Archives de l'OTAN : les dix premières années de l'Organisation désormais en ligne

  • 28 Oct. 2013
  • |
  • Mis à jour le: 07 Nov. 2013 18:12

C'est aujourd'hui que le service des archives de l'OTAN, détenteur officiel de certains des documents historiques les plus importants concernant la sécurité de l'Europe et de l'Amérique du Nord, va ouvrir au public les portes de ses archives électroniques, avec le lancement d'un nouvel outil de recherche appelé « NATO Archives Online » (archives.nato.int), qui donne accès à des documents OTAN déclassifiés et mis en lecture publique.

Vous souhaitez en savoir plus sur la demande d'adhésion à l'OTAN que l'Union soviétique a introduite en 1954 (C-R(54)14)? Vous souhaitez prendre connaissance du rapport établi par l'OTAN au sujet de l'ascension de la Chine en tant que puissance internationale au cours de la Guerre froide (AC/34-D/12), ou obtenir des informations concernant les tout premiers débats sur l'importance politique et stratégique de l'Afghanistan (AC/119-WP(59)91) ou concernant l'analyse de l'impact économique de la crise du canal de Suez sur les pays de l'OTAN (RDC(56)524)?

« NATO Archives Online » donne accès à ces documents ainsi qu'à bien d'autres, qui apportent un éclairage précieux sur les activités, les préoccupations et les débats de l'Alliance au début de la Guerre froide. Les documents sont disponibles dans les deux langues officielles de l'OTAN (anglais et français). Ils ont été scannés et numérisés au format PDF/A, ce qui permet d'effectuer des recherches plein texte.

À ce jour, plus de 19 000 documents couvrant les dix premières années de l'OTAN (1949 à 1959) sont consultables et téléchargeables gratuitement. Viendront s'y ajouter, au cours des prochains mois, d'autres documents déclassifiés et mis en lecture publique qui ont été produits par la structure militaire de l'OTAN ainsi qu'une série complète de publications et d'affiches OTAN numérisées. Pour nous aider à affiner et à améliorer encore les possibilités de recherche, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos réactions, vos observations et vos suggestions (nato.archives@hq.nato.int).