Lutte contre la violence sexuelle liée aux conflits

  • Mis à jour le: 27 Oct. 2020 16:05

La violence sexuelle liée aux conflits désigne des actes de violence sexuelle perpétrés en tant qu’arme de guerre, généralement en vue d’obtenir un avantage politique ou militaire. Elle est reconnue comme l’une des plus graves violations du droit international, et elle est codifiée et sanctionnée comme telle. Cette forme de violence, utilisée lors des conflits armés ayant émaillé l’histoire, demeure un problème mondial. Il s’agit d’un crime très répandu qui a des répercussions durables et dévastatrices pour les personnes concernées et pour des communautés entières et qui constitue un obstacle persistant à la paix et à la sécurité. L’OTAN s’est engagée à lutter sans relâche contre la violence sexuelle liée aux conflits.

 

Points principaux

  • L’OTAN s’est engagée à mettre en application les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur les femmes, la paix et la sécurité, parmi lesquelles la résolution 1820, qui porte sur la violence sexuelle liée aux conflits.
  • En 2015, l’Alliance a établi des directives militaires afin de prévenir et de combattre ce type de violence. Ces directives contiennent des engagements stratégiques visant à réduire le risque de violences sexuelles liées aux conflits et à améliorer les mesures de réponse en prenant en compte les besoins en matière de protection. Les personnels de l’OTAN sont tenus d’agir pour prévenir ces violences et pour aider à y mettre un terme ; d’élaborer les outils analytiques nécessaires pour appréhender le niveau de risque associé à cette forme de violence dans l’optique de recueillir des informations et d’établir des rapports ; et de coopérer avec les acteurs locaux et internationaux concernés, notamment avec l’ONU.
  • En 2019, à l’occasion d’un discours prononcé devant le Conseil de sécurité de l'ONU, l’OTAN a présenté les travaux qu’elle conduit dans ce domaine et a confirmé son engagement en faveur de l’élimination de la violence sexuelle liée aux conflits.
  • L’Alliance est attentive aux défis nouveaux ou émergents posés par ce type de violence ainsi qu’aux incidences actuelles et futures de tels défis en matière de sécurité. Elle collabore régulièrement avec diverses organisations internationales et avec des acteurs de la société civile pour contribuer à éliminer la violence sexuelle liée aux conflits.