• Mis à jour le: 03 Jul. 2012 11:15

Dossiers disponibles en ligne

Documents relatifs aux événements survenus en Pologne (1980 – 1984)

Introduction:

Les Archives publient sur internet une sélection de documents OTAN concernant l'imposition de la loi martiale en Pologne, le 13 décembre 1981. On y trouve des documents OTAN créés par le Conseil, par la Division Affaires politiques et par les autorités militaires (Comité militaire et SHAPE), des évaluations réalisées par le Centre de situation de l'OTAN à propos de la situation en Pologne, des rapports émanant des pays membres qui portent sur des questions d'ordre politique, économique, social, religieux et culturel, ainsi que des rapports sur des réunions tenues avec divers responsables en Pologne.

Suite...

La genèse des événements survenus en Pologne

Durant l’été 1980, la Pologne a connu une vague de grèves avec occupations d’usines suite à la décision prise par le gouvernement d’augmenter le prix de certains biens de consommation, en particulier de la viande. En août, une grève de très grande ampleur a éclaté à Gdansk, d’où elle s’est propagée à tout le pays, perturbant massivement l’économie. Le gouvernement a opté pour la négociation plutôt que pour la répression et les représailles, ce qui a permis d’aboutir, le 31 août, à la signature des accords de Gdansk, octroyant aux travailleurs de nombreux droits, notamment celui de se regrouper en syndicats libres.

Ces accords ont débouché, en septembre 1980, sur la création du syndicat indépendant Solidarnosc (Solidarité),  qui a rapidement conquis tout le pays. Entretenant des liens avec l’Église catholique et l’intelligentsia, Solidarnosc a été au cœur d’un mouvement anticommuniste. Le syndicat, qui cherchait à limiter la mainmise de l’État et du parti sur les ouvriers et leurs conditions de travail, représentait un sérieux défi pour le Parti ouvrier unifié polonais.

À l’Ouest en général et à l’OTAN en particulier, on redoutait une intervention de l’Union soviétique en Pologne,  le dispositif militaire ayant été considérablement renforcé le long de la frontière entre les deux pays. Plusieurs dirigeants d’Europe de l’Est, notamment d’Allemagne de l’Est et de Tchécoslovaquie, ont par ailleurs menacé d’intervenir ou fait des déclarations en ce sens. La politique de l’OTAN à l’époque était que la Pologne devait être capable de régler ses affaires intérieures sans intervention de l’étranger. Il y a eu de nombreux débats de haut niveau et échanges de correspondance, tant au sein du Conseil de l’Atlantique Nord qu’entre le secrétaire général et les représentants permanents des pays. En réaction à une possible invasion de la Pologne par l’Union soviétique, l’OTAN prévoyait aussi bien des sanctions économiques qu’une démonstration de force militaire.

Suite...

  • Mode de classement

    Les Archives de l'OTAN ont groupé les documents dans des dossiers distincts, par autorité d'origine, aux fins de publication sur internet. À l'intérieur de chaque dossier, les documents sont classés par date. Vous pouvez télécharger des documents individuellement en navigant dans les dossiers ou télécharger des dossiers complets dans un fichier zip. Les documents ne sont pas tous disponibles dans les deux langues officielles de l'Organisation.
  • Conditions d'accès et utilisation

    Les documents publiés ici ont été déclassifiés et mis en lecture publique dans le cadre du programme de mise en lecture publique de l'information OTAN.

    Ils sont rendus accessibles à des fins de recherche uniquement, et toute autre utilisation nécessite l'autorisation écrite de l'OTAN.