Edition Web
Vol. 46 - No. 2
Et 1998
p. 3

Lettre du Secrtaire gnral

L'OTAN et l'UEO: quand la vision devient ralit




M. Jos Cutileiro, Secrtaire gnral de l'UEO ( gauche), en compagnie de M. Javier Solana l'occasion du 50e anniversaire de l'UEO.
(Photo AP 48Kb)
Il y a cinquante ans de cela, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un groupe de pays europens signrent le Trait de Bruxelles, prparant ainsi la naissance de l'Union de l'Europe occidentale.

Peu aprs, l'OTAN fut cre. A travers elle, les Europens devinrent les partenaires des Etats-Unis et du Canada, s'agissant de prserver la stabilit et la scurit de l'Occident face la menace sovitique.

La Guerre froide appartient dsormais au pass. L'Europe tout entire souscrit maintenant aux principes d'intgration et de coopration. Nous avons adapt nos institutions en consquence, en dfinissant de nouvelles missions et en nous rapprochant des nouvelles dmocraties d'Europe centrale et orientale. Mais les ralits nouvelles ont surtout permis l'OTAN et l'UEO de concrtiser ensemble la vision d'une Identit europenne de scurit et de dfense (IESD).

Le nouvel lan qu'a pris le dveloppement d'une Identit europenne de scurit et de dfense ne devrait tre une surprise pour personne. Premirement, une IESD renforce complte le processus, plus vaste, de l'intgration europenne. Elle rpond aux aspirations lgitimes des nations europennes d'tendre l'intgration politique et conomique de leurs pays au domaine de la scurit et de la dfense.

Deuximement, l'IESD ne traduit pas seulement la volont de l'Europe de s'affirmer. Elle est aussi devenue la condition pralable au dveloppement d'une relation transatlantique plus mre avec les allis nord-amricains. La fin du conflit Est-Ouest a mis en vidence la ncessit, pour l'Europe, de devenir un partenaire stratgique part entire des Etats-Unis dans la mission qui consiste relever les dfis d'aujourd'hui et de demain en matire de scurit.

La construction de l'IESD au sein de l'Alliance apporte une rponse raliste et concrte cette double exigence. A cet gard, les mesures prises par les Ministres des affaires trangres des pays membres de l'OTAN Berlin, en 1996, ont prpar le terrain. A l'occasion de cette runion, ils ont dcid, comme lment fondamental d'une Alliance rnove, de construire l'IESD au sein de l'OTAN et avec l'UEO.

O en sommes-nous, aujourd'hui, s'agissant de l'IESD? Au niveau politique, des runions conjointes rgulires des Conseils de l'OTAN et de l'UEO sont devenues un aspect permanent des relations institutionnelles entre les deux organisations. Sur le plan concret, l'UEO a renforc sa capacit de conduire des oprations de maintien de la paix et de gestion des crises. De son ct, l'OTAN a renforc son soutien l'IESD en prenant un certain nombre de mesures qui visent :

  • tenir compte des besoins de l'UEO dans le cadre de la planification des forces de l'OTAN;
  • offrir, cas par cas, des moyens et capacits de l'OTAN l'appui d'oprations diriges par l'UEO;
  • mettre au point des dispositions pour aider la planification et la conduite de telles oprations.

En outre, nous avons progress dans la prparation d'exercices conjoints destins mettre l'preuve et dvelopper plus avant le concept d'oprations diriges par l'UEO avec le soutien de l'OTAN.

Nous avons donc bien avanc vers la dfinition de moyens concrets, grce auxquels l'Alliance, peut contribuer la construction d'une Identit europenne de scurit et de dfense. Cette volution met en vidence une vrit fondamentale : dans l'environnement de scurit d'aujourd'hui, les deux organisations - l'OTAN comme l'UEO - ont le mme intrt stratgique, qui consiste renforcer la scurit et la stabilit dans l'ensemble de l'Europe.

Au cours des prochains mois, nous verrons les promesses faites au Sommet de Bruxelles de 1994 se raliser tant sur le plan politique que pratique. Les dispositions en vue du soutien d'ventuelles oprations diriges par l'UEO seront arrtes. J'ai hte d'assister aux clbrations du cinquantenaire de l'Alliance, l'anne prochaine. Ce sera aussi l'occasion de fter le rapprochement de nos deux organisations - l'OTAN et l'UEO - sur la base d'une relation nouvelle et redfinie.


Back to Index Back to Homepage Go to Next Page