Sommaire


No. 1 - Printemps 1998
Volume 46

Couverture 
Revue de l'OTAN


Infos OTAN

  1. Le nouveau reprsentant permanent des Etats-Unis

  2. Dclaration OTAN-Russie sur la runion du CCP du 21 janvier 1998

  3. Accord sur le maintien de la SFOR

  4. Exercice de gestion des crises avec des pays partenaires

  5. Le nouveau reprsentant permanent des Pays-Bas

  6. Le nouveau reprsentant permanent de la Norvge

  7. Le nouveau Secrtaire gnral adjoint de l'OTAN pour les affaires scientifiques et l'environnement


Documentation en supplment

  1. Conseil de l'Atlantique Nord, communiqu final 16 dcembre 1997

  2. Plan d'action du Conseil de partenariat Euro-Atlantique pour 1998-2000

  3. Conseil de l'Atlantique Nord en session des ministres de la Dfense, communiqu final 2 dcembre 1997

  4. Dpenses de dfense des pays de l'OTAN (1975-1997)

1

Sur la voie de l'OTAN
des dix-neuf en 1999

Javier Solana
En dcembre dernier, l'Alliance a fait un pas historique sur la voie de la construction d'une Europe indivisible lorsque les ministres des Affaires trangres ont sign les documents prliminaires l'accession de trois nouveaux membres. Certes, il reste beaucoup faire, notamment la ratification par les seize parlements des pays membres de l'OTAN et les dernires phases de prparation des trois pays invits, avant que nous puissions les accueillir en qualit de membres de plein droit. Je suis nanmoins bien certain que l'anne 1999 verra la Hongrie, la Pologne et la Rpublique tchque rejoindre l'Alliance, renforant ainsi la scurit et la stabilit dans toute la communaut euro-atlantique.


2

La scurit en Europe du Sud-Est et la politique bulgare d'intgration dans l'OTAN
Nadezhda Mihailova
La Bulgarie s'efforce vivement de gagner sa place parmi les pays susceptibles d'tre invits adhrer l'Alliance lors de la prochaine srie d'accessions. Selon Mme Mihailova, la stratgie du gouvernement prvoit un dialogue intensifi avec l'OTAN sur les questions lies l'adhsion, la rforme des forces armes pour les amener au niveau requis par l'Alliance, la participation active au CPEA et au PPP, et aux efforts de coopration rgionale en vue de renforcer la stabilit et la scurit dans le sud-est de l'Europe. La Bulgarie s'est fermement engage dans la voie de l'intgration totale dans la communaut euro-atlantique.

3

La nouvelle structure de commandement militaire de l'OTAN
Gnral Klaus Naumann
En dcembre dernier, les ministres de la Dfense de l'OTAN ont arrt une nouvelle structure de commandement militaire, cristallisant ainsi les progrs accomplis tout au long d'un processus engag en 1994. La nouvelle structure rpondra avec efficacit et rentabilit aux besoins militaires de l'Alliance au cours du sicle prochain. Cependant, il reste beaucoup faire au stade de la mise en uvre, et les questions de personnel, d'infrastructure, de tlcommunications et de ressources demandent encore tre rgles. Dans cet article, le Gnral Naumann prsente les tapes qui ont men cet accord ainsi que les grandes lignes de la configuration de la nouvelle structure.

4

Nous sommes des partenaires, et non des adversaires
Marchal Igor Sergueev
La coopration a remplac la confrontation comme norme des relations entre pays europens, et le partenariat entre la Russie et l'OTAN joue un rle essentiel en cette re nouvelle. Dans le cadre de l'entreprise commune de rduction du rle des armes dans les relations internationales, la Russie a lanc une rforme radicale de ses forces. Selon le Marchal Sergueev, l'OTAN doit elle aussi amorcer une transformation plus radicale, en tant qu'lment de l'architecture de scurit europenne du XXI e sicle.

5

L'UEO commmore le jubile du Trait de Bruxelles
Jos Cutileiro

6

Forger une paix durable en Bosnie-Herzgovine
Gnral Wesley Clark
En dcembre 1997, les ministres des Affaires trangres et de la Dfense de l'OTAN ont tudi l'opration conduite par la SFOR aux deux tiers de sa mission de dix-huit mois. Ils ont confirm que, sauf contrordre, elle continuerait d'agir au niveau actuel afin de poursuivre avec fermet et quit l'excution de sa mission et l'assistance la mise en uvre civile de l'Accord de paix. Dans cet article le SACEUR, qui assume la responsabilit militaire globale de la SFOR, examine la contribution que l'IFOR et la SFOR ont apporte au processus de paix pendant ces deux dernires annes ; il donne aussi un aperu des dfis qui attendent la Force de stabilisation au cours des derniers mois de sa mission.


7

La coopration civilo-militaire, lment essentiel la mise en uvre de la paix en Bosnie
Colonel William R. Phillips
Le programme de coopration civilo-militaire de l'OTAN (CIMIC) reflte la conception large qu'a l'Alliance de la scurit, qui reconnat que toute opration militaire a des ramifications civiles. Selon l'auteur, la CIMIC s'est impose comme un aspect essentiel des oprations de l'IFOR/SFOR en Bosnie-Herzgovine et a de ce fait t intgre la formation des commandants de l'OTAN leurs tches de planification et d'intervention.

8


L'Association du Trait atlantique : renaissance et dfi
Theodossis Georgiou

9

Faire progresser le partenariat dans la communaut de soutien de la dfense de l'OTAN
Norman Ray
Relevant le dfi lanc par les ministres des Affaires trangres de l'Alliance qui, runis Sintra en mai dernier, ont propos de renforcer le Partenariat pour la paix, la communaut de soutien de la dfense de l'OTAN met son mandat en pratique en associant les Partenaires ses activits l'aide d'un large rseau de groupes de travail et d'experts. Ce rseau constitue la base de la coopration technique de l'OTAN dans les domaines des armements, de la dfense arienne, de la gestion de l'espace arien et des systmes d'information et de communication depuis de nombreuses annes. La participation des partenaires s'tend, avec des changes d'informations et des mises en place de programmes sous l'gide de la Confrence des Directeurs nationaux des armements, du Comit OTAN de dfense arienne, du Comit de coordination de l'espace arien europen et du Bureau des C3 de l'OTAN (Consultation, Commandement et Conduite des oprations). Cette implication dans les activits quotidiennes relatives aux armements et d'autres domaines de coopration technique confre aux Partenaires un moyen capital d'accrotre la compatibilit et l'interoprabilit de leurs quipements avec ceux de l'Alliance.

10

L'avenir de l'initiative mditerranenne de l'OTAN
Nicola de Santis
L'avenir de l'initiative mditerranenne de l'OTAN a fait l'objet d'une intressante tude prsente par le centre de recherche amricain, RAND, aux autorits et personnalits politiques et militaires de l'Alliance, ainsi qu'aux reprsentants des six pays partenaires du dialogue sur la Mditerrane, lors d'une confrence de haut niveau qui s'est tenue Rome en novembre dernier. Co-parraine par l'OTAN et par le Centro Militare di Studi Strategici de Rome, cette confrence a t ouverte par M. Romano Prodi, Premier ministre italien. M. Solana, Secrtaire gnral de l'OTAN, a prononc le discours d'orientation aux cts d'autres participants minents tels M. Beniamino Andreatta, ministre de la Dfense d'Italie, M. l'Ambassadeur Sergio Balanzino, Secrtaire gnral dlgu de l'OTAN et le Gnral Wesley Clark, Commandant suprme des forces allies en Europe (SACEUR). Nicola de Santis, Officier de liaison auprs de l'OTAN pour l'Italie et administrateur pour les pays du sud-est de la Mditerrane, galement coordinateur de la confrence, prsente les grandes questions souleves et quelques-unes des propositions avances Rome.