Edition Web
Vol. 46 - No. 1
Printemps 1998
pp. 15-18

Nous sommes des partenaires,
et non des adversaires

Marchal Igor Sergueev

Ministre de la Dfense de la Fdration de Russie



Le Marchal Sergueev ( droite) et M. Javier Solana, Secrtaire gnral de l'OTAN, donnant une confrence de presse commune aprs la runion officieuse des ministres de la Dfense de l'OTAN avec la Russie en octobre dernier.
Belga (27Kb)

La coopration a remplac la confrontation comme norme des relations entre pays europens, et le partenariat entre la Russie et l'OTAN joue un rle essentiel en cette re nouvelle. Dans le cadre de l'entreprise commune de rduction du rle des armes dans les relations internationales, la Russie a lanc une rforme radicale de ses forces. Selon le Marchal Sergueev, l'OTAN doit elle aussi amorcer une transformation plus radicale, en tant qu'lment de l'architecture de scurit europenne du XXI e sicle.

On peut conclure de l'examen de la situation gostratgique mondiale, et plus particulirement europenne, qu' la veille du XXIe sicle, nous avons libr la communaut mondiale d'un lourd fardeau, celui de la confrontation globale entre deux systmes politiques adverses.

Il s'est engag, la place, un processus de transition vers un ordre mondial multipolaire dans lequel se multiplient, l'intrieur des Etats et des nations, les transformations politiques, conomiques et culturelles. Ce processus entrane une plus grande interconnexion des intrts, ce qui conduit la prise de conscience du caractre essentiel du partenariat dans les relations entre Etats.

Ces changements ont galement touch la sphre militaire. Aujourd'hui, il est tabli que la Russie et l'OTAN ne se considrent plus comme des adversaires, ce qui a du mme coup quasiment rduit nant le risque qu'un conflit militaire grande chelle n'clate en Europe. De surcrot, un partenariat se dessine, dans le cadre de nos relations, dans le domaine du maintien de la paix et de la scurit sur le continent.

L'Acte fondateur OTAN-Russie en est une illustration. C'est un document d'une grande importance au niveau international, qui jouera sans nul doute un grand rle dans les relations europennes. Nous avons esquiss des propositions concrtes concernant la mise en uvre de l'Acte fondateur lors de l'change de vues qui a eu lieu dans le cadre de la premire runion du Conseil conjoint permanent OTAN-Russie au niveau des ministres de la Dfense, en dcembre dernier. Certes, il serait prmatur de parler d'unanimit sur tous les points et nous ne devons pas tre nafs au point de nous attendre des rsultats stupfiants. Il est cependant vident que les deux parties ont intrt maintenir un dialogue ouvert et que les premiers pas ont t faits sur la voie d'un partenariat juste et galit.

N'oublions pourtant pas que la situation en Europe, et dans l'ensemble du monde, est encore loin d'tre stable. Si les strotypes simplistes du temps de la Guerre froide appartiennent de plus en plus au pass, le nombre de risques et de menaces qui psent sur le monde ne diminue malheureusement pas.

Bien que la ligne de confrontation militaire entre les deux blocs aient t efface de la carte de l'Europe, il existe encore des forces qui tentent de crer de nouvelles dmarcations sur le continent. Les oppositions rgionales qui rsultent de conflits ethniques, nationaux ou religieux, restent de dangereuses sources de tension. Il nous faut aussi tenir compte des menaces que constituent la monte du fondamentalisme religieux, l'extension du terrorisme international et du trafic de drogue.

C'est pourquoi le ministre de la Dfense de Russie s'est donn pour tche, parmi ses priorits, de concevoir des moyens efficaces pour faire face ces nouveaux dfis et dangers.

La rforme militaire



Officiers russes rptant pour un dfil militaire.
Reuters (41Kb)
En mai 1997, nous sommes passs la ralisation pratique des rformes des forces armes russes. Il s'agit d'un effort en deux temps qui vise crer une structure militaire efficace et rationnelle, en mesure d'assurer la dfense et la scurit de la nation, dans les limites qu'imposent les conditions sociales et conomiques actuelles ainsi que les moyens du pays.

L'objectif de cette rforme est d'obtenir des forces armes mieux prpares et plus efficaces, sur le plan oprationnel, en optimisant leur structure, leur composition et leur effectif, en amliorant l'quipement, la formation et la logistique, et en apportant davantage de bien-tre au personnel militaire.

Pour y parvenir et rsoudre les problmes au fur et mesure qu'ils surgissent, nous raliserons cette rforme en deux phases, soigneusement prpares l'une aprs l'autre. Pour chacune d'elles, les objectifs et les chances ont t clairement dfinis.

1997-2000

Au cours de la premire phase (1997 - 2000), les effectifs des forces armes seront rduits 1 200 000 au 1er janvier 1999, ce qui reprsentera une suppression de plus de 600 000 lments de l'arme de terre et de la marine russes depuis le dbut de l'effort de transformation. En outre, conformment aux initiatives prises par le prsident Boris Eltsine et annonces Stockholm, le 3 dcembre 1997, la Russie va rduire unilatralement de 40 % ses groupements terrestres et navals dans le nord-ouest du pays. Des diminutions particulirement sensibles sont prvues dans l'Oblast de Kaliningrad, le district militaire de Leningrad et parmi les flottes du Nord et de la Baltique.

Nous avons galement entrepris de redfinir les tches et d'adapter la structure et la composition des forces armes, mais aussi d'liminer les chelons de commandement parallles et redondants. A cet gard, diverses mesures ont t appliques ds 1997. Les travaux sur les forces stratgiques roquettes, les forces spatiales et les forces de dfense balistiques et spatiales ont t achevs. Il en rsulte une structure de forces totalement nouvelle, les forces stratgiques roquettes, qui incluent des formations de l'arme de terre dotes de missiles, des units et installations de lancement, la gestion de l'quipement spatial et des formations de dfense balistiques et spatiales.

D'importantes modifications ont aussi t apportes aux forces terrestres, avec la cration dans les secteurs stratgiques, de formations et d'units prtes au combat, au niveau des effectifs et de l'quipement.

Pour ce qui est de la rforme de la marine, l'objectif est de conserver la prsente structure d'ensemble, quatre flottes et une flottille, ainsi que les groupements de flottes dans tous les secteurs stratgiquement essentiels. Toutefois, l'ventail de leurs tches sera plus rduit que par le pass.

Avec la fusion de l'arme de l'air et des forces de dfense arienne, en 1998, cela nous donnera des forces armes quatre lments : les forces stratgiques roquettes, l'arme de l'air, les forces terrestres et la marine.

Au cours de la mme priode, nous introduirons le principe territorial du commandement l'chelle des districts militaires. Cela permettra d'assurer le contrle oprationnel des groupes de forces armes de ces districts, ainsi que des autres forces, formations et organes militaires chargs d'affaires de dfense nationale.

Pendant cette premire phase, nous mettrons par ailleurs en place des technologies avances afin d'amliorer les armements et l'quipement de base.

2001-2005

Au cours de la deuxime phase de la rforme (2001 - 2005), nous passerons une structure des forces armes trois lments correspondant leurs domaines d'application (terre, air et espace, mer). Le systme de commandement sera encore amlior et le niveau de formation oprationnelle et au combat des troupes et des forces navales sera nettement rehauss, avec l'apport d'armes et d'quipement de pointe.

Bien entendu, la rforme des forces armes de la Russie s'effectuera en tenant compte de la situation gopolitique du pays aujourd'hui et de tous les changements que nous sommes en mesure de prvoir, et elle se fera dans le respect des accords internationaux actuels et futurs dans le domaine de la matrise des armements.

En rformant radicalement les forces armes russes, nous contribuons volontairement la rduction du rle de l'lment militaire dans les relations internationales. C'est le signe des temps. Le potentiel militaire russe a pour seul objectif d'assurer la scurit du pays et ne constitue une menace pour aucun autre pays et aucune autre nation. La Russie est donc en droit d'attendre des initiatives du mme genre des autres grandes puissances militaires, et plus particulirement de l'OTAN.

A cet gard, les changements politiques annoncs donnent des raisons d'esprer, condition qu'ils se traduisent en ralit. Cela s'applique notamment aux dispositions prvues dans l'Acte fondateur OTAN-Russie qui apportent la Russie les garanties les plus fermes possibles que les actuels paramtres d'quilibre militaire en Europe ne seront pas modifis dans le proche avenir.

Les relations avec l'OTAN


M. Evguni Primakov, ministre des Affaires trangres de la Russie ( gauche) serrant la main du Gnral de corps d'arme Viktor Zavarzine, nouvellement nomm Reprsentant militaire de la Russie auprs de l'OTAN, en prsence de M. Solana, Secrtaire gnral de l'OTAN, lors du CCP OTAN-Russie en session ministrielle, le 17 dcembre 1997.
Photo OTAN (41Kb)

La communaut de vues qui s'est dgage dans le cadre des consultations et de la coopration permanentes l'intrieur du Conseil conjoint permanent OTAN-Russie pourra peut-tre constituer une base favorable l'extension de la coopration et l'laboration de solutions acceptables par les deux parties aux problmes qui se posent aujourd'hui entre la Russie et l'Alliance.

Cependant, certains craignent que ces dispositifs ne soient pas pleinement mis en uvre, ce qui apparatrait justifi si le rle de la Russie dans le cadre du Conseil conjoint permanent tait arbitrairement limit.

La Russie ne peut demeurer passive devant l'largissement de l'OTAN l'Est. Notre opposition ces plans est bien connue. Leur ralisation, sous leur forme actuelle, pourrait tre un facteur de dstabilisation des relations internationales contemporaines.

La question de la transformation du bloc politico- militaire de l'OTAN devient pressante dans le contexte de la nouvelle situation politique de l'Europe. Pour nous, l'OTAN doit devenir une organisation politique constituant un des lments de la scurit europenne au XXIe sicle. L'architecture de scurit devrait s'appuyer sur l'Organisation pour la scurit et la coopration en Europe (OSCE), seule organisation internationale du continent qui reflte pleinement les intrts de tous les pays participant ses activits et qui leur assure des droits gaux, qu'ils appartiennent ou non diffrentes unions ou alliances.

Je suis profondment convaincu qu'en dpit des problmes qui se posent, l'Acte fondateur OTAN-Russie nous donne de grandes chances de crer un climat de confiance. Cela peut aider rgler les diffrends qui interfrent dans nos relations et tablir des dispositifs de coopration efficaces et productifs entre les institutions militaires de Russie et des pays membres de l'OTAN. Telle est la condition indispensable la ralisation de notre tche commune consistant instaurer une communaut d'Etats libres et dmocratiques, de Vancouver Vladivostok.


Back to Index Back to Homepage Go to Next Page