Les pays de l’Alliance se réunissent à Washington pour préparer le sommet de Chicago

  • 29 Feb. 2012
  • |
  • Mis à jour le: 02 Mar. 2012 09:50

Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a rencontré à Washington D.C. la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, le secrétaire à la Défense, Leon Panetta, et le conseiller à la sécurité nationale, Tom Donilon, pour aborder une série de questions relatives au Sommet que l’Alliance tiendra à Chicago les 20 et 21 mai prochains.

Meeting of the NATO Permanent Representatives

Le Sommet sera axé sur l’engagement de l’Alliance envers l’Afghanistan tout au long de la transition et au-delà, sur la nécessité de veiller à ce que l’Alliance dispose des capacités dont elle a besoin pour protéger les populations et le territoire de ses pays membres et pour faire face aux défis du XXIe siècle, et sur le développement du réseau unique de partenaires que l’OTAN entretient à travers le monde.

Lors d’une conversation téléphonique avec le président afghan, Hamid Karzaï, le secrétaire général de l’OTAN l’a encouragé à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin aux actes de violence et pour protéger le personnel de la FIAS contre des attaques. Le président Karzaï a donné des garanties à cet égard. Il a aussi été question de la préparation du sommet de Chicago et de l’attachement de l’OTAN et des États membres à un partenariat durable avec l’Afghanistan.

Le secrétaire général de l’OTAN a également présidé une réunion informelle du Conseil de l’Atlantique Nord au département d’État américain, et il a fait le point sur la préparation du Sommet. Pendant la réunion, les pays de l’Alliance ont assisté à des exposés présentés par de hauts responsables américains. Cette réunion a donné l’occasion d’aborder avec des représentants du pays hôte des questions de politique générale liées au sommet de Chicago et à l’avenir. Le secrétaire général a également rencontré le sénateur John Kerry, président du Comité sénatorial des relations extérieures, et le sénateur Lindsey Graham, du Comité sénatorial pour les forces armées.