La tribune des experts

La Grèce et l’OTAN : le point de vue de la nouvelle génération

La Grèce et l’OTAN :

le point de vue de la nouvelle génération

Quel regard portez-vous sur le passé de l'OTAN?

Si nous parlons du passé,

l'OTAN a incontestablement joué un role clé.

Elle a été le facteur de stabilisation

à l'époque.

Dans le contexte de l'affrontement entre les deux superpuissances,

les Etats-Unis d'Amérique et leurs Alliés,

et l'Union soviétique et le Pacte de Varsovie,

elle a rempli son rôle de l'époque.

La participation commune de la Grèce et de la Turquie à l'OTAN

a empêché la projection de la puissance soviétique en Méditerranée,

a empéché la flotte soviétique de descendre en Méditerranée.

Dans ce cas, cela a donc été utile,

utile pour l'Ouest, utile pour l'OTAN.

Quel regard portez-vous sur l'OTAN aujourd'hui?

Pour moi, comme pour la plupart des Grecs,

l'OTAN est le pilier sécuritaire fondamental sur lequel la sécurité

et la politique de défense de mon pays reposent.

Il y a eu certains revers et certains problèmes

au fil des décennies, mais d'une manière générale,

et pour l'UE, et en particuler pour la Grèce, je pense que

personne ne doute du fait que l'OTAN est et restera le pilier sécuritaire fondamental

de notre politique de défense.

J'estime que l'OTAN est l'organisation militaire

la plus importante et la plus efficace qui existe aujourd'hui.

Je ne veux pas dire qu'elle soit toujours efficace,

mais en tout cas elle l'est plus que les autres organisations militaires

ou les autres armées, au niveau des Etats ou des organisations.

Je pense que l'OTAN joue un rôle clé.

Elle a débuté comme une organisation de défense,

mais aujourd'hui elle fait beaucoup de choses dans de nombreux domaines

très importants, comme l'environnement ou la cybersécurité, etc.

Quel rôle l'OTAN a-t-elle joué dans la relation entre la Grèce et la Turquie?

Je pense qu'elle n'a pas fait ce qu'elle aurait dû

pour prévenir les crises

et résoudre les conflits entre la Grèce et la Turquie.

Je pense qu'elle a aidé les deux pays à se sentir plus en sécurité l'un vis-à-vis de l'autre,

du fait de leur appartenance commune à l'OTAN. D'autre part,

oui, il y a eu des problèmes entre la Grèce et la Turquie.

Le plus important a été l'invasion de Chypre par la Turquie.

L'OTAN n'a pas aidé la Grèce.

Je ne sais pas si elle pouvait aider la Grèce dans ce cas

étant donné que les deux pays sont membres de l'Alliance

et qu'aucune disposition n'est prévue pour les cas

de conflit entre deux pays alliés.

Comment voyez-vous l'avenir de l'OTAN?

Elle joue un rôle très important en politique internationale.

Je pense que des améliorations sont possibles.

Je voudrais apprendre à mieux connaître l'OTAN de l'intérieur et réfléchir

à ce qui est susceptible d'améliorations au niveau de l'Alliance, de ses opérations,

de ses missions postconflit, de consolidation de la paix, etc.

Mais le fait est que grâce à elle, nous nous sentons plus en sécurité et je pense

que nous avons moins d'inquiétudes à avoir que si nous étions seuls.

La Grèce et l’OTAN :

le point de vue de la nouvelle génération

Quel regard portez-vous sur le passé de l'OTAN?

Si nous parlons du passé,

l'OTAN a incontestablement joué un role clé.

Elle a été le facteur de stabilisation

à l'époque.

Dans le contexte de l'affrontement entre les deux superpuissances,

les Etats-Unis d'Amérique et leurs Alliés,

et l'Union soviétique et le Pacte de Varsovie,

elle a rempli son rôle de l'époque.

La participation commune de la Grèce et de la Turquie à l'OTAN

a empêché la projection de la puissance soviétique en Méditerranée,

a empéché la flotte soviétique de descendre en Méditerranée.

Dans ce cas, cela a donc été utile,

utile pour l'Ouest, utile pour l'OTAN.

Quel regard portez-vous sur l'OTAN aujourd'hui?

Pour moi, comme pour la plupart des Grecs,

l'OTAN est le pilier sécuritaire fondamental sur lequel la sécurité

et la politique de défense de mon pays reposent.

Il y a eu certains revers et certains problèmes

au fil des décennies, mais d'une manière générale,

et pour l'UE, et en particuler pour la Grèce, je pense que

personne ne doute du fait que l'OTAN est et restera le pilier sécuritaire fondamental

de notre politique de défense.

J'estime que l'OTAN est l'organisation militaire

la plus importante et la plus efficace qui existe aujourd'hui.

Je ne veux pas dire qu'elle soit toujours efficace,

mais en tout cas elle l'est plus que les autres organisations militaires

ou les autres armées, au niveau des Etats ou des organisations.

Je pense que l'OTAN joue un rôle clé.

Elle a débuté comme une organisation de défense,

mais aujourd'hui elle fait beaucoup de choses dans de nombreux domaines

très importants, comme l'environnement ou la cybersécurité, etc.

Quel rôle l'OTAN a-t-elle joué dans la relation entre la Grèce et la Turquie?

Je pense qu'elle n'a pas fait ce qu'elle aurait dû

pour prévenir les crises

et résoudre les conflits entre la Grèce et la Turquie.

Je pense qu'elle a aidé les deux pays à se sentir plus en sécurité l'un vis-à-vis de l'autre,

du fait de leur appartenance commune à l'OTAN. D'autre part,

oui, il y a eu des problèmes entre la Grèce et la Turquie.

Le plus important a été l'invasion de Chypre par la Turquie.

L'OTAN n'a pas aidé la Grèce.

Je ne sais pas si elle pouvait aider la Grèce dans ce cas

étant donné que les deux pays sont membres de l'Alliance

et qu'aucune disposition n'est prévue pour les cas

de conflit entre deux pays alliés.

Comment voyez-vous l'avenir de l'OTAN?

Elle joue un rôle très important en politique internationale.

Je pense que des améliorations sont possibles.

Je voudrais apprendre à mieux connaître l'OTAN de l'intérieur et réfléchir

à ce qui est susceptible d'améliorations au niveau de l'Alliance, de ses opérations,

de ses missions postconflit, de consolidation de la paix, etc.

Mais le fait est que grâce à elle, nous nous sentons plus en sécurité et je pense

que nous avons moins d'inquiétudes à avoir que si nous étions seuls.

Nouveau sur ce site?
Lire la suite:
citations
Barack Obama
sénateur américain, 2006
Lettre d'information
Soyez sûr de ne rien manquer
Si nous ne sommes pas prêts à payer le prix pour nos valeurs, si nous ne sommes pas prêts à faire des sacrifices afin de
les mettre en œuvre, nous devons nous demander si nous y croyons vraiment »
À PROPOS
Go to
NATO A to Z
NATO Multimedia Library
NATO Channel
Partager ceci
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Delicious
Delicious
Google Buzz
Google Buzz
diggIt
Digg It
RSS
RSS
You Tube
You Tube