Header
Mise-à-jour: 22-Jan-2003 OTAN Communiqués de presse

Communiqué
de Presse
(2003) 003

22 janvier 2003

Départ du Secrétaire général de l'OTAN, Lord Robertson en décembre 2003

Le Secrétaire général de l'OTAN, Lord Robertson, a confirmé aujourd'hui qu'il quitterait ses fonctions en décembre 2003, au terme de son mandat.

Lord Robertson a dit :

"Ma décision a été prise après une longue période de réflexion. J'ai beaucoup aimé travailler à l'OTAN et pour l'OTAN, et rien de ce qui est à l'agenda actuel de l'Organisation n'y a changé quoi que ce soit. Un certain nombre de gouvernements m'ont demandé de rester en poste un an de plus, mais je pense que quatre années constituent la bonne durée pour l'exercice d'un mandat lourd et exigeant, et je me réjouis à la perspective d'avoir devant moi une pleine année d'activité avant mon départ.

Je suis arrivé à l'OTAN il y a plus de trois ans avec des objectifs clairs : des capacités militaires meilleures et mieux adaptées; le maintien de relations transatlantiques fortes; une capacité efficace de gestion des crises mettant à profit les enseignements tirés du Kosovo; la reprise et l'approfondissement des relations avec la Russie; des bases solides pour un nouvel élargissement; des orientations claires pour l'instauration de la démocratie et de la stabilité dans l'ouest des Balkans; l'établissement complet du lien de défense PESD/IESD entre l'OTAN et l'UE; et une réforme interne rigoureuse à l'OTAN, portant sur son budget, sa structure de comités et de gestion, de nouvelles politiques du personnel et une plus large délégation de pouvoir de direction au Cabinet du Secrétaire général.

Dans tous ces domaines, un changement s'est déjà opéré ou est en voie de se produire. L'OTAN se transforme pour le XXIe siècle.

J'ai aussi été confronté aux crises du Monténégro, du sud de la Serbie et de l'ex République yougoslave de Macédoine1. Par trois fois, l'OTAN a empêché de nouveaux bains de sang dans les Balkans. Ensuite sont venues les atrocités du 11 septembre 2001. J'ai été le premier Secrétaire général, dans l'histoire de l'OTAN, à annoncer que les dix-neuf Alliés invoquaient notre engagement de base, formulé à l'article 5 du Traité de l'Atlantique Nord, en déclarant qu'une attaque contre les Etats Unis constituait une attaque contre l'ensemble des dix-neuf Alliés. Depuis lors, j'ai vu l'Alliance relever le défi du terrorisme et de la prolifération des armes biologiques, chimiques et nucléaires.

C'est déjà un assez bon bilan pour un seul Secrétaire général - et il reste onze mois à passer avant mon départ."

Information supplémentaire:

  1. La Turquie reconnaît la République de Macédoine sous son nom constitutionnel
Tel:
Fax:
+32 (0)2 707 50 41
+32 (0)2 707 50 57
B-1110 Brussels/Bruxelles
http://www.otan.nato.int
press@hq.nato.int
 
Tel:
Fax:
+32 (0)2 707 50 41
+32 (0)2 707 50 57
B-1110 Brussels/Bruxelles
http://www.otan.nato.int
press@hq.nato.int

Go to Homepage Go to Index
Retour à la page de garde