Déclaration conjointe à la presse

du Secrétaire général de l'OTAN et de la Présidence de l'UE à la réunion ministérielle OTAN-UE

  • 14 May. 2002
  • |
  • Communiqué de presse (2002)060 060
  • Issued on 14 May. 2002
  • |
  • Mis à jour le: 03 Nov. 2008 21:11

Les Ministres des affaires étrangères des Etats membres de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord et de l'Union européenne se sont réunis aujourd'hui à Reykjavik pour examiner des questions d'intérêt commun relatives à la sécurité européenne. Ils ont réaffirmé leur volonté d'établir des relations étroites et transparentes entre l'OTAN et l'UE.

Faisant le point de la situation dans l'ouest des Balkans, les Ministres se sont déclarés satisfaits de la coopération efficace qui s'est instaurée sur la base de la prévention, de la stabilisation et de la complémentarité. Dans l'ex-République yougoslave de Macédoine ª, après avoir évité l'année dernière que n'éclate une crise grave, l'OTAN et l'UE coopèrent étroitement à la consolidation du processus de paix dans la perspective des élections de septembre prochain. Les Ministres ont pris note des conclusions du Conseil européen de Barcelone exprimant la disponibilité de l'UE à assumer la responsabilité, dans les conditions appropriées et à la demande du gouvernement de ce pays, d'une opération dans l'ex-République yougoslave de Macédoine ª prenant la relève de celle que conduit actuellement l'OTAN. En ce qui concerne la Bosnie-Herzégovine, l'OTAN s'est félicitée du déploiement futur de la mission de police de l'UE, et la SFOR est prête à soutenir pleinement cette mission. Cette coopération pratique devrait donner une impulsion à l'institutionnalisation des relations OTAN-UE.

S'agissant des arrangements pour le soutien de l'OTAN aux opérations dirigées par l'UE, les Ministres ont pris note des progrès réalisés sur plusieurs questions, tout en relevant qu'il restait des travaux à accomplir, conformément aux décisions prises au Sommet de l'OTAN tenu à Washington en 1999, lors des réunions ministérielles ultérieures et au Conseil européen de Nice en 2000. Ils ont redit leur détermination à consolider ces progrès et à finaliser chacun des divers aspects des relations OTAN-UE.

Les Ministres ont réaffirmé que la coopération entre l'OTAN et l'Union européenne était importante pour la lutte contre le terrorisme, et ils ont exprimé l'espoir que les consultations fructueuses menées entre les deux organisations sur plusieurs questions dans ce domaine continueraient. Tous les Ministres des pays de l'OTAN et de l'UE ont rappelé qu'ils étaient prêts à poursuivre les efforts visant à combattre le terrorisme, tant au niveau collectif qu'au niveau national.

ª La Turquie reconnait la République de Macédoine sous son nom constitutionel