Sommaire


No. 2 - Et 1998
Volume 46

Revue de l'OTAN Couver


Infos OTAN

  1. L'exercice Strong Resolve 98

  2. Ouverture de la nouvelle aile destine aux pays partenaires - vingt-cinq partenaires tablissent des missions diplomatiques auprs de l'OTAN

  3. Le nouveau Reprsentant permanent de l'Italie

  4. L'OTAN teste la capacit de rserve de la SFOR

  5. "Au service de la paix et de la libert" - Le rle des civils de l'OTAN en ex-Yougoslavie

1

L'OTAN et l'UEO:
quand la vision devient ralit

Lettre du Secrtaire gnral

2

Le dfi de l'UEO
Apostolos Tsohatzopoulos
A l'occasion du 50 e anniversaire de l'UEO, le Ministre de la dfense de la Grce, dont le pays assume la prsidence de l'UEO jusqu' la fin du mois de juin, indique dans cet article qu'il faudrait faire le point des ralisations, tirer les leons des dceptions et exploiter au mieux les possibilits qui s'offrent pour crer maintenant une Europe de scurit et de dfense. La crdibilit de l'UEO et de l'Europe sont en jeu, mais il se dit convaincu que toutes deux sauront relever le dfi.

3

L'Identit europenne de scurit et de dfense au sein de l'OTAN
Lluis Maria de Puig
A Berlin, puis de nouveau Madrid, l'Alliance a reconnu les avantages qu'il y aurait construire une Identit europenne de scurit et de dfense (IESD) au sein de l'OTAN et entrin les mesures concrtes devant permettre d'atteindre cet objectif. L'UEO, en troite coopration avec l'OTAN, joue un rle central pour faire de l'IESD une ralit. Toutefois, pour que cette entreprise soit un succs, il faudra, selon le Prsident de l'Assemble de l'UEO, que les Europens montrent leur engagement en y consacrant des ressources adquates, et, de leur ct, les Amricains devront laisser un plus grand rle l'Europe au sein de l'OTAN dans le cadre d'un rquilibrage des relations transatlantiques.

4

Prserver la vitalit de l'Alliance
Lieutenant gnral Nicholas Kehoe
Dans un peu moins d'un an, l'OTAN clbrera son 50 e anniversaire. Si tout se droule comme prvu, nous assisterons l'inauguration officielle d'un concept stratgique actualis, l'adhsion de trois nouveaux membres et la mise en place d'une structure de commandement rationalise et plus flexible. Selon le gnral Kehoe, cette clbration de notre "fiert l'gard du pass" et de notre "foi en l'avenir" constituera l'aboutissement de prs de dix ans de transition et de changements considrables dans l'Alliance. Elle marquera aussi le lancement d'une OTAN transforme dans le nouveau millnaire.


5

Vers une nouvelle stratgie politique pour l'OTAN
Rob de Wijk
Runis Madrid en juillet 1997, les dirigeants des pays de l'OTAN ont annonc leur volont d'examiner le Concept stratgique de l'Alliance afin de veiller ce qu'il soit compatible avec "la nouvelle situation et les nouveaux dfis qui existent en Europe sur le plan de la scurit". Dans cet article, M. de Wijk fait valoir que la rvision de la stratgie de l'Alliance ne doit pas tre limite par un mode de pense traditionnel. Il s'agit non seulement d'adapter la stratgie de l'Alliance pour qu'elle reflte la ralit des nouvelles missions de gestion des crises et de prvention des conflits qui sont celles de l'OTAN, mais aussi de faire preuve d'audace afin de lier ces nouvelles missions une initiative qui donnerait davantage de substance au concept de scurit cooprative au sein de l'OSCE.
Faute de quoi, d'aprs l'auteur, l'Alliance risque de devenir obsolte.

6

Le prochain concept stratgique de l'OTAN
Jan Petersen
L'OTAN a engag le processus de rvision de son Concept stratgique de 1991, ce qui lui donne une excellente occasion de prsenter clairement l'opinion publique les nouvelles missions qui sont dsormais les siennes. Dans ce contexte, elle devra cependant aborder une question d'une importance fondamentale et sur laquelle il n'existe, selon l'auteur, pas encore de consensus parmi les Allis: le document-cl sur la stratgie de l'Alliance devrait-il reconnatre l'existence d'intrts communs en dehors de la dfense collective et des frontires gographiques de l'OTAN, ou devrait-il simplement se borner raffirmer sa mission essentielle?

7

L'Albanie:
une tude de cas de la mise en uvre pratique du Partenariat pour la paix

George Katsirdakis
L'an dernier, une succession de mouvements contestataires a engendr une rbellion arme qui a plong l'Albanie dans le chaos. L'intervention d'une force multinationale et la tenue d'lections dmocratiques ont permis de surmonter la crise, mais ses effets se feront encore sentir pendant plusieurs annes. Cet article traite de l'incidence de la crise sur les forces armes albanaises et de la contribution de l'OTAN et du Partenariat pour la paix (PPP) au redressement du pays. L'auteur estime que l'action en Albanie a marqu une nouvelle tape de l'volution du PPP, dont le rle en tant qu'lment essentiel de la nouvelle structure de scurit europenne a t confirm.

8

Le maintien de la SFOR
Greg Schulte
L'engagement rsolu de l'Alliance en faveur de la paix en Bosnie-Herzgovine a t raffirm par la dcision prise, en fvrier dernier, de poursuivre la mission de la SFOR au-del de son mandat initial, qui prend fin en juin. Cependant, si la prsence de la SFOR est encore ncessaire court terme, selon l'auteur, la paix et la stabilit long terme dpendent de la ralisation de progrs substantiels dans un certain nombre de domaines, dont la dmocratisation et la scurit publique. L'objectif ultime consiste, avec l'aide de l'OTAN, faire entrer la Bosnie dans la communaut des nations euro-atlantiques.

9

Les activits de coopration de l'OTAN
avec la Bosnie-Herzgovine dans le domaine de la scurit

David Lightburn
Les activits de coopration de l'OTAN avec la Bosnie-Herzgovine dans le domaine de la scurit, entrines par les Ministres en dcembre dernier, sont destines contribuer la stabilit long terme dans le pays. Dans cet article, M. Lightburn, responsable de la coordination du programme ainsi que de l'laboration et de la ralisation de la srie de stages de coopration dans le domaine de la scurit, dcrit les rsultats de ces stages ce jour et les projets de l'OTAN pour d'autres activits de coopration dans le domaine de la scurit.