Avant-Propos
Depuis sa fondation en 1949, l'OTAN n'a cessé de se transformer. Elle est actuellement au cour de son processus de transformation d'après-Guerre froide et d'après-11 septembre. Objectif : faire d'une Alliance ciblée sur la défense de l'Europe un fournisseur de sécurité plus large, prêt à affronter les nouvelles menaces, d'où qu'elles puissent venir. Les auteurs qui ont apporté leur contribution à ce numéro de La Revue de l'OTAN se penchent sur la transformation en cours et l'examinent sous différents angles.

Sten Rynning, de l'Université du Danemark du Sud, considère que la transformation de l'OTAN doit dépasser la modernisation militaire, pour inclure l'édification de nouveaux partenariats mondiaux. L'Amiral Giampaolo di Paola, chef d'état-major des Armées italiennes, voit dans la transformation une réponse à la nouvelle révolution sécuritaire. Mario Bartoli, Vice-secrétaire général adjoint de l'OTAN pour les armements et Coordinateur pour les technologies servant à la lutte contre le terrorisme, décrit les programmes d'amélioration des capacités de l'Alliance. L'ancien Secrétaire général adjoint de l'OTAN pour le soutien de défense Robert Bell, de la Science Applications International Corporation, examine les défis liés à l'établissement de la Force de réaction de l'OTAN, vecteur de la transformation. Dans l'interview, le général Lance Smith, Commandant suprême allié Transformation, parle de la transformation militaire et du rôle de son commandement au sein de l'Alliance. David Yost, de la Naval Postgraduate School de Monterey, en Californie, analyse les questions entourant la défense antimissile. Richard Weitz, de l'Institut Hudson à Washington, se prononce en faveur de l'établissement par l'OTAN d'un dialogue officiel avec l'Organisation de coopération de Shanghai. Jamie Shea, directeur de l'Unité de la planification politique à l'OTAN, étudie le rôle potentiel de l'Alliance en matière de sécurité énergétique. Patrick Stephenson, de l'Université du Maryland en Europe, se penche sur le rôle en extension de l'Alliance. Et James Snyder, de la Division Diplomatie publique de l'OTAN, donne son avis sur trois livres récents traitant des enjeux de l'Iraq.
...début...