Le secrétaire général rencontre le président et le premier ministre de la Roumanie avant une visite auprès de troupes de l'OTAN

  • 09 Oct. 2017 -
  • |
  • Mis à jour le: 09 Oct. 2017 16:27

En visite en Roumanie, ce lundi (9 octobre), le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a rencontré le président roumain, Klaus Werner Iohannis, et le premier ministre, Mihai Tudose.

Joint press point with NATO Secretary General Jens Stoltenberg and Klaus Iohannis, President of Romania

Après son entretien avec le président Iohannis, axé notamment sur la réponse de l'OTAN aux défis auxquels elle est confrontée, M. Stoltenberg a remercié la Roumanie pour les nombreuses contributions qu'elle apporte à l'Alliance, en particulier pour son soutien constant aux missions de l'OTAN en Afghanistan et au Kosovo, et pour l'accueil d'une nouvelle brigade multinationale. Il a en outre félicité le gouvernement roumain, qui a annoncé qu'il atteindrait cette année l'objectif OTAN des 2 % du PIB à consacrer aux dépenses de défense. La Roumanie « montre l'exemple, a‑t‑il déclaré, car elle contribue ainsi à donner à l'Alliance les capacités dont nous avons besoin, et elle assure un partage plus équitable des charges ».

Le secrétaire général a également rencontré le premier ministre, Mihai Tudose. Intervenant aux côtés de ce dernier lors d'une conférence de presse conjointe, M. Stoltenberg a pris acte des « solides contributions » que la Roumanie apporte à l'OTAN sur des thèmes aussi divers que la cyberdéfense et la défense antimissile balistique. Il a une nouvelle fois félicité la Roumanie pour son annonce concernant les dépenses de défense, indiquant que cette décision « renforcera les défenses de la Roumanie » et « renforcera l'OTAN ».

Après ses réunions à Bucarest, le secrétaire général s'est rendu avec le président Iohannis auprès des troupes qui servent au sein de la nouvelle brigade multinationale basée à Craiova dans le cadre de la présence avancée adaptée de l'OTAN dans le sud‑est de l'Alliance. L'unité, qui comprend des troupes roumaines et polonaises, contribue à la coordination des entraînements et des exercices de l'Alliance dans la région. La Bulgarie, le Canada, l'Allemagne, la Hongrie, l'Italie, les Pays‑Bas, la Pologne, le Portugal et l'Espagne mettent également des effectifs à la disposition du quartier général de la brigade.