Nato-Russia Council

Séminaire OTAN-Russie de télémédecine organisé en Roumanie

NRC TELEMEDICINE 2012

Les pays du Conseil OTAN-Russie (COR) ont participé à un atelier de recherche avancée qui s’est tenu à Bucarest, les 3 et 4 septembre 2012, dans le cadre du programme du COR pour la science au service de la paix et de la sécurité (SPS). Cet atelier – dont le thème était « Réponse aux catastrophes et gestion de crise - Vers une capacité multinationale de télémédecine pour l'aide médicale aux populations » – a rassemblé des experts civils et militaires des pays du COR, qui se sont penchés sur les questions les plus importantes dans le domaine complexe de la télémédecine.

La télémédecine est un domaine de la médecine en pleine mutation, qui permet au soignant de traiter le patient à distance ou en différé. Grâce à l'utilisation de télécommunications modernes, un médecin spécialiste est en mesure d'évaluer l'état d'un patient, de poser le diagnostic et de formuler rapidement des recommandations au soignant présent sur place. La télémédecine est pour l'essentiel une extension de la médecine habituellement pratiquée qui permet de recueillir auprès d'autres spécialistes et experts des avis qu'on ne pourrait pas obtenir autrement.

Cet atelier de télémédecine du COR a marqué une première étape majeure dans l'élaboration d'une capacité multinationale d'intervention basée sur la télémédecine. Tous les représentants des pays participants se sont dits généralement intéressés par l'organisation de nouvelles discussions à l'avenir.

Cette initiative est née en 2010, lorsque la Russie a présenté au Comité SPS du COR une proposition de coopération dans le domaine de la télémédecine. En novembre 2011, le Dr. Raed Arafat, un expert roumain, sous-secrétaire d’État au ministère de la Santé et président du Groupe d’experts Médecine d'urgence de l'OTAN, a accepté de codiriger le projet avec un expert russe, Mikhaïl Natenzon, président de l'Agence nationale de télémédecine.

L'importance de cette initiative pour les pays du COR a été reconnue par les participants à l'atelier, qui a rassemblé plusieurs experts internationaux bien connus de la télémédecine, originaires de Russie, de Roumanie, des États-Unis, de France, d'Espagne et d'Allemagne.

Dans son allocution d'ouverture, le premier ministre roumain, Victor Ponta, a souligné l'importance de cette initiative conjointe. Plusieurs hauts représentants politiques roumains ont également affirmé qu'ils soutenaient cette initiative (Mircea Duşa, ministre de l'Administration et des Affaires intérieures, le général Corneliu Dobriţoiu, ministre de la Défense, le Dr. Vasile Cepoi, ministre de la Santé, Iulian Fota, conseiller du Président pour la sécurité nationale, et Bogdan Aurescu, secrétaire d'État aux Affaires étrangères). L'ambassadeur Sorin Ducaru, le représentant permanent de la Roumanie auprès de l'OTAN, était également présent et a soutenu l'organisation de l'atelier.

Tous les participants des pays du COR ont reconnu l'intérêt de poursuivre les débats et de travailler à l'établissement d'un réseau multinational de réponse aux catastrophes. Ils se sont dits favorables, en particulier, à l'idée d'organiser un deuxième atelier en Russie, au début de l'année prochaine. En ce qui concerne l'avenir, les participants ont également discuté de la possibilité de lancer un projet SPS, intitulé « Système multinational de télémédecine pour l'aide médicale et sociale aux populations victimes d'une catastrophe ou d'une crise ». Cette idée sera examinée plus avant lors du prochain atelier, qui se déroulera à Moscou en février 2013.