La dimension de genre dans les forces armées de l'OTAN

  • Mis à jour le: 15 Oct. 2018 11:44

Les opérations militaires menées aujourd’hui pour assurer l'instauration de la paix et de la sécurité exigent une grande diversité de qualifications et de ressources. Les compétences – complémentaires – des personnels tant masculins que féminins sont essentielles à l'efficacité des opérations de l'OTAN. Le Bureau du conseiller pour les questions de genre de l'État-major militaire international et le Comité OTAN sur la dimension de genre travaillent à l'intégration de la dimension de genre dans tous les aspects des opérations de l'OTAN.

Pour en savoir plus

  • Bureau du conseiller pour les questions de genre de l'EMI

    Le Bureau du conseiller pour les questions de genre (GENAD) de l'État-major militaire international relève directement du directeur général de l'EMI ; il fournit des informations et formule des avis sur les questions liées au genre, y compris sur la mise en application concrète de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU et des résolutions connexes. Il fait également office de secrétariat pour le Comité OTAN sur la dimension de genre (NCGP).

    Dans le cadre de ses responsabilités, le GENAD de l'EMI collecte et diffuse des informations sur les politiques nationales liées au genre et sur la mise en application de la résolution 1325 et des résolutions connexes dans les forces armées des pays membres de l'OTAN et des pays partenaires. De plus, le Bureau facilite le dialogue avec les pays partenaires sur les questions de genre pertinentes et assure la liaison avec d'autres organisations et agences internationales concernées par l'intégration de la dimension de genre dans les opérations militaires.

    Point de contact
    Chef: OF-4 Yvonne Marie BRIERLEY (CAN A)
    Assistante: OR-9 Antonio FOGLIA (ITA A)

    Siège de l’OTAN
    Boulevard Léopold III
    B-1110 Bruxelles (Belgique)

    Tél. : +32.2.707.5761/62
    Fax : +32.2.707.5769
    E-mail : dgims.genad@hq.nato.int

  • Comité OTAN sur la dimension de genre

    Rôle et responsabilités

    Le Comité OTAN sur la dimension de genre (NCGP) promeut l’intégration de la dimension de genre en tant que stratégie pour que les préoccupations et les expériences tant des femmes que des hommes soient pleinement prises en compte dans la conception, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation des politiques, des programmes et des opérations militaires.

    En conseillant les dirigeants politiques et militaires de l'OTAN ainsi que les pays membres de l'Alliance sur les questions de genre et la mise en application de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU et des résolutions connexes, le NCGP contribue à l'efficacité opérationnelle dans le droit fil des objectifs et des priorités de l'Alliance.

    Le NCGP est par ailleurs chargé de faciliter l'échange d'informations entre les pays membres de l'OTAN sur les politiques liées au genre et l'intégration de la dimension de genre, d'assurer une coordination appropriée sur les questions de genre avec la structure de commandement de l'OTAN et le siège de l'OTAN, et de coopérer avec les organisations et les agences internationales concernées par l'intégration de la dimension de genre dans les opérations militaires.

    Fonctionnement

    Le NCGP est dirigé par un comité exécutif et il bénéficie du soutien du GENAD de l'EMI. Le Comité exécutif est composé d'un président, d'un président élu, de trois présidents délégués et du conseiller pour les questions de genre de l'EMI ; il doit compter au moins un membre de chaque sexe. Le Comité exécutif et le Comité militaire (la plus haute instance militaire de l'OTAN) peuvent charger le NCGP de traiter des questions spécifiques liées au genre.

    Chaque pays membre de l'OTAN et chaque pays partenaire est en droit de nommer un officier supérieur d'active (ou un équivalent civil) comme délégué auprès du NCGP. Les délégués doivent être au fait des derniers développements dans leur pays concernant les approches et les outils disponibles pour l'intégration de la dimension de genre. Ils doivent également connaître les politiques de l'OTAN et des pays pour ce qui est de la mise en application de la résolution 1325 et des résolutions connexes.

    Les pays non OTAN peuvent être invités à contribuer aux activités du NCGP.

  • Grandes étapes

    • Depuis 1961, des femmes officiers supérieurs à l'OTAN organisent ponctuellement des conférences pour débattre de la situation, de l'organisation, des conditions d'emploi et des perspectives de carrière des femmes au sein des forces armées des pays de l'Alliance. En 1976, le Comité militaire a officiellement reconnu le Comité du personnel féminin des forces de l'OTAN (CWINF).
    • En 1998, un bureau permanent, le Bureau du personnel féminin dans les forces de l'OTAN, a été créé au sein de l'EMI, avec pour vocation de fournir des informations sur les questions liées au genre et à la diversité, et d'appuyer les travaux du CWINF. Ce bureau est aujourd'hui le Bureau du conseiller pour les questions de genre.
    • En mai 2009, le mandat du CWINF a été élargi pour appuyer l'intégration de la dimension de genre dans les opérations militaires de l'OTAN, et en particulier pour contribuer à la mise en application des résolutions 1325 et 1820 du Conseil de sécurité de l'ONU et des résolutions connexes. Il a été rebaptisé Comité OTAN sur la dimension de genre.
    • L'année 2016 marque le 40e anniversaire du NCGP et le 55e anniversaire de la première Conférence des officiers supérieurs féminins de l'OTAN, qui s'était tenue à Copenhague (Danemark).