Presse

Déclaration du secrétaire général : « L'OTAN est unie dans son soutien à la sécurité de la Géorgie »
18 Jul. 2018

Déclaration du secrétaire général : « L'OTAN est unie dans son soutien à la sécurité de la Géorgie »

Ce mercredi (18 juillet 2018), le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu le premier ministre de la Géorgie, Mamuka Bakhtadze, au siège de l'Organisation. Le secrétaire général a félicité la Géorgie pour ses contributions à la mission de formation que l’Alliance mène en Afghanistan et à la Force de réaction de l'OTAN. Il a également réitéré le soutien de l'OTAN aux aspirations euro-atlantiques de la Géorgie. « Au sommet qui s'est tenu la semaine dernière, les chefs d’État et de gouvernement des 29 pays de l'Alliance ont réaffirmé que la Géorgie deviendrait membre de l’OTAN. Cela s'inscrit dans le droit fil de la décision que nous avons prise au sommet de Bucarest, en 2008 », a-t-il déclaré.

Revue de l'OTAN

Calendrier

NATO IN FOCUS

L'OTAN en Afghanistan

L'objectif premier de l'OTAN en Afghanistan est d'aider les autorités afghanes à assurer efficacement la sécurité dans tout le pays et de veiller à ce que ce pays ne puisse plus jamais redevenir un sanctuaire pour les terroristes.

Learn more
L'OTAN en Afghanistan
L’initiative d’interconnexion des forces

Après 2014, l’OTAN devra cesser de mettre l’accent sur l’engagement opérationnel et privilégier la préparation aux opérations, ce qui signifie qu’elle devra rester apte à accomplir ses tâches fondamentales – décrites dans son concept stratégique¹ – et à maintenir ses forces à un niveau élevé de préparation.

Learn more
L’initiative d’interconnexion des forces
La défense intelligente

En ces temps d’austérité, chaque euro, dollar ou livre sterling compte. La défense intelligente introduit une nouvelle manière de concevoir la création des capacités de défense modernes dont l’Alliance aura besoin pour la décennie à venir et au-delà.

Learn more
La défense intelligente
Les femmes, la paix et la sécurité

L'OTAN et ses partenaires agissent de manière concertée afin de favoriser la mise en application de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l'ONU, adoptée en octobre 2000. La résolution 1325 reconnaît l’effet disproportionné de la guerre et des conflits sur les femmes et les enfants et met en lumière le fait que les femmes ont, de tout temps, été tenues à l'écart des processus de paix et des efforts de stabilisation.

Learn more
Les femmes, la paix et la sécurité