• Mis à jour le: 27 Apr. 2020 11:51
Young Professionals Programme

Domaines d'activité

La première édition du programme pour les jeunes talents mettra l’accent sur les douze domaines d’activité énumérés ci-dessous. Pour en savoir plus sur un domaine, cliquez sur la section correspondante.

  • Innovation et technologies émergentes

    Pour l’OTAN, l’innovation est une activité incontournable. Grâce à elle, l’Organisation sait comment faire face aux défis d’aujourd’hui et anticiper les défis de demain tout en tirant le meilleur parti possible des possibilités qui se présentent.

    L’une des principales activités dans ce domaine est la réalisation de travaux de recherche axés sur l'innovation et les technologies émergentes, qui aident l’OTAN dans son ensemble à mieux remplir ses fonctions essentielles et ses fonctions de soutien, et donc à atteindre ses objectifs. Les travaux de recherche sont conduits en coopération étroite avec l'industrie ainsi qu’avec des acteurs du milieu universitaire, des think tanks et des entités multinationales travaillant dans le domaine de la science et de la technologie. Les résultats obtenus contribuent à la définition du programme de l’OTAN en matière d'innovation et à sa réalisation.

    Les personnes qui travaillent dans ce domaine s’emploient entre autres choses à faire avancer la réflexion autour de l’innovation et à contribuer à la conception et à la mise en place d’initiatives innovantes, qu’il s’agisse de politiques, de processus ou de technologies, par exemple. De plus, elles participent à l’élaboration et à l’application d’outils et de techniques d’évaluation et se chargent de clôturer les projets d'innovation et d’en tirer des enseignements, notamment pour qu’ils profitent aux projets suivants.

    Ces personnes contribuent aussi à l’action de l’OTAN en veillant à ce que l'innovation fasse partie intégrante des processus et activités de développement des capacités. Une autre partie importante de leur travail consiste à participer aux efforts qui sont faits pour informer le public des initiatives mises en place en matière d’innovation, notamment au travers d’articles, d’exposés et de présentations.

  • Cyberdéfense

    Dans le cyberespace, la sécurité de l’Alliance est exposée à la menace d’attaques de plus en plus fréquentes, complexes, destructrices et coercitives, qui forment un paysage en évolution constante auquel l’OTAN ne cesse de s’adapter.

    Ce domaine d’activité est au service de l’ensemble du cycle de vie des capacités de cyberdéfense (de la définition des besoins au retrait de service, en passant par la planification et la mise à disposition), l’objectif étant que l’OTAN soit prête à réagir rapidement si la situation l’exige. Il importe également de suivre l’évolution des cybermenaces, en consultant des sources d'information internes et des sources d’information externes accessibles au public, ainsi que d’évaluer les risques qui pèsent sur l’OTAN et ses pays membres.

    Les activités consistent à analyser des données, structurées ou non, à établir des rapports opérationnels et stratégiques destinés à un large public et à contribuer à la gestion de l'information et des connaissances dans le domaine de la cyberdéfense en général. Il s’agit aussi de mettre à profit les données recueillies et les enseignements tirés suite à des incidents opérationnels pour renforcer les capacités, politiques, produits et processus existants en matière de cyberdéfense et pour en mettre au point de nouveaux.

    Par ailleurs, la fonction cyberdéfense contribue à garantir la sécurité des opérations et des activités de l’Alliance en fournissant un soutien d’ordre scientifique et/ou technique, mais aussi un soutien pour l’acquisition, l’exploitation, la maintenance et/ou le maintien en condition des capacités dans le domaine cyber. Relèvent également de cette fonction les activités de gestion des incidents et les tâches de coordination et de soutien s’y rapportant.

  • Recherche et analyse opérationnelles

    L’OTAN opère dans un environnement de sécurité de plus en plus complexe. Il est donc essentiel qu’elle puisse prendre des décisions en toute connaissance de cause. Les activités de recherche et d’analyse opérationnelles, qui sont axées sur l’application de méthodes d’analyse avancées, permettent d’améliorer la prise de décision.

    Ces activités consistent notamment à procéder à l’analyse conjointe d’opérations, d’entraînements, d’exercices et d’expérimentations en se basant pour cela sur les exigences techniques définies par l’OTAN. Dans ce contexte, il s’agit de recueillir des données qualitatives et quantitatives et de faire appel à un vaste éventail de techniques de recherche et d’analyse (modélisation, simulation, jeux de guerre et analyse des solutions possibles, par exemple).

    En outre, dans un souci d’efficacité, les personnes qui travaillent dans ce domaine sont chargées de mettre au point des outils et des techniques d’évaluation qu’elles utiliseront pour analyser les enseignements tirés d’opérations sur le terrain, d’entraînements, d’exercices et d’expérimentations, dans l’optique d'une diffusion ultérieure. Elles participent également à la conceptualisation de produits et de cadres complexes de recherche et d’analyse opérationnelles à l’appui du développement des capacités militaires.

    Parmi les activités relevant de ce domaine, on peut également citer la conception et la fourniture de produits et de livrables spécialisés, lesquelles passent notamment par la collecte et l’exploitation de données. Le travail inclut aussi la coordination et la collaboration avec différentes parties prenantes au sein de l’OTAN, des pays de l’Alliance, des pays partenaires et de l'industrie.

  • Ingénierie, logistique et chaîne d’approvisionnement

    Le cœur de métier des spécialistes du génie et de la gestion de la chaîne d’approvisionnement consiste à apporter des solutions à des problèmes techniques complexes toujours nouveaux. Ce travail est indispensable au développement des capacités dont l’OTAN a besoin pour accomplir sa mission et atteindre son objectif.

    Les activités menées dans ce domaine consistent pour l’essentiel à planifier et à exécuter tous les stades du cycle de vie des capacités militaires (qui ne se limitent pas aux infrastructures physiques, aux ouvrages du génie et à l’équipement de soutien), stades qui vont de la définition des besoins au retrait de service, en passant par la planification et la mise à disposition.

    Les personnes qui travaillent dans ce domaine rendent des avis et procèdent à des analyses sur les besoins opérationnels, la définition des capacités, les exigences techniques et la planification des projets aux fins de la mise à disposition de capacités. Elles sont également responsables des activités liées au soutien logistique des systèmes d’armes et des opérations effectuées sur le terrain, notamment de la construction de structures en dur clés en main, de l’approvisionnement en carburant et de la réalisation de travaux d’ingénierie (comme la réfection de routes, de ponts et de chemins de fer).

    Il s’agit par ailleurs d’assurer des services logistiques civils (distribution, traitement, transport, gestion, entreposage, automatisation, etc.). Une autre partie importante du travail consiste à préparer et à négocier des accords sur des achats de grosses quantités, à regrouper les besoins, à centraliser les achats et à gérer les appels d’offres internationaux.

  • Sécurité et renseignement

    La sécurité et le renseignement forment un domaine d’activité essentiel qui consiste à coordonner les mesures liées à la sécurité dans l’ensemble de l’Alliance et à établir des produits de renseignement de niveau stratégique à l'intention des décideurs. Ce travail doit être organisé en collaboration avec les parties prenantes des différents organismes de l’OTAN, des pays membres, des partenaires et de l’industrie.

    Les personnes exerçant dans ce domaine sont notamment chargées de créer des bases de données de renseignement et de fournir un soutien pour les réseaux de sécurité et de renseignement, qui contribuent à l’amélioration de la connaissance de la situation et de l’état de préparation. Elles peuvent aussi être amenées à mettre au point et à perfectionner des solutions de gestion de l'information et des connaissances propres à faciliter la communication de données de renseignement aux décideurs avec la rapidité voulue, ou encore à contribuer à la sécurité physique et informatique des installations et réseaux utilisés dans les quartiers généraux et dans les missions et opérations de l’OTAN en participant au travail de planification et de coordination et aux tâches de conseil.

    Le personnel employé dans ce domaine est par ailleurs amené à aider à la mise en place de mesures de protection appropriées, fondées sur les principes et les bonnes pratiques permettant de réduire les risques au maximum, de même qu’à formuler des avis et des recommandations sur la conduite des opérations et sur le travail d’enquête de sécurité et de validation.

  • Politique internationale

    La politique internationale constitue la trame des débats qui ont lieu et des décisions qui se prennent au plus haut niveau à l’OTAN. Il s’agit notamment de permettre la consultation et la coopération entre pays membres sur les questions de défense et de sécurité afin d'instaurer la confiance et de prévenir les conflits.

    Les personnes employées dans ce domaine aident à la formulation de stratégies et de recommandations politiques en proposant des orientations générales et des plans d’action concernant la réponse à apporter dans l’immédiat et sur le long terme aux enjeux stratégiques, ce qui permet à l’OTAN d’intégrer, d’optimiser et de mettre en œuvre les capacités nationales, multinationales et collectives mises à disposition. Elles sont aussi amenées à entretenir un réseau de contacts au sein de l’Organisation et en dehors, avec les capitales et des experts du milieu universitaire, une tâche importante pour se tenir au fait des questions politiques et alimenter ainsi le travail d’élaboration des politiques.

    Les personnes qui exercent dans ce domaine participent par ailleurs à l’élaboration et à l’application de politiques et de cadres pour les partenariats de l’OTAN. Elles contribuent aussi à la définition et à l’exécution des activités de l’Organisation ayant trait à la politique et aux plans de défense, qui visent à donner sa cohérence à la posture globale de dissuasion et de défense des Alliés au niveau politico-militaire stratégique. Une autre tâche importante consiste à suivre l’évolution de la situation en matière de maîtrise des armements conventionnels et des mesures de lutte contre la prolifération des armes de destruction massive.

    Le personnel employé dans ce domaine contribue par ailleurs à l’élaboration de notes d’information, de mémorandums, d’aide-mémoire, de réponses à la presse et de notes d’orateur ainsi qu’à la prestation de services protocolaires et de liaison au profit des comités, ainsi qu’à l’organisation des réunions des ministres et d’autres réunions de haut niveau.

  • Communication stratégique et activités de promotion

    Les activités de communication de l’OTAN ont pour finalité générale de favoriser le dialogue et la compréhension tout en sensibilisant le grand public aux questions de sécurité et en l’incitant à participer à un débat permanent sur la sécurité.

    Le travail accompli dans ce domaine consiste notamment à réaliser des activités de relations publiques en ligne et à encadrer la communication numérique des diverses parties prenantes au sein de l’Organisation. Il inclut aussi la mise sur pied d’initiatives de promotion de la marque OTAN, notamment des campagnes pour le web et les réseaux sociaux, des campagnes de diffusion et des événements à l’intention du grand public. Pour faire en sorte que les activités de communication facilitent l’action de l’OTAN, le personnel employé dans ce domaine travaille en étroite collaboration avec les parties prenantes de l’ensemble de la chaîne de commandement civile et militaire de l’Organisation.

    Les activités de communication stratégique et de promotion consistent, d’une part, à communiquer en temps utile des informations de qualité au grand public et, d’autre part, à promouvoir l’action, les services et les accomplissements de l’Alliance. Des données quantitatives et qualitatives sont recueillies et analysées à l’appui de ces activités, et les résultats de ces analyses éclairent les hauts responsables sur les publics cibles, sur la communication stratégique et sur d’autres aspects.

    Les personnes qui travaillent dans ce domaine sont par ailleurs amenées à élaborer des cadres, plans et outils de communication stratégique permettant d’appliquer des stratégies de communication en amont et en aval des événements bilatéraux et multilatéraux de l’OTAN (sommets, conférences, réunions des ministres, autres réunions de haut niveau et exercices militaires).

  • Gestion, finances et économie

    Pour assurer l’efficacité des différentes fonctions institutionnelles qui lui permettent de s’acquitter de sa mission, l’OTAN a besoin de compétences et de connaissances dans les multiples disciplines de la gestion d'entreprise.

    L’Organisation emploie ainsi des consultants internes et des analystes métiers, qui l’aident à parfaire les aspects stratégiques, opérationnels, financiers, technologiques et métiers d’un large éventail de fonctions liées à sa vocation première et de fonctions de soutien. Elle emploie aussi des spécialistes qui contribuent à la réalisation d’évaluations, d’analyses et d’études liées aux ressources nécessaires dans le cadre du programme OTAN d'investissement au service de la sécurité (NSIP), à l’appui de la prise de décisions concernant le développement des capacités militaires. Le travail mené dans ce domaine consiste par ailleurs à contribuer à la gestion des tâches pluridisciplinaires à exécuter en application du modèle de gouvernance relatif à la mise à disposition des capacités militaires, tâches qui consistent notamment à vérifier que les besoins sont admissibles au financement et financièrement abordables et à s’assurer du respect des politiques en vigueur.

    Parmi les autres activités relevant de ce domaine, on peut également citer la planification et l’analyse de budgets, la gestion de programmes et de projets, ou encore la réalisation de travaux relatifs aux questions de conformité, à la gestion des risques, aux réglementations, aux audits de fraude et à l’application de cadres et systèmes de contrôle interne.

  • Affaires juridiques

    Il s’agit dans ce domaine de fournir aux organismes de l’OTAN les avis juridiques dont ils ont impérativement besoin en ce qui concerne les activités, les procédures, les opérations et la réglementation dans les nombreux domaines d’activité de l’Alliance.

     

    Il est important de veiller, d’une part, à ce que tous les documents établis en interne soient juridiquement conformes à l’acquis de l’OTAN et concordent avec ce dernier, et, d’autre part, à ce que tous les aspects juridiques soient pris en compte dans la gestion des projets et programmes. Une partie essentielle du travail réalisé dans ce domaine consiste à nouer et entretenir des contacts dans l’ensemble de l’Organisation et à travailler en coopération avec des services juridiques externes et d’autres organisations internationales.

    Les personnes qui exercent dans ce domaine fournissent des avis concrets et précis, établis à l’issue de recherches approfondies, sur les conséquences juridiques des décisions de principe à prendre sur toute une série de sujets. Elles apportent par ailleurs leur aide à la préparation de négociations sur des questions financières, contractuelles, administratives, réglementaires ou politiques et peuvent ainsi être amenées, par exemple, à élaborer des documents d’information, à anticiper et atténuer les risques d’ordre juridique et à proposer des solutions appropriées à des questions juridiques.

  • Gestion des personnes et développement professionnel

    La recherche de l’excellence dans le domaine de la gestion des personnes et du développement professionnel est essentielle pour que l’OTAN puisse recruter les meilleurs collaborateurs et les aider à se préparer à relever le prochain défi.

    Ce domaine englobe l’ensemble des activités liées à la gestion des talents qui jalonnent le parcours professionnel des employés, notamment l’acquisition des talents, le développement organisationnel et les services de conseil en ressources humaines (RH). Il couvre aussi les activités liées à la gestion du personnel en temps de paix, en période de crise et en situation d’urgence.

    Il couvre par ailleurs les activités liées à l'analyse des données et à la gestion des connaissances utiles pour l’élaboration de rapports, de stratégies et de politiques. Ces activités sont menées en collaboration avec différentes parties prenantes au sein de l’OTAN, avec les pays membres de l’Organisation ainsi qu’avec d'autres organisations internationales.

    Les personnes qui travaillent dans ce domaine contribuent à la fourniture centralisée de services RH pour les membres du personnel partout dans le monde, y compris les personnels en opération. Elles mettent leur expertise au service de toute une série de projets et de programmes, qui ont notamment pour objet la gestion du changement et la gestion de la communication.

  • Gestion de projet et programme

    Les projets et les programmes sont des outils performants qui permettent à toute organisation d’affiner sa stratégie et d’atteindre ses objectifs. Cela vaut aussi pour l’OTAN. Ce domaine transversal aide à concrétiser des idées au travers du lancement, de la planification, de l'exécution, du suivi, du contrôle et de la clôture de projets et de programmes liés aux fonctions essentielles et aux fonctions de soutien de l'OTAN.

    Les tâches à mener dans ce domaine consistent notamment à élaborer des activités de gestion de projet et de programme en tenant compte de divers éléments (périmètre, calendrier, risques, qualité, ressources, communication, passation de marchés, gestion des parties prenantes et intégration). En outre, ces activités contribuent à l'excellence par l’application et la promotion de normes, d'outils et de bonnes pratiques en matière de gestion, y compris au travers du recours à des bureaux de gestion de projet.

    Les personnes qui travaillent dans ce domaine aident à améliorer la communication et la gestion du changement dans le cadre de projets et de programmes en animant des ateliers et en élaborant des produits de communication et des rapports. En outre, elles participent à la gestion financière de grands programmes qui font intervenir des fonds d'affectation spéciale et des subventions et qui mobilisent des équipes dispersées faisant partie d’un réseau de parties prenantes OTAN et non OTAN.

  • Technologies de l'information et de la communication

    Le domaine des technologies et de l’information et de la communication (TIC) est en constante évolution. De ce fait, l’OTAN a tout intérêt à veiller à ce que ses outils et ses pratiques numériques restent à jour.

    La fonction TIC appuie la stratégie numérique et la transformation des fonctions essentielles et des fonctions de soutien de l'OTAN au travers d’un grand nombre d’initiatives (réalisation d’analyses métier, conception et fourniture de solutions, notamment) qu’elle pilote ou auxquelles elle contribue. Elle est en outre chargée de mettre au point des solutions d’analyse de données et d’informatique décisionnelle qui contribuent à l’efficacité de la prise de décision, de la consultation, du commandement et du contrôle.

    Elle participe à certaines étapes du cycle de vie des capacités technologiques militaires, de la définition des besoins au retrait de service, en passant par la planification et la mise à disposition. Elle supervise également la sélection, la configuration, la mise à jour et l’implémentation de systèmes d'information de gestion commerciaux prêts à l'emploi qui sont destinés à répondre aux besoins clients.

    Collaborant étroitement avec différentes parties prenantes dans les pays membres et dans toute la chaîne de commandement civile et militaire de l'OTAN, les personnes qui travaillent dans ce domaine garantissent l'analyse adéquate des besoins clients et contribuent ainsi à la conception, au développement, à l’essai et au déploiement de solutions logicielles sur mesure pour les fonctions essentielles et de soutien. En outre, elles soutiennent le volet technologique de divers programmes et projets, notamment pour ce qui est de la définition du périmètre, de la planification, de l'exécution et du suivi du développement de livrables de projets spécialisés.