Comité des chefs des services de santé militaires au sein de l'OTAN

  • Mis à jour le: 09 Jul. 2021 12:54

Le Comité des chefs des services de santé militaires au sein de l'OTAN (COMEDS) remet des avis et rend compte au Comité militaire sur les questions médicales qui concernent l’OTAN. De façon plus générale, il contribue à la préservation de la santé et au maintien de la capacité de combat des forces armées, sur le territoire national et en opération extérieure. Parmi les priorités du COMEDS figure désormais également la lutte contre la pandémie de COVID-19.

  • Le COMEDS est la plus haute instance de l'OTAN pour les questions relevant de la médecine militaire.
  • En étroite coopération avec les conseillers médicaux de la structure de commandement de l'OTAN, le COMEDS est l’organe de référence pour le traitement et la coordination des questions relevant de la médecine militaire et pour l’établissement d’avis d'ordre médical à l’intention du Comité militaire.
  • Le COMEDS élabore par ailleurs de nouveaux concepts de soutien médical pour les opérations, où l’accent est mis sur le caractère multinational des soins de santé, sur la modularité des installations de traitement médical et sur les partenariats.
  • Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, le COMEDS contribue à la coordination des aspects relevant de la médecine militaire entre les pays membres et les pays partenaires de l’OTAN, aux fins du recensement des questions à harmoniser ou nécessitant une attention, une décision ou des mesures immédiates.

Rôle et responsabilités du COMEDS

Le COMEDS a pour mission de renforcer la posture de médecine militaire globale de l’Alliance. Pour ce faire, il :

  • remet des avis et rend compte au Comité militaire sur les questions médicales qui concernent l’OTAN ;
  • joue le rôle d’organe de coordination pour le Comité militaire s'agissant de l’ensemble des orientations, doctrines, concepts, procédures, techniques, programmes et initiatives relatifs à la médecine militaire à l’OTAN ;
  • prend part au processus de planification de défense pour les questions concernant la médecine militaire.

Le COMEDS doit être en mesure de fournir rapidement et de manière coordonnée au Comité militaire des avis pertinents d’ordre médical, sur demande ou lorsque la situation l’exige, aussi bien en temps de paix qu’en période de crise. Il doit en outre assurer aux pays un soutien ininterrompu pour ce qui est de la coordination et de la formulation d'avis, que ce soit en session plénière ou par l'intermédiaire de son Groupe directeur, de ses groupes de travail ou de ses panels. Ces groupes de travail et panels traitent de différents domaines du soutien médical. Les sept groupes de travail qui œuvrent sous les auspices du Groupe directeur du COMEDS sont le Groupe de travail Soins de santé militaires ; le Groupe de travail Protection sanitaire des forces ; le Groupe de travail Structures, opérations et procédures des services de santé militaires ; le Groupe de travail Normalisation des services de santé ; le Groupe de travail Formation médicale militaire ; le Groupe de travail Technologies et systèmes d’information dans le domaine de la santé, et le Groupe de travail Médecine CBRN. Le Conseil consultatif du COMEDS sur le soutien médical du futur relève directement du COMEDS en session plénière.

Par ailleurs, le COMEDS définit les orientations de la doctrine médicale alliée et du développement de l’interopérabilité au sein de l’OTAN et de ses pays membres. Pour ce faire, il collabore avec le Bureau OTAN de normalisation et plusieurs groupes de travail et panels composés d’experts venant des pays de l'Alliance et des pays partenaires.

Ensemble, le COMEDS et les conseillers médicaux de la structure de commandement de l'OTAN s’emploient à recenser les questions qui pourraient nécessiter l’attention des décideurs, et ils cherchent à améliorer le soutien médical dans un environnement multinational. Étant donné que les forces et les moyens médicaux déployés dans le cadre d’opérations de l’OTAN proviennent de pays différents, le défi consiste à offrir en permanence à chacun les meilleurs soins, y compris préventifs, en garantissant un soutien médical qui soit unifié et complet. Tel est l'objectif que poursuit l’interopérabilité dans le domaine médical, par la mise en œuvre des accords de normalisation OTAN (STANAG) par les pays membres. Le COMEDS, en coopération avec les conseillers médicaux de la structure de commandement de l'OTAN, compte parmi les acteurs du processus de planification de défense de l’OTAN. Le soutien médical est un élément essentiel du soutien des forces au combat, ce qui en fait l'un des principaux domaines de planification pour les opérations, au même titre que les armements, la logistique, la gestion de la circulation aérienne et d’autres domaines de spécialisation.

Fonctionnement du COMEDS

Le COMEDS a été créé en 1993, le caractère indispensable d’une coordination du soutien médical dans le cadre des opérations de maintien de la paix, de secours en cas de catastrophe et d’aide humanitaire étant devenu évident pour l'OTAN. Son rôle est de remettre des avis au Comité militaire sur toutes les questions de médecine militaire qui concernent l’OTAN. Il est tenu de lui rendre compte une fois par an (ou plus souvent si nécessaire). 

Le COMEDS se réunit en session plénière deux fois par an. Il est dirigé par un président, choisi parmi les chefs des services de santé des pays membres pour un mandat de trois ans (la présidence est assurée actuellement par la République tchèque). L’officier de liaison du COMEDS (secrétaire du COMEDS, rôle actuellement assumé par la Hongrie) est également désigné pour une période de trois ans, indépendamment du président. Il exerce cette fonction au siège de l'OTAN, à temps plein.

Pour ses travaux, le COMEDS en session plénière reçoit le soutien du Groupe directeur du COMEDS, du Conseil consultatif du COMEDS sur le soutien médical du futur, de sept groupes de travail et de onze panels.

Informations complémentaires :

Officier de liaison du COMEDS
Siège de l'OTAN
Division Logistique et ressources
État-major militaire international
1110 Bruxelles (Belgique)
Tél. : +32 2 707 8808