NATO - North Atlantic Treaty Organisation

Commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR)

Le commandant suprême des forces alliées en Europe (SACEUR), qui est l’un des deux commandants stratégiques de l’OTAN, dirige le Commandement allié Opérations (ACO). Il est responsable devant le Comité militaire, l’instance militaire suprême de l’OTAN, de la conduite de l’ensemble des opérations militaires de l’Alliance.

Le SACEUR, qui est d’ordinaire un officier général américain, exerce une double fonction, car il dirige également le Commandement des forces des États-Unis en Europe. Il assure son commandement à l’OTAN depuis le Grand Quartier général des Puissances alliées en Europe (SHAPE) à Casteau, près de Mons (Belgique).

L’actuel commandant suprême des forces alliées en Europe est l'amiral James G. Stavridis (forces navales des États-Unis), qui est le tout premier amiral des forces navales des États-Unis à accéder à ce poste.

L'amiral Stavridis a pris ses fonctions le 2 juillet 2009.

  • Rôle et responsabilités

    Le SACEUR est chargé du commandement général des opérations militaires de l’OTAN. Il assure la planification militaire nécessaire des opérations, notamment en recensant les forces requises pour les missions et en demandant ces forces aux pays de l’OTAN, comme l'autorise le Conseil de l’Atlantique Nord et conformément aux instructions du Comité militaire de l’OTAN. Le SACEUR analyse ces besoins opérationnels en coopération avec le commandant suprême allié Transformation.

    Le SACEUR soumet aux autorités politiques et militaires de l'OTAN des recommandations sur toute question militaire qui pourrait avoir des incidences sur son aptitude à exercer ses fonctions. Pour son action quotidienne, il est responsable devant le Comité militaire, qui se compose de représentants militaires des chefs d’état-major de la défense des pays membres de l’OTAN. Il peut aussi s’adresser directement aux chefs d’état-major des pays et consulter les autorités nationales compétentes, en cas de besoin, afin de faciliter l'accomplissement de ses tâches.

    En cas d'agression contre un pays membre de l’Alliance, le SACEUR, en sa qualité de commandant suprême, a pour responsabilité de prendre toutes les mesures militaires qui sont en son pouvoir et qui relèvent de son autorité pour préserver ou rétablir la sécurité du territoire des pays de l’Alliance.

    Le SACEUR a aussi un rôle important à jouer dans le cadre des relations avec le public et il est le principal porte-parole militaire du Commandement allié Opérations. Ses propres activités et celles de ses services chargés de l'information du public l'amènent à entretenir des contacts réguliers avec la presse et les médias. Il effectue également des visites officielles dans les pays de l'Alliance et dans ceux où l'OTAN mène des opérations ou avec lesquels elle intensifie aujourd'hui le dialogue, la coopération et le partenariat.

    Le commandant suprême des forces alliées en Europe est aussi chargé :

    • de contribuer à la stabilité dans l’ensemble de la région euro-atlantique en développant des contacts entre militaires et en participant à d’autres activités de coopération et à des exercices organisés dans le cadre du Partenariat pour la paix (PPP) et des relations de l’OTAN avec la Russie, l’Ukraine et les pays du Dialogue méditerranéen ;
    • d’effectuer des analyses au niveau stratégique pour recenser les insuffisances capacitaires et les classer par ordre de priorité ;
    • de gérer les ressources allouées par l’OTAN pour les opérations et les exercices ;
    • en liaison avec le Commandement allié Transformation, d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes et des exercices d’entraînement à l’application des procédures multinationales et interarmées, destinés aux quartiers généraux militaires et aux forces des pays membres de l’OTAN et des pays partenaires.
  • Procédure de sélection

    Le SACEUR est nommé par le président des États-Unis ; sa nomination est confirmée par le Sénat de ce pays et approuvée par le Conseil de l’Atlantique Nord.

    La durée du mandat du SACEUR n’est pas définie. Elle varie d'un à huit ans.

  • Évolution de la fonction

    À l’issue du grand processus de réforme mené en 2002, par lequel le commandant suprême allié de l'Atlantique (SACLANT) est devenu le commandant suprême allié Transformation (SACT), le SACEUR n’a pas changé de nom, mais a vu ses responsabilités élargies à l’ensemble des opérations de l’OTAN, quelle que soit leur situation géographique.

    Avant les réformes de 2002, le Commandement allié en Europe (CAE) était chargé d’assurer la sécurité de la zone s'étendant de l'extrême nord de la Norvège à l'Europe méridionale (Méditerranée comprise), et de la côte atlantique à la frontière orientale de la Turquie.