NATO - North Atlantic Treaty Organization

30 Mar. 2012

Les leaders d’opinion afghans débattent de la transition avec des hauts responsables de l’OTAN

Les 29 et 30 mars, un groupe de leaders d’opinion afghans a effectué une visite au siège de l’OTAN. Ce groupe était composé de membres du parlement, de représentants des médias et de la société civile afghane, et d’activistes indépendants. Au cours de sa visite, la délégation afghane a eu des entretiens avec plusieurs hauts responsables de l’OTAN, et notamment Mme l’ambassadeur Kolinda Grabar, secrétaire générale adjointe pour la diplomatie publique, Mme Oana Lungescu, porte-parole de l’OTAN, et le général Knud Bartels, président du Comité militaire.

Le groupe a pu, au cours de la visite, discuter de manière approfondie des divers aspects du processus de transition en cours, qui aboutira au transfert de l'entière responsabilité de la sécurité aux Afghans. La visite a également été l’occasion de faire le point sur les progrès réalisés à ce jour sur l’ensemble des liaisons entre sécurité, gouvernance et développement socio-économique en Afghanistan. Les participants ont souligné qu’il est important, pour l’Afghanistan comme pour toute la communauté internationale, de maintenir le cap afin de faire en sorte que le progrès devienne irréversible et autonome.

"Au prochain sommet de l’OTAN, à Chicago, nous définirons le mécanisme d’achèvement du transfert de l'entière responsabilité de la sécurité aux Afghans d’ici la fin de 2014; nous définirons également le profil d’une mission dirigée par l’OTAN après 2014; et nous enverrons un signal fort pour indiquer que l’OTAN demeure résolue à apporter sa contribution à l’autonomie financière des forces de sécurité nationales afghanes après 2014," a souligné Mme l’ambassadeur Grabar.

Les visiteurs ont énuméré les réalisations des dernières années et souligné quelques unes des priorités à affronter. "Malgré tous les risques, les Afghans se sont rendus aux urnes lors des dernières élections. Ils ont ainsi manifesté avec force leur désir de voir la voie démocratique se consolider en Afghanistan," a déclaré M. Nader Naderi, président de la Fondation afghane pour des élections libres et régulières. "Les médias s’expriment davantage, et plus librement," a-t-il ajouté.

Mme Farkhunda Zahra Naderi, membre du parlement, a souligné que, "les femmes siégeant au parlement afghan sont actuellement au nombre de 69 (soit plus que le quota établi par la Constitution)."  On trouve aussi “davantage de femmes au sein du gouvernement et dans la société civile,” a-t-elle poursuivi. Pour qu’ils soient durables, ces progrès exigent une vision et un effort à long terme. "Nous ne voulons pas perdre ce que nous avons acquis," a ajouté Mme Naderi.

"La démocratie ne se résume pas aux élections. La justice et la primauté du droit sont des composantes essentielles d’un état démocratique," a fait observer M. Naderi.

En fin de compte, "la participation de tous les Afghans au processus d’élaboration des politiques et l’application de la justice sont les éléments qui peuvent garantir durablement la paix et la stabilité en Afghanistan," a déclaré M. Niazi Mohammad Sharif, Directeur du Forum de la société civile.

Pendant son séjour en Belgique, la délégation afghane a également rendu visite au Commandement allié Opérations de l’OTAN et participé, avec des représentants de l’UE et des membres des groupes de réflexion basés à Bruxelles, à une table ronde organisée par le bureau bruxellois du German Marshall Fund des États-Unis.

Mis à jour le: 17-Apr-2012 13:04