de la sécurité (SPS). Parmi les sujets étudiés, on trouve les télécommunications, l'évaluation des risques liés à Tchernobyl et les systèmes de détection des explosifs. Un projet de premier plan a ainsi amené des chercheurs du Bélarus, de Norvège et d'Ukraine à travailler ensemble pour évaluer les risques liés à la contamination radioactive dans la Réserve radioécologique de Polésie.
  • Des débats sont organisés entre experts de l'OTAN et du Bélarus au sujet de la transparence, de la maîtrise des armements et de la réduction des risques, et notamment des mesures de confiance et de sécurité.
  • L'OTAN cherche en outre à contribuer au développement de la société civile au Bélarus, essentiellement au travers d'activités de diplomatie publique. Depuis 2013, la Division Diplomatie publique de l'OTAN organise chaque année, en collaboration avec le Centre bélarussien de recherche sur les politiques étrangères et la sécurité, un séminaire où sont abordées des questions liées à la sécurité régionale. Les organisations non gouvernementales et les organisations de la société civile du Bélarus sont encouragées à se mettre en relation avec la Division Diplomatie publique de l'OTAN.