NATO - North Atlantic Treaty Organisation

02 Mar. 2010

Relations culturelles et sécurité

Une conférence sur le rôle des relations culturelles dans la prévention et la résolution des conflits s’est tenue le 2 mars 2010 à Bruxelles, à l’initiative du British Council et du Security and defence Agenda, avec le soutien de l’OTAN.

Le thème de cette conférence est particulièrement pertinent dans le contexte de l’approche plus globale que l’OTAN applique pour la planification et la conduite de ses opérations, et qui met l’accent sur la coopération civilo-militaire. Cette approche globale devrait figurer en bonne place dans le nouveau concept stratégique de que l’Alliance élabore actuellement, et qui sera prêt pour le sommet de Lisbonne, au mois de novembre.

« La culture concerne les manières dont les gens pensent, vivent et créent leur société », a expliqué Martin Davidson, directeur général du British Council, « tandis que les relations culturelles consistent à créer des occasions de dialogue ».

S’exprimant à propos de l’opération dirigée par l’OTAN en Afghanistan, Michael Howard, secrétaire général adjoint de l’OTAN pour les opérations, a souligné qu’il était important d’assurer pour nos troupes une sensibilisation culturelle avant leur déploiement, mais que cela ne suffisait pas. « Nous devons tenir compte des normes culturelles afghanes, de la de la manière dont la société afghane est organisée. Il est donc absolument essentiel que nous menions un dialogue avec les Afghans, avec les autorités afghanes ».

« Je ne crois pas que nous ayons, dans nos procédures de planification militaire, une rubrique ‘relations culturelles’. Il s’agirait plutôt de prendre conscience du fait que la campagne en Afghanistan n’est pas simplement une campagne militaire : c’est une campagne politico-civilo-militaire, que nous désignons par l'expression générique ‘approche globale’. [...] Prendre en considération les aspects culturels de ces opérations fait partie de l'approche globale ».

Des études de cas du monde entier ont été présentées lors de la conférence, afin de montrer comment des projets « culturels » sur le terrain permettent d’améliorer le dialogue et jouent un rôle tant dans la prévention des conflits que dans la guérison des blessures après un conflit.

Mis à jour le: 07-May-2010 15:48

Au coeur de l'événement