Lutter contre le commerce illicite des armes légères

  • 29 Jun. 2006 -
  • |
  • Mis à jour le: 04 Nov. 2008 02:56

Un rapport soumis lors d’une importante conférence des Nations Unies met en évidence la façon dont l’OTAN et ses Partenaires contribuent à la lutte contre le commerce illicite des armes légères, notamment par la destruction de millions d’armes et de muni

Un rapport soumis lors d’une importante conférence des Nations Unies met en évidence la façon dont l’OTAN et ses Partenaires contribuent à la lutte contre le commerce illicite des armes légères, notamment par la destruction de millions d’armes et de munitions excédentaires.

Le 29 juin, le Secrétaire général adjoint de l’OTAN pour les affaires politiques et la politique de sécurité, l’Ambassadeur Martin Erdmann, a présenté le rapport du Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) lors de la conférence des Nations Unies sur l’avancement du programme d’action lancé en 2001 par les Nations Unies pour prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes légères sous tous ses aspects.

Le CPEA, qui rassemble les 26 pays membres et les 20 pays partenaires de l’OTAN dans un but de dialogue et de consultation, a fourni un rapport écrit détaillé sur ses activités, notamment sur le soutien pratique qu’il apporte au programme d'action des Nations Unies.

Destruction de stocks d’armes et de munitions

La veille, une manifestation annexe parrainée par le CPEA avait permis de présenter la contribution du Partenariat pour la paix (PPP) de l’OTAN à la destruction des stocks excédentaires de munitions et d’armes légères et de petit calibre.

Le débat a permis de donner un aperçu de la politique des Fonds d’affectation spéciale de l’OTAN, de réexaminer six projets menés à bien et dix projets en cours pour lesquels il a été fait appel à ces Fonds, et de présenter l’expérience acquise par deux pays chefs de file (Canada et Etats Unis) dans le cadre des projets en cours.

Jusqu’à présent, les projets relevant de Fonds d’affectation spéciale ont permis de détruire 2,8 millions de mines terrestres, 530 missiles antiaériens de haute altitude, 320 tonnes de propergol, 28 000 armes légères et de petit calibre et 3 000 tonnes de munitions.

Cette manifestation a permis de mettre en avant deux projets importants, en particulier celui lancé récemment en Ukraine sous la direction des Etats Unis. Il s'agit du plus grand projet de démilitarisation jamais entrepris au monde, qui consistera à détruire 1,5 millions d'armes légères et de petit calibre excédentaires, dont 1 000 systèmes portatifs de défense aérienne (MANPADS) et 133 000 tonnes de munitions. Dans le cadre du projet mené par le Canada en Albanie, 2,5 millions de cartouches de munitions pour armes légères et de petit calibre sont détruits chaque semaine. À terme, ce projet aura permis la destruction de plus de 6 000 tonnes de munitions excédentaires.