Mobilité aérienne pour intervention rapide

  • Mis à jour le: 04 Jun. 2020 12:25

Le mécanisme OTAN de mobilité aérienne pour intervention rapide (RAM), lorsqu’il est activé, permet aux aéronefs militaires des pays de l’Alliance de se déployer rapidement sur court préavis dans toute l’Europe en cas de crise. Ces aéronefs se voient attribuer un indicatif d’appel OTAN unique leur permettant de franchir plus facilement les frontières pour le transport de matériel, de fournitures et de personnels essentiels, le plus rapidement possible et de façon coordonnée. En mars 2020, en réponse à la pandémie de COVID-19, une version adaptée du mécanisme RAM a été activée pour que des fournitures médicales puissent être transportées rapidement.

Photo : ministère turc de la Défense

Points principaux

  • L’initiative OTAN de mobilité aérienne pour intervention rapide s’inscrit dans le cadre, plus large, de l’action menée dans le domaine de la mobilité militaire, qui vise à renforcer la disponibilité opérationnelle et le déploiement des troupes et des moyens des pays de l’Alliance.
  • Les aéronefs alliés bénéficient d’un traitement prioritaire de la part de l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (EUROCONTROL) et peuvent se déployer rapidement sur court préavis dans toute l’Europe pendant une crise.
  • Le mécanisme RAM peut être activé en temps de paix, en cas de crise.
  • Le contrôle politique d’ensemble du mécanisme RAM incombe au Conseil de l’Atlantique Nord, tandis que le SACEUR, un des deux commandants stratégiques, est l’autorité responsable de l’activation et de la gestion opérationnelle du mécanisme.
  • En mars 2020, en réponse à l’épidémie de COVID-19, le mécanisme a été activé pour faire en sorte que des fournitures médicales puissent être acheminées rapidement jusqu’aux Alliés durement touchés.

Fonctionnement

L’initiative OTAN de mobilité aérienne pour intervention rapide (RAM) établit un indicatif d’appel OTAN spécial (OAN) pour tout aéronef désigné par le Grand quartier général des puissances alliées en Europe (SHAPE) pour un déploiement en période de crise dans le cadre d’une procédure accélérée pour les plans de vol et la gestion de l’espace aérien. Le Quartier général permanent de groupement de soutien logistique interarmées au SHAPE surveille et coordonne les mouvements stratégiques des Alliés.

Quand un aéronef se voit attribuer l’indicatif d’appel OAN, le système de transport aérien européen l’identifie comme prioritaire et lève, pour le vol en question, toutes les restrictions pesant sur les capacités de l’espace aérien dans le domaine militaire. Ces vols OAN bénéficient d’itinéraires prioritaires dans tout l’espace aérien au-dessus de l’Europe.

L’OTAN a travaillé en étroite collaboration avec tous les Alliés et avec l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (EUROCONTROL) pour garantir la sécurité et l’efficacité du mécanisme. L’indicatif d’appel OAN permet à EUROCONTROL de lever les restrictions de vol et de se coordonner avec les contrôleurs aériens concernés le long de l’itinéraire de l’aéronef, ce qui permet de réagir plus rapidement.

Réponse à la pandémie de COVID-19

Le mécanisme RAM a été activé pour la première fois par le Conseil de l’Atlantique Nord le 31 mars 2020 en réponse à la pandémie de COVID-19, et il a été mis en œuvre à l’appui des vols de secours transportant des fournitures essentielles à la lutte contre la pandémie. Le premier de ces vols a eu lieu le 10 avril, pour faciliter l’acheminement de fournitures médicales et d’équipements de protection individuelle de la Turquie vers le Royaume-Uni.

Les vols RAM opérés dans le cadre de la pandémie de COVID-19 comportent tous les éléments du projet initial (indicatif d'appel OTAN, autorisation diplomatique accélérée et levée des restrictions d’itinéraire imposées par EUROCONTROL), mais ils sont axés sur le transport rapide de fournitures médicales et d’autres ressources nécessaires à la lutte contre la COVID-19 (personnel, aéronefs militaires). L’activation du mécanisme RAM n’est pas permanente ; sa durée est déterminée par le Conseil de l’Atlantique Nord, dans le cadre de revues périodiques.

Évolution

Au sommet de l’OTAN tenu à Bruxelles en 2018, les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’Alliance ont déclaré la capacité opérationnelle initiale du mécanisme OTAN de mobilité aérienne pour intervention rapide.

Le 25 octobre 2019, les ministres de la Défense des pays de l’OTAN se sont félicités de l’initiative RAM dans le contexte du renforcement de la disponibilité opérationnelle des forces de l’OTAN.

Le 31 mars 2020, en réponse à la pandémie de COVID-19, le Conseil de l’Atlantique Nord a autorisé la toute première activation du mécanisme RAM pour des aéronefs militaires transportant des fournitures médicales dans l’espace aérien européen à l’appui des vols opérés dans le cadre de la lutte contre la COVID-19.

Le 10 avril 2020, le mécanisme RAM a permis de faciliter le premier transport aérien militaire, en l’occurrence pour l’acheminement de fournitures médicales et d’équipements de protection individuelle de la Turquie vers le Royaume-Uni.