Que nous réserve 2013 ?
La tribune des experts
Ce mois-ci dans la
Revue de l'OTAN
Que nous réserve 2013 ?
Nous avons ajouté une touche nouvelle à notre traditionnel premier numéro de l’année : au lieu d’interroger simplement nos experts invités sur ce qui est susceptible de se produire à leur sens, nous leur demandons de nous faire part de leurs réflexions sur ce qui s’est (ou ne s’est pas) produit au cours de l’année écoulée. Les événements qui se sont passés permettent-ils de tirer des enseignements pour l’avenir ? Dans ce premier numéro de 2013, nous nous penchons sur les deux aspects.
BIENTÔT DANS LA
Revue de l'OTAN
On the move?
Optimized for
Smartphone and PDA
Quels enseignements l’OTAN a-t-elle tiré des événements de 2012 ? Et comment ceux-ci influeront-ils sur ses priorités pour l’avenir ? Nous publions ici le rapport annuel du secrétaire général de l’OTAN, dans lequel ces deux questions sont abordées.
L’année 2012 a connu des développements majeurs en matière d’élections, de conflits, de programmes nucléaires, etc. Ce photoreportage illustre quelques-uns des principaux événements.
La Revue de l’OTAN a demandé à quatre experts de différents secteurs des affaires internationales comment ils voyaient l’évolution de la situation en 2013. Nous publions ici leurs réponses, qui portent sur des régions allant du Moyen-Orient à l’Asie.
Quelles ont été les surprises en matière de sécurité internationale en 2012, et quels enseignements peut-on en tirer ? Quatre experts comprenant entre autres une ancienne haute commissaire des Nations Unies et le chef d’un groupe de réflexion sur la sécurité indiquent quelles leçons ont été tirées de l’année 2012.
L’OTAN a un programme de partenariat bien établi avec plusieurs pays nord-africains limitrophes de la région du Sahel. Mais avec l’instabilité accrue que connaît cette dernière, l’Alliance pourrait-elle être amenée à jouer un rôle plus important, se demande Paul Pryce ?
Nouveau sur ce site?

Tenter de prévoir ce qui nous attend au prochain tournant est un exercice que l’on pourrait qualifier de stérile. La plupart du temps, il s’agit de suppositions éclairées, reposant sur des intuitions, ou de prévisions faites un peu à l’aveuglette.

Même Albert Einstein, l’un des plus grands penseurs du siècle dernier, reconnaissait avec franchise que l’on apprend de ses erreurs. Il a dit un jour : « Je réfléchis pendant des mois et des années ; quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent mes déductions sont fausses, la centième fois je tombe juste. »

Et c’est dans cet esprit que nous avons demandé à quatre personnalités, particulièrement qualifiées pour ce faire, de nous indiquer quelles sont leurs prévisions en matière de sécurité pour cette année. Nous leur avons également demandé cette fois (ce qui nous a semblé être une question plus juste) ce qui les avait surpris dans le déroulement des événements de l’an dernier. Les réponses qui ont été données dans les deux cas sont intéressantes.

Tenter de prévoir ce qui nous attend au prochain tournant est un exercice que l’on pourrait qualifier de stérile. La plupart du temps, il s’agit de suppositions éclairées, reposant sur des intuitions, ou de prévisions faites un peu à l’aveuglette.

Même Albert Einstein, l’un des plus grands penseurs du siècle dernier, reconnaissait avec franchise que l’on apprend de ses erreurs. Il a dit un jour : « Je réfléchis pendant des mois et des années ; quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent mes déductions sont fausses, la centième fois je tombe juste. »

Et c’est dans cet esprit que nous avons demandé à quatre personnalités, particulièrement qualifiées pour ce faire, de nous indiquer quelles sont leurs prévisions en matière de sécurité pour cette année. Nous leur avons également demandé cette fois (ce qui nous a semblé être une question plus juste) ce qui les avait surpris dans le déroulement des événements de l’an dernier. Les réponses qui ont été données dans les deux cas sont intéressantes.

S’agissant de ce que l’avenir réserve à l’OTAN, l’un de nos contributeurs évoque l’idée d’un rôle plus important et plus structuré de l’Alliance dans la région du Sahel. Les événements survenus récemment dans cette zone située au seuil de l’Europe (par exemple en Algérie, en Libye, au Mali) ont suscité des interrogations sur l’avenir de sa situation sécuritaire. Jusqu’ici, l’OTAN a toujours dit clairement qu’elle n’avait pas de rôle à jouer là-bas. Mais Paul Pryce se demande « Et si… ? ».

Enfin, nous ajouterons sur le site Web, dès sa publication, le rapport annuel du secrétaire général de l’OTAN, qui retrace les avancées et les défis que l’Alliance a connus en 2012, et indique comment elle compte réagir.

La Revue de l’OTAN entame dès lors 2013 tout à la fois en se penchant sur les leçons du passé et en tentant de savoir ce que l’avenir pourrait réserver – chose que nous nous efforcerons de faire tout au long de l’année. Et si vous pensez avoir des éléments à ajouter à l’un ou à l’autre de ces dossiers, n’hésitez pas à prendre contact avec nous, et nous tiendrons compte des suggestions faites.

Paul King

citations
George Santayana (16 décembre 1863 – 26 septembre 1952)
philosophe, essayiste, poète et romancier.
Lettre d'information
Soyez sûr de ne rien manquer
"Ceux qui ne peuvent se rappeler le passé
sont condamnés à le répéter."
À PROPOS
Go to
NATO A to Z
NATO Multimedia Library
NATO Channel
Partager ceci
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Delicious
Delicious
Google Buzz
Google Buzz
diggIt
Digg It
RSS
RSS
You Tube
You Tube