Déclaration commune

à la Réunion de la Commission OTAN-Ukraine au niveau des ministres des Affaires étrangères

  • 15 Apr. 2011
  • |
  • Communiqué de presse (2011) 48
  • Issued on 15 Apr. 2011
  • |
  • Mis à jour le: 15 Apr. 2011 15:50

Nous, ministres des Affaires étrangères des pays de la Commission OTAN-Ukraine (COU), nous sommes réunis aujourd’hui à Berlin afin de débattre des priorités actuelles de la coopération entre l'Ukraine et l'OTAN.

Le ministre des Affaires étrangères, Kostyantyn Grychtchenko, a salué l'adoption du nouveau concept stratégique de l'OTAN et le rôle de premier plan qu'il offre aux Partenaires. Les ministres des pays alliés ont souligné l'importance du Partenariat spécifique OTAN-Ukraine, réaffirmant qu'une Ukraine indépendante, démocratique et prospère était essentielle à la sécurité euro-atlantique. Ils se sont félicités de ce que le président Yanoukovytch ait pris l'engagement, à l'occasion de la visite du secrétaire général à Kiev en février, de poursuivre activement le dialogue politique et la coopération pratique.

Nous sommes convenus que la Commission OTAN-Ukraine et le programme national annuel continueraient de jouer un rôle central dans le développement de la coopération OTAN-Ukraine, sur la base de valeurs partagées.

Les ministres des pays de l'OTAN se sont félicités de constater que le gouvernement ukrainien accorde la priorité aux réformes internes, et ils ont dit attendre avec intérêt la mise en œuvre effective de ces réformes. Ils ont encouragé l'Ukraine à mener de vastes réformes dans le domaine du renforcement de la démocratie, qu'il s'agisse de la révision de la législation électorale, de l'état de droit, des droits de l'homme ou des libertés. Ils ont réaffirmé qu'ils étaient prêts à aider l'Ukraine à atteindre les objectifs fixés dans son programme national annuel pour 2011.

Les ministres des pays de l'OTAN ont dit apprécier au plus haut point la contribution de l'Ukraine à la sécurité euro-atlantique, notant que l'Ukraine est le premier Partenaire à participer à la Force de réaction de l'OTAN et qu'elle contribue à presque toutes les opérations et missions dirigées par l'OTAN. Ils ont appelé l'Ukraine à envisager la possibilité de contribuer à l'opération Ocean Shield et d'offrir une aide supplémentaire à la formation en Afghanistan.

Réaffirmant notre vision d'une région euro-atlantique en paix, nous avons souligné l'importance de poursuivre sans relâche des efforts constructifs, dans le format de négociation « 5+2 », pour un règlement du conflit en Transnistrie.

Les Alliés ont salué la décision prise par le Conseil ministériel de l'OSCE concernant la présidence de l'Ukraine en 2013, et ils comptent bien que l'Ukraine continuera d'apporter sa contribution à la promotion de la sécurité dans la région.

Ils ont encouragé l'Ukraine à accélérer les réformes dans les secteurs de la sécurité et de la défense, en mettant à profit le plan de travail du Comité militaire avec l'Ukraine, le processus de planification et d'examen, le Groupe de travail conjoint OTAN-Ukraine sur la réforme de la défense, ainsi que le Bureau de liaison de l'OTAN à Kiev, et ils ont dit apprécier l'engagement pris par l'Ukraine de consulter les Alliés sur les documents clés de stratégie et de planification dans ce domaine.

Nous avons salué les progrès accomplis en ce qui concerne les fonds d'affectation spéciale OTAN/PPP en Ukraine, notamment l'achèvement de la première phase du projet de destruction d'armes de petit calibre, ainsi que les avancées enregistrées dans la reconversion et la réinsertion du personnel militaire dégagé des cadres. Nous avons pris note de l'avancée du projet de prévision et de surveillance du bassin de la rivière Pripiat, qui traverse la zone d'exclusion de Tchernobyl, Nous avons appelé de nos vœux la conclusion rapide d'une évaluation des risques en vue de la création d'un nouveau fonds d'affectation spéciale pour l'élimination des sources radioactives.

Rappelant les conséquences tragiques de l'accident nucléaire de Tchernobyl survenu il y a 25 ans, nous avons souligné la nécessité de renforcer la coopération internationale dans le domaine de la sûreté nucléaire.

Nous avons également encouragé un renforcement de la coopération sur des défis de sécurité émergents comme le terrorisme, la prolifération, la cyberdéfense ou la sécurité énergétique. Nous avons pris note de la participation accrue de l'Ukraine à l'échange de données sur la situation aérienne, à la coopération en matière de commandement, de contrôle et de communications, ainsi qu'aux discussions entre experts sur la défense antimissile menées en mars qui ont permis de procéder à un premier échange de vues sur les domaines de coopération possibles.

Nous avons noté que la coopération existante en matière de plans civils d'urgence pourrait être accrue, et nous avons étudié les possibilités pour l'OTAN d'apporter son aide dans ce domaine à l'occasion du championnat européen de football de 2012, qui se déroulera en Ukraine et en Pologne.

Nous avons en outre encouragé l'Ukraine à intensifier les efforts d'information de sa population concernant l’Alliance et la coopération OTAN-Ukraine, notamment avec le soutien du Centre d'information et de documentation de l'OTAN à Kiev.

Nous, ministres des pays de la Commission OTAN-Ukraine, nous avons exprimé notre gratitude à l'Allemagne pour son hospitalité.