Les ministres de la Défense préparent le terrain pour le prochain sommet de l’OTAN

  • 22 Mar. 2021 -
  • |
  • Mis à jour le: 23 Mar. 2021 12:48

Ces mardi 23 et mercredi 24 mars, les ministres de la Défense des pays de l’Alliance se réuniront pour préparer le prochain sommet à Bruxelles.

Mardi, les Alliés échangeront leurs points de vue sur l’initiative OTAN 2030 afin de préparer l’Alliance pour l’avenir, sujet qui sera au cœur des discussions du prochain sommet. « Nous devons être audacieux et ambitieux afin de rendre l’Alliance plus forte pour affronter l’avenir, car nous vivons dans un monde devenu plus dangereux et concurrentiel, où les défis ne connaissent pas de frontières », a expliqué le secrétaire général. Il a également souligné qu’une occasion s’offre à présent à l’Alliance d’ouvrir un nouveau chapitre dans les relations transatlantiques.

Les ministres poursuivront en outre leurs consultations sur la présence de l’OTAN en Afghanistan et l’évolution du processus de paix. « Nous soutenons fermement les efforts visant à insuffler une énergie nouvelle au processus de paix. Cela demande que toutes les parties s’appliquent à faire avancer le dialogue, à réduire le niveau de violence et à négocier de bonne foi. Cela demande également un engagement constructif de la part de tous les acteurs régionaux et de la communauté internationale », a déclaré M. Stoltenberg à ce propos. Les ministres évalueront aussi l’approche de l’OTAN pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord et étudieront ce que l’OTAN pourrait faire de plus pour renforcer la stabilité dans la région.

Mercredi, les Alliés seront rejoints par la Finlande et la Suède, pays partenaires, ainsi que par le haut représentant de l’Union européenne, Josep Borrell, pour un débat sur la Russie. Le secrétaire général s’est exprimé en ces termes : « La Russie continue, sur son territoire, de museler des dissidents pacifiques et, à l’étranger, de faire preuve de manière récurrente d’un comportement agressif, notamment sous la forme de cyberattaques et de tentatives d’ingérence dans nos processus électoraux et de déstabilisation de nos démocraties. En tant qu’Alliance, nous sommes déterminés à poursuivre notre double approche à l’égard de la Russie : une dissuasion et une défense fortes et en même temps l’ouverture à un dialogue substantiel, notamment sur des questions telles que la maîtrise des armements. »

Les ministres se réuniront en personne au siège de l’OTAN pour la première fois depuis plus d’un an et respecteront strictement les mesures sanitaires mises en place.