La tribune des experts

Forces de la nature et forces armées

La Revue de l’OTAN examine pourquoi le fait de rapprocher les forces armées des réalités des problèmes énergétiques et environnementaux est une bonne chose, et pourquoi ce rapprochement serait largement bénéfique.

Forces de la nature et forces armées

Le fait de voir l'armée intervenir dans des

questions d'énergie et d'environnement a suscité des inquiétudes dans certains milieux.

Mais à présent les avis changent.

On a craint que l'OTAN, par sa seule présence,

ne militarise la sécurité énergétique. Je pense que cette crainte n'est pas fondée.

Nous ne voulons pas "sursécuriser" les choses. Nous ne voulons pas dire que

la raréfaction des ressources conduit à des conflits.

Nous voulons faire preuve de beaucoup de prudence par rapport à de telles hypothèses.

Mais dans le même temps il est intéressant de noter que dans les années 1990

l'armée était seulement considérée comme un élément négatif pour l'environnement.

L'importance de l'énergie fait

qu'il est plus logique d'inclure les forces armées.

Nous examinons la sécurité énergétique et ses implications militaires

avec réalisme. Si vous prenez par exemple

nos opérations de lutte contre la piraterie dans l'océan Indien, nous protégeons

aussi les approvisionnements pétroliers. Donc, par définition, nous avons un rôle,

en l'occurrence un rôle militaire, dans la sécurité énergétique.

Beaucoup de nos partenaires sont des pays fournisseurs et des pays de transit,

et beaucoup d'entre eux se sont dits très intéressés par

des relations plus étroites avec l'OTAN, y compris pour la sécurité énergétique.

L'intérêt manifesté par l'armée tient aux besoins réels en matière de planification.

Pour faire un travail, vous devez savoir de quoi il s'agit.

Et les forces armées, que ce soit aux EU ou dans d'autres pays, considèrent qu'elles

ont un rôle à jouer. Et ce n'est pas qu'elles veuillent intervenir politiquement

ou administrativement, c'est qu'elles sont conscientes

que si ce sont elles qui doivent conduire une intervention en cas de catastrophe

et faire face à l'instabilité liée à ces changements climatiques ou environnementaux,

l'incidence sur la planification est tout à fait réelle.

Si des catastrophes environnementales se produisent dans l'avenir,

seuls les militaires ont les capacités requises

pour aider à réagir et à sauver des populations.

Et, en outre, une plus grande implication des forces armées

peut présenter de véritables avantages.

L'environnement fait d'ores et déjà partie des dossiers traités par

les affaires étrangères, avec des débats dans les milieux diplomatiques.

Mais si nous voulons lier cette question à la sécurité,

il faut qu'il y ait une certaine sensibilisation du côté militaire.

En procédant à des discussions approfondies et régulières sur ces questions,

en les démystifiant,

je pense que l'OTAN a un énorme potentiel

et dans la mesure où nous pouvons trouver un terrain d'entente, nous devrions essayer.

Forces de la nature et forces armées

Le fait de voir l'armée intervenir dans des

questions d'énergie et d'environnement a suscité des inquiétudes dans certains milieux.

Mais à présent les avis changent.

On a craint que l'OTAN, par sa seule présence,

ne militarise la sécurité énergétique. Je pense que cette crainte n'est pas fondée.

Nous ne voulons pas "sursécuriser" les choses. Nous ne voulons pas dire que

la raréfaction des ressources conduit à des conflits.

Nous voulons faire preuve de beaucoup de prudence par rapport à de telles hypothèses.

Mais dans le même temps il est intéressant de noter que dans les années 1990

l'armée était seulement considérée comme un élément négatif pour l'environnement.

L'importance de l'énergie fait

qu'il est plus logique d'inclure les forces armées.

Nous examinons la sécurité énergétique et ses implications militaires

avec réalisme. Si vous prenez par exemple

nos opérations de lutte contre la piraterie dans l'océan Indien, nous protégeons

aussi les approvisionnements pétroliers. Donc, par définition, nous avons un rôle,

en l'occurrence un rôle militaire, dans la sécurité énergétique.

Beaucoup de nos partenaires sont des pays fournisseurs et des pays de transit,

et beaucoup d'entre eux se sont dits très intéressés par

des relations plus étroites avec l'OTAN, y compris pour la sécurité énergétique.

L'intérêt manifesté par l'armée tient aux besoins réels en matière de planification.

Pour faire un travail, vous devez savoir de quoi il s'agit.

Et les forces armées, que ce soit aux EU ou dans d'autres pays, considèrent qu'elles

ont un rôle à jouer. Et ce n'est pas qu'elles veuillent intervenir politiquement

ou administrativement, c'est qu'elles sont conscientes

que si ce sont elles qui doivent conduire une intervention en cas de catastrophe

et faire face à l'instabilité liée à ces changements climatiques ou environnementaux,

l'incidence sur la planification est tout à fait réelle.

Si des catastrophes environnementales se produisent dans l'avenir,

seuls les militaires ont les capacités requises

pour aider à réagir et à sauver des populations.

Et, en outre, une plus grande implication des forces armées

peut présenter de véritables avantages.

L'environnement fait d'ores et déjà partie des dossiers traités par

les affaires étrangères, avec des débats dans les milieux diplomatiques.

Mais si nous voulons lier cette question à la sécurité,

il faut qu'il y ait une certaine sensibilisation du côté militaire.

En procédant à des discussions approfondies et régulières sur ces questions,

en les démystifiant,

je pense que l'OTAN a un énorme potentiel

et dans la mesure où nous pouvons trouver un terrain d'entente, nous devrions essayer.

citations
Ahmed Raafat Amin,
22 ans, Le Caire
Lettre d'information
Soyez sûr de ne rien manquer
Le régime est parvenu à nous isoler en tant qu’individus pendant des années.
Une fois que nous avons cessé de réfléchir en tant qu’individus et que nous avons commencé à réfléchir en tant que groupe, le changement est devenu possible.
À PROPOS
Go to
NATO A to Z
NATO Multimedia Library
NATO Channel
Partager ceci
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Delicious
Delicious
Google Buzz
Google Buzz
diggIt
Digg It
RSS
RSS
You Tube
You Tube