Edition Web
Vol. 46 - No. 2
Et 1998
pp. 31-34

Les activits de coopration de l'OTAN
avec la Bosnie-Herzgovine dans le domaine de la scurit

David Lightburn

de l'quipe spciale sur la Bosnie du Secrtariat international de l'OTAN




Mr. Lightburn (au centre du premier rang) avec les membres du premier Stage de coopration dans le domaine de la scurit d'Oberammergau (Allemagne), auquel ont particip 15 membres de chaque groupe ethnique, dont des reprsentants des deux Entits.
(55Kb)
Les activits de coopration de l'OTAN avec la Bosnie-Herzgovine dans le domaine de la scurit, entrines par les Ministres en dcembre dernier, sont destines contribuer la stabilit long terme dans le pays. Dans cet article, M. Lightburn, responsable de la coordination du programme ainsi que de l'laboration et de la ralisation de la srie de stages de coopration dans le domaine de la scurit, dcrit les rsultats de ces stages ce jour et les projets de l'OTAN pour d'autres activits de coopration dans le domaine de la scurit.

Depuis sa mise en place en Bosnie-Herzgovine, au mois de dcembre 1995, la Force de mise en uvre (IFOR) dirige par l'OTAN a centr son action sur l'tablissement et le maintien d'un environnement sr, non seulement pour prvenir de nouvelles hostilits, mais aussi pour soutenir les efforts des nombreuses organisations internationales qui contribuent assurer un retour la normale et faire de la Bosnie-Herzgovine un Etat dmocratique au sein de l'Europe. Si l'IFOR et son successeur, la Force de stabilisation (SFOR), ont accompli avec succs leurs missions d'ordre militaire, la mise en uvre dans le domaine civil sera, elle, un processus long terme exigeant une scurit galement long terme pour conduire une paix durable.

Dans ce contexte, les Ministres des affaires trangres et de la dfense des pays de l'OTAN, runis Bruxelles en dcembre dernier, ont not que "pour assurer la paix long terme, d'autres mesures devront aussi tre prises afin de favoriser la confiance et la coopration au sein des forces armes de la Bosnie-Herzgovine et d'encourager le dveloppement de pratiques dmocratiques et de mcanismes de dfense centraliss".

Aussi ont-ils entrin un premier ensemble d'activits de coopration entre l'OTAN et la Bosnie-Herzgovine dans le domaine de la scurit, activits auxquelles doivent participer des reprsentants des deux Entits et des trois groupes ethniques.(1) S'appuyant sur le Stage de coopration dans le domaine de la scurit organis titre d'essai par l'OTAN en juin 1997, ces activits incluront d'autres stages analogues, des sminaires, des visites et une valuation de la manire dont l'OTAN peut aider l'institution centrale de dfense du gouvernement bosniaque, la Commission permanente aux affaires militaires (SCMM), devenir pleinement efficace.

Les activits de coopration dans le domaine de la scurit visent contribuer la stabilit rgionale:

  • en favorisant la confiance et la coopration au sein des forces armes de la Bosnie-Herzgovine;

  • en encourageant le dveloppement de pratiques dmocratiques et de mcanismes de dfense centraliss, telle la SCMM.

Il convient de souligner que ces activits ne font pas partie du Partenariat pour la paix (PPP). Si elles peuvent paratre similaires sur le plan conceptuel, elles sont nanmoins gres hors du programme du PPP et sont clairement axes sur la situation politique et militaire unique de la Bosnie.


Srie initiale d'activits de coopration dans le domaine de la scurit

  • Stages de coopration dans le domaine de la scurit
  • Stage de coopration dans le domaine de la scurit l'intention des officiers suprieurs
  • Participation d'autres stages de l'OTAN
  • Sminaires d'information sur l'OTAN
  • Sminaires sur des thmes spcifiques
  • Visites l'OTAN et au SHAPE
  • Soutien au dveloppement de la Commission permanente aux affaires militaires (SCMM)


La Commission permanente aux affaires militaires (SCMM)


Des grenades et d'autres explosifs restitus dans le cadre de l'opration Harvest sont exposs dans une caserne d'Entit en Bosnie centrale, au mois d'avril.
(Photo David Taylor, SFOR PIO 48Kb)

Lorsqu'ils ont approuv la srie d'initiatives de coopration dans le domaine de la scurit, les Ministres des pays de l'OTAN ont demand tout particulirement que le programme soit coordonn travers la SCMM, montrant par-l au gouvernement bosniaque l'importance que l'Alliance attache cette institution. La SCMM est l'une des institutions communes mises en place par l'Accord de paix pour gouverner la Bosnie-Herzgovine, et attendu qu'aux termes de l'Accord de paix la responsabilit de la dfense incombe aux deux Entits, la SCMM est conue pour coordonner les activits des forces armes du pays. Outre les Prsidents bosniaque, bosno-croate et bosno-serbe, la SCMM comprend les Ministres de la dfense et les Chefs d'tat-major gnral des deux Entits, un Secrtariat comportant les conseillers militaires de chacun des trois Prsidents, et un certain nombre d'observateurs nationaux et internationaux.

Les rgles de procdure agres de la SCMM fixent la Commission trois objectifs: coordonner les activits des forces armes des deux Entits; tudier et coordonner la raction militaire des Entits en cas d'attaque contre la Bosnie-Herzgovine; renforcer la stabilit et la confiance mutuelle entre les Entits en servant de forum pour l'examen des problmes militaires et la rsolution des diffrends qu'ils pourraient susciter. La Commission a galement arrt une stratgie pour ses travaux futurs.

Elle a commenc aborder les questions de fond; ainsi, elle examine celles de la reprsentation militaire l'tranger et de la mise en uvre du Trait d'Ottawa sur l'interdiction des mines terrestres. La SCMM travaille aussi en troite liaison avec la SFOR pour assurer le succs de l'"Operation Harvest", l'amnistie concernant les armes qui encourage les particuliers restituer les armes, munitions et explosifs demeurs en leur possession aprs le conflit.

En dpit de ces progrs, la SCMM n'est pas encore solidement tablie. Elle manque de personnel propre, de locaux o se runir rgulirement et de sous-structures de travail. Elle est fortement tributaire de l'apport en personnel du Bureau du Haut Reprsentant pour pouvoir organiser des runions et mener ses activits, quelles qu'elles soient.

Au vu du rapport de l'quipe d'valuation de l'OTAN qui s'est rendue en Bosnie en janvier dernier, le Conseil de l'Atlantique Nord s'est mis d'accord sur une ligne d'action visant renforcer la SCMM. Pour commencer, des fonctionnaires de l'OTAN travailleront en liaison troite avec le Secrtariat et d'autres membres de la Commission, ainsi qu'avec le Bureau du Haut Reprsentant et d'autres instances. Une premire initiative sera une visite du Secrtariat de la SCMM l'OTAN et au SHAPE pour des entretiens avec de hauts fonctionnaires de l'OTAN et des reprsentants de ses pays membres. A terme, une fois que la SCMM aura dsign son reprsentant militaire Bruxelles, l'OTAN sera en mesure de recourir lui pour faciliter ses contacts avec la SCMM et la conduite des affaires courantes lies aux activits de coopration dans le domaine de la scurit.


Le stage de coopration dans le domaine de la scurit

La principale initiative lance dans la premire srie d'activits de coopration dans le domaine de la scurit est le stage de coopration dans le domaine de la scurit. A ce jour, l'OTAN a organis trois stages de ce type (juin et dcembre 1997, janvier 1998) l'Ecole de l'OTAN (SHAPE) d'Oberammergau, en Allemagne. Quatre autres stages sont prvus pour 1998, dont une version l'intention des officiers suprieurs, au mois de juin. Quarante-cinq Bosniaques ont particip chacun des stages rguliers, raison de quinze par groupe ethnique, dont des militaires et des responsables civils de la dfense des deux Entits. Lors des trois premiers stages, l'ge des participants allait de trente cinquante-cinq ans environ, et leur grade de capitaine gnral de division. Tous avaient eu une exprience directe du conflit dans leur pays.

Chaque stage prsente l'OTAN, sa structure, son calendrier politique, son concept de gestion des crises et le Partenariat pour la paix. Il aborde galement des sujets comme la dmocratisation, la rconciliation, l'Accord de paix et le rle de la SFOR, ainsi que les grandes organisations internationales. Plus de la moiti des six jours du programme est consacre des dbats sur les diffrentes questions qui se posent en Bosnie, travers des exposs et des discussions en groupe de travail. Ces dbats portent ainsi sur les rfugis, la scurit publique, l'conomie, la rforme de la police, la SCMM, les mdias, le dminage, la reconstruction, le contrle dmocratique des forces armes et la stabilisation rgionale. En outre, des officiels du Land de Bavire et des responsables locaux d'Oberammergau traitent de l'intgration d'un Etat dans un systme fdral et du fonctionnement d'une petite communaut dmocratique.



Dans la salle de cours, chaque stagiaire bosniaque est assis entre des membres des deux autres groupes ethniques afin de favoriser l'interaction et la discussion. (56Kb)
Dans les cours, les grades, les militaires et les civils sont mlangs, chaque stagiaire tant plac entre des collgues des deux autres groupes ethniques. Les groupes de travail comportent galement des reprsentants des trois groupes ethniques. L'hbergement est organis selon le mme principe, et un important programme de rceptions constitue un autre lment cl du stage, qui vise encourager le dialogue en dehors des salles de cours, instaurer la confiance et favoriser la rconciliation entre les personnes.

Toutes ces mesures se sont rvles particulirement efficaces, car les barrires et les inhibitions disparaissent ds le premier jour du stage, et les stagiaires peuvent, dans le laps de temps relativement court dont ils disposent, avoir un avant-got de la vie au sein d'une socit dmocratique. Le dbat en classe entre stagiaires de groupes ethniques diffrents nat ds la premire matine. Lors des rceptions, beaucoup cherchent d'eux-mmes s'asseoir ct d'un collgue d'origine diffrente. Vers la fin du stage, les participants changent cartes de visite, adresses, numros de tlphone, photographies et divers souvenirs, entre eux et d'un groupe ethnique l'autre.

Jusqu'ici, les effets positifs de cette initiative ont dpass nos esprances. A titre d'exemple, leur arrive, aprs de longues heures de vol depuis la Bosnie, les stagiaires avaient un trajet de deux heures en car partir de l'aroport de Munich. On aurait alors littralement entendu une mouche voler, tant taient profonds le silence et le sentiment d'incertitude. En revanche, peine trois jours plus tard, lors d'un dplacement du mme genre organis en vue d'entretiens avec des responsables du Land de Bavire, il tait difficile de tenir une conversation normale au milieu des chants traditionnels, des discussions animes et, en gnral, dans l'ambiance de franche camaraderie qui rgnait. Il a galement t encourageant de voir de vieux amis de l'poque de l'ancienne arme yougoslave ou du collge militaire de Belgrade se retrouver aprs des annes de sparation.

On a aussi pu constater, d'aprs les nombreuses interventions et discussions qui ont eu lieu lors de chacun des stages, que ces militaires professionnels ont la fois un respect salutaire du professionnalisme de l'IFOR et de la SFOR et une bonne comprhension de ce que doivent faire les forces diriges par l'OTAN pour instaurer la paix et une stabilit durable dans le pays. Une conclusion et une demande communes mises l'issue de chacun des trois stages ont t qu'il faudrait organiser plus de stages et d'activits de ce genre, afin de mieux informer les hommes politiques et d'autres responsables en Bosnie.

Le tmoignage de succs le plus marquant se trouve peut-tre dans les observations rconfortantes qu'ont formules en public les plus hauts reprsentants des diffrents groupes, vers la fin de chacun des stages, tant devant leurs collgues que devant les membres des deux autres groupes ethniques.

A la fin du stage de janvier, l'un d'eux a dclar: "La seule faon de remercier l'OTAN de dispenser une formation aussi utile et de faire preuve d'une telle amiti et de tant de professionnalisme consiste lui montrer notre gratitude par des actes aprs notre retour en Bosnie." Un autre, d'un groupe ethnique diffrent, a not: "L'OTAN est une famille en bonne sant qui s'agrandit. Il est encore tt, et la Bosnie peut sans doute tre perue, au sein de la famille, comme une orpheline dsireuse d'inspirer le respect et d'entrer dans la communaut." Le reprsentant du troisime groupe a racont une histoire personnelle qui, en conclusion, exprimait, au nom des enfants de Bosnie, l'espoir de voir s'instaurer une paix durable. Chacune de ces dclarations publiques a t largement et vivement applaudie, ce qui donne peut-tre une indication de la valeur qu'a cette initiative de l'OTAN pour un petit chantillon de ceux qui, dans le pass, devaient poursuivre le conflit.

A ce jour, nous avons compt parmi les stagiaires les membres bosniaques et croates du Secrtariat de la SCMM, le Conseiller pour la dfense de Mme Biljana Plavsic, Prsidente de la Republika Srpska, et de nombreux autres hauts responsables de la dfense, militaires et civils. Il y a maintenant cent trente-cinq militaires et responsables de la dfense bosniaques avec qui les officiels de l'OTAN, de la SFOR et d'autres organismes internationaux peuvent communiquer sur une base plus solide; ce sont des gens qui comprennent mieux les efforts dploys par la communaut internationale dans leur pays, et aussi la ncessit, pour la Bosnie, de dvelopper des traditions dmocratiques si elle veut, terme, s'intgrer dans l'Europe.


Les autres activits

Diverses activits tournes vers l'avenir et s'appuyant sur le concept du Stage de coopration dans le domaine de la scurit sont en projet. Un sminaire d'information sur l'OTAN d'une dure de deux jours est prvu pour juillet prochain, Sarajevo; il vise runir des responsables locaux des milieux politiques, des mdias, de l'ducation, de la dfense et d'autres communauts provenant des trois groupes ethniques et des deux Entits. C'est M. Javier Solana, Secrtaire gnral de l'OTAN, qui ouvrira ce sminaire et qui fournira des informations sur l'OTAN dans le but d'expliquer que l'Alliance ne se limite pas la SFOR. Le sminaire donnera aussi des indications sur ce que la Bosnie doit faire pour se rapprocher de l'OTAN et devenir un Etat dmocratique au sein de l'Europe.

D'autres sminaires sont galement en cours de planification pour cette anne et l'anne prochaine, sur des sujets tels que "le contrle dmocratique des forces armes" et "l'assistance civile en cas de catastrophe naturelle". Nous esprons y faire participer l'OSCE, ainsi qu'un certain nombre d'ONG et d'autres organisations et institutions. En outre, compter du second semestre de cette anne, deux autres stages rguliers organiss l'Ecole de l'OTAN d'Oberammergau seront ouverts des candidats bosniaques: le Stage de coopration dans le domaine de la scurit europenne et le stage de maintien de la paix de l'OTAN. Dans les deux cas, le nombre des stagiaires devra tre un multiple de trois, afin d'assurer une gale reprsentation des trois groupes ethniques, et la participation sera organise par l'intermdiaire de la SCMM. Des visites de divers groupes bosniaques l'OTAN et au SHAPE seront aussi organises cette anne.

La SFOR dirige par l'OTAN pourra tre appele fournir un certain soutien au programme. Il convient toutefois de souligner que les activits de coopration dans le domaine de la scurit sont bien distinctes des oprations de la SFOR. L'interaction entre l'OTAN et la SCMM n'enlve rien la mission ou l'autorit de la SFOR, ni la fonction de la Commission militaire mixte (JMC) prside par la SFOR, qui est d'assurer l'application des aspects militaires de l'Accord de paix.


Une contribution une paix durable

L'exprience acquise ce jour est prometteuse. Il reste beaucoup faire pour ramener le pays la normale et parvenir une paix durable. L'OTAN, de concert avec d'autres acteurs de la communaut internationale, peut contribuer la dimension scuritaire de la Bosnie de demain. Si elle est couronne de succs, la srie initiale d'activits de coopration dans le domaine de la scurit pourrait devenir partie intgrante d'une stratgie visant faire entrer la Bosnie dans les structures de scurit euro-atlantiques et crer une paix qui ne ncessitera plus la prsence de forces militaires internationales. Pour cela, il faudra non seulement que l'OTAN et d'autres organismes poursuivent leurs efforts, mais aussi, et surtout, que les Bosniaques eux-mmes continuent de s'atteler la tche.


Notes

  1. Les deux Entits bosniaques sont la Fdration bosno-croate et la Republika Srpska. Les trois principaux groupes ethniques sont les Bosniaques, les Bosno-croates et les Bosno-serbes.


Back to Index Back to Homepage Go to Next Page