Opening remarks

by NATO Secretary General Jaap de Hoop Scheffer at the meeting of the NATO-Georgia Commission with Invitees in Foreign Ministerial Session

  • 05 Mar. 2009
  • |
  • Mis à jour le: 09 Mar. 2009 17:32

Bonjour. Tout d’abord, je voudrais souhaiter à tous la bienvenue à cette deuxième réunion de la Commission OTAN-Géorgie en session des ministres des Affaires étrangères, et plus particulièrement à notre collègue géorgien, M. Grigol Vachadze. Monsieur le Ministre, soyez le bienvenu.

La relation OTAN-Géorgie a considérablement évolué ces dernières années. Avec, pour commencer, la signature par la Géorgie, en mars 1994, du Document-cadre du Partenariat pour la paix, puis la décision prise par les Alliés au sommet de Bucarest, selon laquelle la Géorgie deviendrait membre de l’OTAN, et, pour finir, la signature du Document-cadre de la Commission OTAN-Géorgie, en septembre de l’an dernier, l’OTAN et la Géorgie ont construit un partenariat durable.

Nous avons utilisé des outils pratiques – comme le PARP et l’IPAP –, renforcés par des consultations politiques dans le cadre du Dialogue intensifié, et maintenant de la Commission OTAN-Géorgie, pour promouvoir le processus de réforme en Géorgie et approfondir la relation OTAN-Géorgie.

Following a decision by NATO Foreign Ministers in December 2008, Georgia is currently in the process of developing an Annual National Programme (ANP), which will form the basis for our practical cooperation.  Today we look forward to a discussion regarding progress on development of the ANP, the ongoing process of reforms in Georgia, a continuation of our dialogue on the regional security situation, and ways to further enhance the NATO-Georgia relationship. 

Let me now turn the floor over to Foreign Minister Vashadze for his introductory remarks. Mister Minister, you have the floor.