Le nouveau centre intégré de l’OTAN renouvelle l’approche des défis de sécurité naissants et des crises pour appuyer l’Alliance

  • 04 May. 2012 -
  • |
  • Mis à jour le: 14 May. 2012 10:19

MONS, Belgique – Après l’inauguration du nouveau Centre de gestion globale des opérations de crise (CCOMC) au début du mois de mai 2012, le Comité militaire de l’OTAN s’est rendu aujourd’hui au SHAPE et dans les installations du CCOMC. Le CCOMC fait partie du programme de transition du SHAPE et il permettra de renforcer la souplesse et l’agilité de l’Alliance, qui sera ainsi prête à répondre aux crises du XXIe siècle de manière toujours plus efficace.

120504 - NATO Military Committee visit CCOMC. Picture by Sgt Emily Langer (DEU-Army)

Sous la houlette de son Président, le général Knud Bartels, le Comité militaire a été accueilli par l’amiral James Stavridis, commandant suprême des forces alliées en Europe, qui a souligné au cours de son exposé le soutien apporté par le siège de l’OTAN et par les pays membres pour lancer cette nouvelle initiative : « Nous allons assister à la mise en place de cette structure du XXIe siècle que nous avons créée avec votre aide, que j’apprécie vivement. »

En 2010, les chefs d’État et de gouvernement ont décidé lors du sommet de Lisbonne que l’OTAN devait renforcer sa contribution à une approche globale de la gestion des crises pour s’adapter à l’évolution de l’environnement mondial, dans le cadre de l’action menée par la communauté internationale, et améliorer sa capacité de mener à bien des activités de stabilisation et de reconstruction.

Le CCOMC se trouve au cœur de cette approche des opérations de gestion des crises. C’est une organisation nouvelle qui s’articule autour de cinq tâches opérationnelles : l’identification des crises, les opérations en cours, les estimations et les options, la direction des réactions et l’examen des crises.

« Grâce à cette organisation et à ces moyens, nous avons la capacité de sonder les acteurs internationaux, d’être en relation avec eux, et d’analyser les situations pour être prêts au moment où nos dirigeants nous demandent de commencer la planification », a déclaré l’amiralStavridis.

Appliquant sa devise « Penser, planifier et agir stratégiquement », le centre permettra une coopération intégrée et coordonnée en rassemblant l’expertise civile et militaire et en reliant le SHAPE au monde mis en réseau. La phase en cours de la capacité initiale opérationnelle sera suivie de la phase d’activation complète, prévue à la mi-2013.

Pour clore la visite, le général Bartels s’est félicité de l’initiative, qui permettra à l’OTAN de « balayer le monde d’un “œil militaire” et, parce que le centre fait partie intégrante du SHAPE, de lui donner, au même titre qu’à ses membres, des possibilités meilleures et plus nombreuses d’être en mesure d’éviter que certaines situations se transforment en crises. »