Header
Updated: 12-Nov-2007 Dossiers

1 oct. 2007
Eng. / Fr.
 

Note de synthèse du Comité militaire

L’élection du Président du Comité militaire

Nouvelles
Bullet 9 nov 2007 - EMI
Réunion des chefs d’état-major de la défense des pays de l’OTAN et des pays partenaires au siège de l’OTAN

Le prochain Président du Comité militaire de l’OTAN sera élu le 14 novembre 2007 à Bruxelles, à la troisième et dernière réunion de l’année des chefs d’état-major de la défense de l’OTAN. À l’été 2008, le Président élu reprendra les fonctions du général Ray Henault, officier de la Force aérienne du Canada. Les trois candidats à la succession de l’actuel Président sont les chefs d’état-major de la défense de l’I talie (l’amiral Giampaolo di Paola, de la marine), de la Pologne (le général Franciszek Gagor, de l’armée de terre) et de l’Espagne (le général Felix Sanz Roldan, de l’armée de terre).

Le Président du Comité militaire est le responsable militaire de plus haut niveau de l’OTAN. Il est le conseiller militaire principal du Secrétaire général et c’est par son intermédiaire que les avis agréés par consensus des 26 chefs d’état-major de la défense de l’OTAN sont présentés aux organes politiques de prise de décision de l’Alliance, y compris le Conseil de l’Atlantique Nord.

Le Comité militaire est l’instance permanente la plus ancienne de l’OTAN après le Conseil de l’Atlantique Nord. Ces deux instances ont été créées quelques mois après la naissance de l’Alliance. À l’origine, la présidence revenait à chaque pays à tour de rôle pour une année, selon l’ordre alphabétique anglais, en commençant par les États-Unis. À ce titre, le général américain Omar Bradley devint le premier Président du Comité militaire à l’automne 1949. En 1963, il apparut clairement que la gamme, la portée et la complexité des questions et des activités nécessitaient un Président à temps plein, afin de faciliter et d’orienter le travail du Comité militaire. Depuis le mois de décembre de cette année-là, le Président est élu par un vote à la majorité simple par les chefs d’état-major de la défense de l’OTAN. Il occupe ses fonctions à temps plein à Bruxelles, normalement pour une durée de trois ans, et il représente tous les pays, et non uniquement son propre pays. Le général Henault est le 15e Président du Comité militaire (en session des chefs d’état-major) depuis la création du poste permanent, et le 29e au total.

Depuis 1963, le poste a été occupé par 15 officiers originaires d’Allemagne (cinq fois), du Royaume-Uni (trois fois), du Canada (deux fois), de la Norvège (deux fois), de la Belgique, de l’Italie et des Pays-Bas.

Deux candidats s’étaient présentés au moment de l’élection du général Henault (le Canada et le Danemark), un seul pour celle de son prédécesseur, le général Kujat, et trois pour l’élection de l’amiral Venturoni (la Belgique, l’Italie et la Norvège).  

C’est la première fois qu’un officier d’un pays de l’ancien Pacte de Varsovie aspire à la présidence du Comité militaire, et c’est aussi la première fois que l’Espagne propose un candidat.

Le Président du Comité militaire aura de préférence occupé les fonctions de chef d’état-major de la défense ou un poste équivalent dans son pays ; il ne peut pas être de nationalité américaine et doit être un officier général quatre étoiles ou posséder un grade national équivalent. Il prépare, convoque et préside les réunions du Comité militaire. Il en dirige les activités courantes et le représente aux réunions du Conseil de l’Atlantique Nord, du Comité des plans de défense et du Groupe des plans nucléaires, où il donne des avis concernant les questions militaires. Il s’entretient régulièrement avec des responsables de gouvernements et des officiers de haut rang des 64 pays membres et partenaires de l’OTAN. Il joue un rôle public important et il est le porte-parole militaire principal de l’Alliance pour les contacts avec les médias.

Il est à noter que les États-Unis ne peuvent pas proposer de candidat à la présidence du Comité militaire car les deux commandants stratégiques (le Commandant suprême des forces alliées en Europe et le Commandant suprême allié Transformation) et le Président délégué du Comité militaire, un officier général trois étoiles, sont de nationalité américaine. Ce dernier a des responsabilités bien précises, notamment en ce qui concerne les questions chimiques, biologiques et nucléaires. Il copréside en outre le comité principal chargé de la logistique de l’OTAN, qui se réunit en sessions conjointes civiles et militaires.

Présidents du Comité militaire (en session des chefs d’état-major)

2005 - Gén. Ray Henault Canada Armée de l'air
2002 - 2005 Gén. Harald Kujat Allemagne Armée de l'air
1999 - 2002 Amiral Guido Venturoni Italie Marine
1996 - 1999 Gen. Klaus Naumann Allemagne Armée de terre
1993 - 1996 Field Marshal Sir Richard Vincent Royaume-Uni Armée de terre
1989 - 1993 Gén. Vigleik Eide Norvège Armée de terre
1986 - 1989 Gén. Wolfgang Altenburg Allemagne Armée de terre
1983 - 1986 Gén. Cornelis De Jager Pays-Bas Armée de terre
1980 - 1983 Amiral Robert H. Falls Canada Marine
1977 - 1980 Gén. Herman F. Zeiner Gundersen Norvège Armée de terre
1974 - 1977 Amiral of the Fleet Sir Peter Hill-Norton Royaume-Uni Marine
1971 - 1974 Gén. Johannes Steinhoff Allemagne Armée de l'air
1968 - 1971 Amiral Sir Nigel Henderson Royaume-Uni Marine
1964 - 1968 Lt.Gén. C.P. de Cumont Belgique Armée de terre
1963 - 1964 Gén. Adolf Heusinger Allemagne Armée de terre
       

(Depuis 1963, le Président du Comité militaire en session permanente préside également les réunions en session des chefs d’état major, et il est élu à cette fonction, devenue un poste à temps plein.)

1962 - 1963 Lt.Gén C.P. de Cumont Belgique Armée de terre
1961 - 1962 Gén Lyman L. Lemnitzer Etats-Unis Armée de terre
1960 - 1961 Amiral de la Flotte Mountbatten, comte de Birmanie. Royaume-Uni Marine
1960 Gén. Rustu Erdelhun Turquie Armée de terre
1959 - 1960 Gén. J.A. Beleza Ferraz Portugal Armée de terre
1958 - 1959 Lt.Gén. Bjarne Øen Norvège Armée de l'air
1957 - 1958 Gén. B. Hasselman Pays-Bas Armée de terre
1956 - 1957 Gén. Giuseppe Mancinelli Italie Armée de terre
1955 - 1956 Lt.Gén. Stylianos Pallis Greece Armée de terre
1954 - 1955 Gen. Augustin Guillaume France Armée de terre
1953 - 1954 Amiral E.J.C. Quistgaard Danemark Marine
1952 - 1953 Lt.Gén. Charles Foulkes Canada Armée de terre
1951 - 1952 Lt.Gén. Etienne Baele Belgique Armée de terre
1949 - 1950 Gén. Omar Bradley Etats-Unis Armée de terre
       

 

Go to Homepage Go to Index