L’OTAN se félicite de l’engagement de la Serbie en faveur de la sécurité et de la stabilité régionales et mondiales

  • 02 Mar. 2016 - 03 Mar. 2016
  • |
  • Mis à jour le: 15 Mar. 2016 08:43

Lors de sa visite en Serbie (2 et 3 mars), le général d’armée Petr Pavel, président du Comité militaire de l’OTAN, a souligné le renforcement des relations entre l’OTAN et la Serbie et l’importance de la coopération et du dialogue au sein d’un partenariat fort. Le président du Comité militaire a rencontré le général Diković, chef de l’état-major général des forces armées serbes, M. Ivica Dačić, premier vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, M. Zoran Đorđević, ministre de la Défense, et M. Igor Bečić, vice-président de l’Assemblée nationale.

General Petr Pavel, Chairman of the NATO Military Committee being introduced to staff by General Dikovic, Chief of the General Staff of the Serbian Armed Forces.

L’OTAN et la Serbie partagent depuis les dix dernières années un objectif commun : assurer la stabilité, la sécurité et la prospérité des Balkans occidentaux. Cela a été possible grâce au respect mutuel, au dialogue et à la coopération, et au fait que l’OTAN respecte pleinement la politique de neutralité de la Serbie.

La signature en 2015 du plan d’action individuel pour le Partenariat (IPAP) et la mise en place d’un nouveau fonds d’affectation spéciale en 2016 ont récemment contribué à approfondir la coopération OTAN-Serbie. L’IPAP permet à l’OTAN de mieux appuyer les éléments fondamentaux de la réforme du secteur de la défense et de la sécurité de la Serbie. L’IPAP porte, entre autres domaines d’activité, sur la coopération régionale, la lutte contre le terrorisme, la cyberdéfense, le contrôle démocratique des forces armées, les plans civils d’urgence et la protection des informations classifiées.

Au début de l’année, l’OTAN a créé un quatrième fonds d’affectation spéciale pour la Serbie. Les fonds d’affectation spéciale permettent aux pays alliés et partenaires de l’OTAN d’aider sur une base volontaire un pays à répondre à un défi en particulier. Le fonds nouvellement créé aidera la Serbie à éliminer en toute sécurité près de 2 000 tonnes de munitions excédentaires.

Lors de sa conférence de presse avec le général Diković (chef de l’état-major général des forces armées serbes), le général Pavel a souligné les efforts actuellement consacrés à « l’interopérabilité entre l’OTAN et la Serbie, qui aide le personnel militaire serbe à travailler efficacement et en toute sécurité dans le cadre d’opérations de maintien de la paix dirigées par l’Union européenne et les Nations Unies, et à coopérer avec l’OTAN dans des domaines comme les plans civils d’urgence, la gestion des crises, le programme OTAN pour le développement de l’intégrité et le programme de renforcement de la formation “défense” ». Il a également félicité les forces armées serbes de « leur contribution importante aux opérations multinationales de maintien de paix, notamment dans le domaine médical », et leur a fait savoir que « l’OTAN appréciait vivement leur engagement en faveur de la sécurité et de la stabilité régionales et mondiales ».

« L’OTAN s’est beaucoup investie dans l’établissement d’un réseau de sécurité coopérative réunissant des intérêts communs », a indiqué le général Pavel en conclusion, tout en insistant sur l’engagement de l’OTAN envers la région des Balkans et sur le rôle important et constructif de la Serbie.