home > Feuille de route du nouveau concept stratégique

Au sommet de Strasbourg-Kehl qui s’est tenu les 3 et 4 avril 2009, les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’OTAN ont chargé le secrétaire général d’établir un nouveau concept stratégique. Ce travail devra être achevé pour le prochain sommet de l’OTAN qui est prévu fin 2010. Le secrétaire général a également été chargé lors du sommet de réunir et de présider un groupe d'experts qualifiés issus d'horizons divers qui jettera les bases du nouveau concept stratégique de l'Alliance. Le Conseil de l'Atlantique Nord, la plus haute instance décisionnelle de l’OTAN, sera activement associé à ce processus.

Principes directeurs

L’actuel concept stratégique de l’OTAN remonte à 1999. Pour que l’Alliance puisse mener à bien son adaptation stratégique, il est indispensable que la nouvelle stratégie OTAN recueille un consensus transatlantique solide. Le concept stratégique est un élément central de l’acquis de l’OTAN. Sur le plan politique, seul le traité de Washington a plus d’importance.

C’est pourquoi il a été décidé d’adopter une approche participative et sans exclusive qui intégrera tous les pays membres, du plus grand au plus petit. En outre, le processus devra associer les partenaires du Conseil de partenariat euro-atlantique et ceux du Dialogue méditerranéen et de l’Initiative de coopération d’Istanbul, ainsi que les partenaires du monde entier. Par ailleurs, le processus devra être transparent et faire intervenir d’autres acteurs internationaux importants comme l’Union européenne et l’ONU, ainsi que d’autres interlocuteurs de l’OTAN tels les ONG. Enfin, le grand public est invité à participer à un dialogue interactif et c’est pourquoi ce module web consacré à l’élaboration du nouveau concept stratégique a été créé.

Le groupe d’experts

Pour faciliter le déroulement des travaux, le secrétaire général a nommé  un groupe d’experts issus d’horizons divers. Les douze membres du groupe, nommés pour leurs compétences personnelles, sont originaires de différents pays de l’OTAN, petits et grands. Le groupe est composé à parts égales de personnes connaissant bien l’OTAN et de personnes issues du secteur privé, de groupes de réflexion et du monde universitaire. Mme Madeleine Albright, ancienne secrétaire d’État des États-Unis, présidera le groupe d’experts, dont le vice-président sera M. Jeroen van der Veer, ancien PDG de la Royal Dutch Shell. Pour que le groupe d’experts puisse travailler en coordination étroite avec le siège de l’OTAN, le secrétaire général a créé une petite équipe OTAN dirigée par M. Jamie Shea, chef de l’Unité Planification des orientations, qui assurera le secrétariat.

Une approche en trois phases

L’élaboration du nouveau concept stratégique se déroulera en trois phases distinctes : une phase de réflexion, qui sera ponctuée par une série de séminaires, une phase de consultation avec les capitales des pays membres et une phase de rédaction et de négociation finale.

Phase de réflexion:

Les quatre séminaires, qui se tiendront dans différents pays membres, auront pour objet d’enrichir le débat stratégique. Ces séminaires feront intervenir toutes les parties prenantes et les acteurs importants – représentants permanents, représentants militaires, commandements stratégiques de l’OTAN, le Comité militaire, responsables envoyés par les capitales, théoriciens et partenaires stratégiques, en fonction des points qui seront examinés. Chaque séminaire portera sur un aspect particulier du concept stratégique.

Le premier séminaire sera consacré aux tâches et aux fonctions principales de l’OTAN, au sens de la défense collective et de la dissuasion dans le monde d’aujourd’hui, à la manière de faire face à une plus large gamme de menaces pour nos populations et au rôle de l'OTAN en matière de désarmement, de maîtrise des armements et de non‑prolifération.

Le séminaire suivant sera consacré au rôle qui incombe à l’OTAN dans le domaine de la sécurité et partant dans la gestion des crises civiles et militaires au plan mondial, ainsi qu’aux missions qui seront vraisemblablement confiées à l’OTAN et ce, en vue de renforcer la coopération avec les organisations internationales et les ONG.

L’OTAN et l’environnement de sécurité euro-atlantique seront les thèmes du troisième séminaire, qui sera consacré plus particulièrement au rôle que joue l’OTAN pour instaurer la sécurité dans la région euro-atlantique, à l’élargissement et aux partenariats de l’OTAN, y compris les relations avec la Russie.

Un quatrième séminaire sera consacré aux forces et aux capacités, notamment aux plans de défense et à la transformation. Il traitera également des acquisitions à une période où les restrictions budgétaires s’aggravent et où souplesse et définition des priorités sont de mise.

Les experts se pencheront aussi éventuellement sur d’autres questions importantes.

Le groupe d’experts entamera ses travaux le 4 septembre, lorsque le secrétaire général organisera une réunion informelle avec le Conseil de l’Atlantique Nord, qui procédera à un premier échange de vues. Le groupe d’experts rencontrera périodiquement le secrétaire général et fera rapport pour la réunion des ministres des Affaires étrangères de décembre 2009.

Phase de consultation:

À l’issue des séminaires, les experts se rendront dans les capitales des pays de l’Alliance pour analyser leurs conclusions et leurs propositions avec les gouvernements et, si possible, avec les commissions parlementaires. À l’occasion de ces visites, les capitales pourront organiser des activités associant le public.

En avril 2010, les experts soumettront leur analyse et leurs recommandations au secrétaire général.

S’appuyant sur l’analyse et les recommandations des experts, ainsi que sur les premières réactions des pays membres, le secrétaire général établira son propre rapport qui fera le point sur les éléments à intégrer dans un nouveau concept stratégique. Ce rapport sera soumis aux gouvernements des pays et – avant les congés d’été -  le secrétaire général recueillera les orientations politiques qui lui auront été communiquées pour la rédaction du nouveau concept stratégique.

Phase de rédaction et de négociation finale

Après l’été 2010, le secrétaire général préparera son projet de concept et il rencontrera les représentants permanents avec lesquels il examinera les projets successifs. Enfin, il soumettra le texte du concept stratégique au sommet de l’OTAN qui doit se tenir à l’automne 2010. Lorsqu’il aura été approuvé par les chefs d’État et de gouvernement, ce document deviendra le nouveau concept stratégique de l’OTAN.