Header
Updated: 10-Oct-2007 Le Comité du personnel féminin des forces de l’OTAN

Eng. / Fr.

Comptes rendus de réunion
2007

Exposés et rapports des pays de l’OTAN
Belgique
Bulgarie
Canada
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Hongrie
Italie
Lettonie
Lituanie
Pays-Bas
Norvège
Pologne
Portugal
Roumanie
Slovaquie
Slovénie
Espagne
Turquie
Royaume-Uni

LA RÉUNION DU COMITÉ DU PERSONNEL FÉMININ DES FORCES DE L’OTAN (CWINF) DE 2007 s’est tenue à la caserne Julius-Leber, à Berlin, en Allemagne, du 11 au 15 juin 2007

La présidente, le colonel Matschulat, fait savoir dans son mot d’ouverture que le but de la réunion sera avant tout d’établir la version définitive de la directive du CWINF sur l’intégration de l’égalité des sexes à l’OTAN, dans tous le aspects des opérations de l’Alliance.

Dans son discours d’accueil, le général de brigade NASKRENT (DEUAR) indique que les forces armées actuelles se sont aperçues de la nécessité de s’entourer d’un plus grand nombre de spécialistes et d’experts possédant les compétences nécessaires pour gérer les conflits de notre époque.

Les déléguées des pays de l’OTAN et les représentantes des pays du PPP et du DM qui participent à la réunion présentent leurs exposés, dans lesquels elles font le point sur la politique, les lois, les nouveaux programmes, les plans, les techniques ou les initiatives de leur pays en ce qui concerne la place des femmes dans leurs forces armées nationales.

Un exposé de Mme Koppell (.PDF/28 KB) , directrice de l’Initiative for Inclusive Security et du bureau de Washington DC du Hunt Alternatives Fund, rappelle la nécessité de la participation des femmes au processus de négociation et au niveau décisionnel dans les zones de conflit pour qu’elles puissent contribuer à une paix durable. Mme Koppell évoque également les conclusions d’études à long terme sur les avantages de la participation des femmes aux opérations.

Mme Carreiras (.PDF/49 KB) , professeur adjoint au département de sociologie de l’ISCTE et chercheuse participant à de nombreux projets consacrés aux enjeux hommes-femmes, présente un exposé dans lequel elle fait part du fruit de ses recherches et explique qu’en raison de nombreux facteurs et malgré l’existence et l’application de politiques d’intégration des femmes et de diversité dans plusieurs pays, l’intégration sociale du personnel féminin n’est pas toujours une réalité. Elle explique en outre pourquoi les femmes restent peu représentées dans les postes importants.

Le lt-col. Bergmans, présidente désignée, présente la directive du CWINF sur l’intégration de l’égalité des sexes à l’OTAN et décide que la version définitive sera utilisée pour une publication du Comité.

Le dernier jour de la réunion, la présidente désignée, le lt-col. Bergmans, prend les fonctions de présidente du CWINF pour les deux années à venir.

 

 

 

 

Go to Homepage Go to Index