NATO - North Atlantic Treaty Organisation

04 Feb. 2011

Le secrétaire général de l'OTAN se dit choqué par la violence en Égypte

Le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a déclaré aujourd'hui que « l'OTAN, en tant qu'organisation, ne s'immisce pas dans la situation intérieure de l'Égypte ».

Lors d'un entretien avec des journalistes en marge de la conférence sur la sécurité qui s'est tenue à Munich le 4 février, M. Rasmussen s'est clairement expliqué : « Ce que je peux dire, c'est que je suis choqué par la violence dont nous sommes témoins en Égypte. Je déplore la perte de vies humaines, je condamne fermement les attaques de civils non armés, notamment de journalistes, et j'exhorte toutes les parties à mettre un terme à la violence et à garantir une transition pacifique vers la démocratie. Je me dois de dire qu'à long terme, aucune société ne peut ignorer la volonté du peuple. Je me dois également de préciser que la démocratie, ce n'est pas seulement le pouvoir de la majorité, c'est aussi le respect des minorités et des droits de l'homme, de l'État de droit.

Ces principes sont ceux sur lesquels repose notre Alliance. Ce sont également ceux que nous espérons voir respectés par les pays dans le cadre de nos partenariats. Nous avons établi avec l'Égypte et avec d'autres pays d'Afrique du Nord un partenariat très précieux le Dialogue méditerranéen – et, s'il va de soi que nous dialoguons avec ces pays, nous ne nous immisçons pas dans leur politique intérieure », a-t-il déclaré en conclusion.

Mis à jour le: 09-Feb-2011 15:55