Nato-Russia Council

Le Conseil OTAN-Russie (COR)

RASMUSSEN PUTIN PHOTOSHOOT2

Le Conseil OTAN-Russie (COR) a été créé lors du Sommet OTAN-Russie, tenu à Rome le 28 mai 2002. Il a remplacé le Conseil conjoint permanent (CCP), forum de consultation et de coopération créé par l'Acte fondateur OTAN Russie sur les relations, la coopération et la sécurité mutuelles, signé en 1997, qui reste le cadre formel régissant les relations OTAN-Russie. Le Conseil OTAN-Russie (COR) est un mécanisme de consultation, de construction du consensus, de coopération, de décision conjointe et d'action conjointe, au sein duquel les différents États membres de l'OTAN et la Russie œuvrent en tant que partenaires égaux sur toute une série d'enjeux de sécurité d'intérêt commun. L’esprit des réunions a radicalement changé au sein du COR : en effet, la Russie et les Alliés traitent d'égal à égal « à 29 » dans les domaines d'intérêt commun – au lieu de se réunir en configuration bilatérale « OTAN+1 », comme c'était le cas dans le cadre du CCP.


Le COR a été créé par la Déclaration de Rome de 2002 intitulée « Les relations OTAN-Russie : une qualité nouvelle », qui s'appuie sur les objectifs et principes de l'Acte fondateur de 1997. Il a pour vocation de servir de structure et de cadre principaux pour faire avancer les relations entre l'OTAN et la Russie.


Conformément à la Déclaration de Rome, les États membres de l'OTAN et la Russie œuvrent en tant que partenaires égaux dans des domaines d'intérêt commun au sein du COR, qui constitue un mécanisme de consultation, de construction du consensus, de coopération, de décision conjointe et d'action conjointe sur toute une série d'enjeux de sécurité dans la région euro-atlantique. Les membres du Conseil OTAN-Russie, agissant à titre national et d'une manière conforme à leurs obligations et engagements collectifs respectifs, prennent des décisions conjointes et sont responsables au même titre, individuellement et conjointement, de leur mise en œuvre.


Les travaux du Conseil OTAN-Russie sont axés sur tous les domaines d'intérêt mutuel définis dans l'Acte fondateur. La coopération est actuellement intensifiée dans un certain nombre de domaines clés : lutte contre le terrorisme, gestion de crise, non prolifération, maîtrise des armements et mesures de confiance, défense contre les missiles de théâtre, logistique, coopération entre militaires, réforme de la défense et situations d'urgence civiles. De nouveaux domaines peuvent être ajoutés, par consentement mutuel de ses membres, à l'agenda du COR.


Les réunions du COR, présidées par le secrétaire général de l’OTAN, se déroulent au moins une fois par mois au niveau des ambassadeurs et des représentants militaires. Le COR se réunit deux fois par an au niveau des ministres des Affaires étrangères, des ministres de la Défense et des chefs d'état-major ; il se réunit à l’occasion en sommet. La création du Conseil OTAN-Russie s'est accompagnée de celle du Comité préparatoire, qui se réunit au moins deux fois par mois pour préparer les débats au niveau des ambassadeurs et pour superviser l'ensemble des activités d’experts menées sous les auspices du COR.


Depuis sa création, le COR est devenu un mécanisme efficace de consultation, de construction du consensus, de coopération, de décision conjointe et d'action conjointe. À titre d'exemple, plus de 25 comités et groupes de travail ont été créés pour développer la coopération dans les domaines suivants : terrorisme, prolifération, maintien de la paix, défense contre les missiles de théâtre, gestion de l'espace aérien, situations d'urgence civiles, réforme de la défense, logistique, et coopération scientifique au service de la paix et de la sécurité.


En fait, il ne se passe pas un jour sans que le COR ne se réunisse à un niveau ou à un autre ; les contacts et les consultations informelles sont d'une intensité sans précédent, ils concernent de nombreux domaines différents et se déroulent dans une ambiance amicale et professionnelle.