Le premier ministre de la République de Moldova évoque le partenariat avec les Alliés avant le sommet de Chicago

  • 27 Mar. 2012 -
  • |
  • Mis à jour le: 28 Mar. 2012 11:48

Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a rencontré le premier ministre de la République de Moldova, Vladimir Filat, le 27 mars à Bruxelles, pour évoquer leur partenariat, avant le sommet de Chicago.

Left to right: the Prime Minister of the Republic of Moldova, Vladimir Filat and NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen

« Il est évident que les partenariats resteront au cœur des activités de l'OTAN », a expliqué le secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen, à l'issue de la réunion. « Nous voulons développer davantage notre dialogue politique et notre coopération pratique ».

Cette année marque le vingtième anniversaire des relations entre la République de Moldova et l'OTAN dans le cadre du partenariat euro-atlantique. Un plan d'action individuel ambitieux pour le Partenariat a été adopté en 2010 et aujourd'hui, les deux parties ont réaffirmé leur engagement vis-à-vis de cette relation.

« Aujourd'hui, nous réaffirmons notre détermination à poursuivre notre coopération avec l'OTAN », a déclaré le premier ministre de la République de Moldova, Vladimir Filat.« Notre objectif est de faire passer la République de Moldova du statut de consommateur à celui de prestataire régional de sécurité, avec l'aide de nos partenaires internationaux ». Le premier ministre Filat a également remercié l'OTAN pour l'aide apportée aux opérations d'identification et de destruction d'importantes quantités de pesticides dangereux.

Le secrétaire général de l’OTAN a félicité les autorités moldoves pour l'élection présidentielle récente. « J'espère que cela permettra de tirer un trait sur la crise politique, afin que les différents partis politiques puissent commencer à coopérer en vue d'instaurer un meilleur dialogue et de répondre aux aspirations du peuple moldove à un avenir meilleur », a-t-il souligné. Le secrétaire général a aussi salué l'ambitieux programme de réformes que s'est fixé la République de Moldova, et réaffirmé que l'OTAN était disponible pour aider le pays dans cette voie.

« Nous sommes déterminés à soutenir la République de Moldova dans toutes les réformes qu'elle choisira de mener. Le débat que nous avons eu aujourd'hui confirme notre détermination à développer et approfondir notre partenariat, ce qui ne pourra que renforcer l'intégration européenne de la République de Moldova ».

Video