Visite du secrétaire général délégué de l'OTAN en Jordanie

  • 21 Jun. 2012
  • |
  • Mis à jour le: 25 Jun. 2012 18:51

Le 21 juin, le secrétaire général délégué de l'OTAN, l'ambassadeur Alexander Vershbow, s'est rendu en Jordanie pour y avoir des entretiens bilatéraux dans le cadre du Dialogue méditerranéen ; il a rencontré le ministre des Affaires étrangères, S.E. M. Nasser Judeh, S.A.R. le prince Fayçal ibn Hussein, et le président du comité des chefs d'état major des armées, le lieutenant général Mashal Mohammad Al-Zaben.

Le secrétaire général délégué de l’OTAN, l'ambassadeur Alexander Vershbow, et le prince Fayçal ibn Hussein

L'ambassadeur Vershbow et ses interlocuteurs jordaniens ont passé en revue les résultats engrangés dans la mise en œuvre du programme de coopération individuel OTAN-Jordanie, pour différents volets allant des consultations politiques à la coopération pratique dans des domaines tels que l'interopérabilité militaire, la formation et l'entraînement, les plans civils d'urgence, et les fonds d'affectation spéciale visant à éliminer munitions obsolètes et munitions explosives non explosées pour la sécurité de la population civile en Jordanie.

L'OTAN et la Jordanie sont confrontées à des menaces et à des défis sécuritaires communs tels que le terrorisme, la prolifération des armes de destruction massive et le risque émanant des États en déliquescence, et elles aspirent toutes deux à la sécurité, à la stabilité et à la paix sur le plan international.


Le secrétaire général délégué de l’OTAN, l'ambassadeur Alexander Vershbow, et le ministre jordanien des Affaires étrangères, M. Nasser Judeh

Durant sa visite, l'ambassadeur Vershbow a prononcé le discours d’ouverture lors d'une conférence de diplomatie publique à Amman intitulée « L’OTAN à l’ère de la nouvelle sécurité mondiale » et organisée conjointement par l’OTAN et par l'Institut de diplomatie jordanien. Au cours de cette conférence, qui a rassemblé des diplomates, des universitaires et des représentants de groupes de réflexion régionaux, des exposés ont été faits par de hauts responsables de la Jordanie et de l'OTAN.

« La Jordanie exerce une puissante influence stabilisatrice dans un voisinage difficile », a déclaré l'ambassadeur Vershbow. « Elle joue un rôle constructif en favorisant, notamment dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient, un dialogue politique et des solutions pacifiques aux graves difficultés que connaît cette région. » Le secrétaire général délégué a également formulé les observations suivantes : « Dans les Balkans, en Afghanistan, puis en Libye l'an dernier, nos forces militaires ont opéré ensemble avec une grande efficacité. » « Ce partenariat est ancré dans le Dialogue méditerranéen, que l'OTAN a lancé il y a près de vingt ans. » « La Jordanie participe activement au Dialogue méditerranéen de l’OTAN depuis le début. »

Cette coopération avec les pays de la Méditerranée met en exergue l'importance des partenariats de l'OTAN, qui a été réaffirmée aux sommets de Lisbonne et de Chicago. L'OTAN étant devenue, grâce à sa réforme, un instrument de sécurité très souple pour les Alliés, elle est déterminée à renforcer et à développer ses partenariats avec les pays confrontés aux mêmes défis sécuritaires.