Le secrétaire général de l'OTAN s'entretient avec le président slovène de la préparation du sommet du mois de juillet

  • 09 Jan. 2018 -
  • |
  • Mis à jour le: 09 Jan. 2018 17:50

Ce mardi (9 janvier 2018), le secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg, a reçu au siège de l'Organisation le président slovène, M. Borut Pahor, pour des entretiens sur l'adaptation de l'Alliance et sur la préparation du sommet de l'OTAN, qui aura lieu en juillet. M. Stoltenberg a remercié la Slovénie pour ses importantes contributions à l'OTAN, y compris la mise à disposition de troupes pour la mission de la KFOR et ses contributions à la mission de l'Alliance en Afghanistan ainsi qu'à un groupement tactique multinational de l'OTAN en Lettonie.

The President of Slovenia, Borut Pahor and NATO Secretary General Jens Stoltenberg

« Nous adaptons l'Alliance, et la Slovénie participe à ces travaux. Nous adaptons l'Alliance à un nouvel environnement de sécurité plus exigeant, caractérisé par une assertivité accrue de la Russie à l'est et par l'instabilité, la violence et le terrorisme au sud, principalement en Iraq, en Syrie et dans la région du Moyen-Orient au sens large », a déclaré le secrétaire général. « L'OTAN réagit, nous renforçons notre défense collective en Europe, et nous projetons la stabilité au-delà de nos frontières. Nous faisons cela dans les Balkans occidentaux, mais aussi dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans des pays tels que l'Iraq et l’Afghanistan. »

M. Stoltenberg a en outre salué le soutien apporté par la Slovénie aux mesures de renforcement de la coopération entre l'OTAN et l'Union européenne. « Nous sommes parvenus à donner une nouvelle dimension à la coopération OTAN-UE », a-t-il indiqué. « Nous travaillons ensemble sur des questions telles que le cyber, l'hybridité ou la mobilité militaire, ainsi que sur de nombreux autres thèmes. Et je salue également les efforts déployés en vue de renforcer la défense européenne, la défense de l'UE, mais il importe de souligner à cet égard que celle-ci ne vise pas à se substituer à l'OTAN. Cela doit se faire en complémentarité avec l'OTAN, car c'est bien l'OTAN qui est chargée de la défense collective des Alliés européens », a-t-il précisé.

S'étant par ailleurs félicité de ce que la Slovénie a cessé de réduire ses dépenses de défense, le secrétaire général a encouragé le pays à les accroître progressivement pour qu'elles se rapprochent de l'objectif des 2% du PIB.